Encyclopédie Wikimonde

Fondation APICIL

Aller à : navigation, rechercher

La Fondation APICIL est une fondation lyonnaise, reconnue d'utilité publique par le conseil d'État le 29 mars 2004[1]. Elle a pour objet la lutte contre la douleur, physique et psychique à tous les âges de la vie. Elle a été créée à l'initiative du groupe paritaire de protection sociale APICIL. À travers un mécénat financier, elle encourage, en France métropolitaine, la réalisation de projets d'intérêt général qui participent à soulager la douleur des personnes malades. Pour cela, elle se place au service des acteurs de terrain (équipes médicales, de recherche ou associations) pour les aider à concrétiser leurs projets en matière de lutte contre la douleur grâce à l'expertise des membres de son conseil scientifique.

Création

La Fondation APICIL a été créée à l'initiative de l'institution de prévoyance du Groupe APICIL, APICIL Prévoyance qui consacre depuis de nombreuses années une partie de son budget à la mise en œuvre d'actions sociales et d'actions de prévention notamment dans le domaine de la santé, du grand âge, du handicap, du deuil et de l'emploi. La Fondation APICIL est l'une des sept fondations françaises créées par une seule entreprise et reconnues d'utilité publique[2]. Dotée à sa création de 9 millions d'euros de capital initial[3], elle a été reconnue par l'Observatoire de la Fondation de France comme faisant partie des plus grandes fondations françaises[2].

Le Groupe APICIL, à travers son institution de prévoyance, lui verse annuellement une subvention de 762 000 euros destinée à financer des projets[4].

Michel Bodoy est président de la Fondation APICIL depuis 2012, il succède à Michel Angé, président fondateur de 2004 à 2012. Dirigée dans un premier temps par le Docteur Edith Gillet, elle l'est depuis 2006 par Nathalie Aulnette.

Actions et engagements

Pour atteindre son but et contribuer au soulagement de la douleur, la Fondation APICIL soutient la réalisation de projets contre la douleur en France à travers le financement des actions suivantes :

  • actions de prévention ;
  • actions de soutien à la recherche ;
  • actions de formation d'équipes ;
  • soutien à la création de structures pouvant concourir à la prise en compte de la douleur ;
  • aide au développement de techniques innovantes pour soulager la douleur dans les hôpitaux ;
  • utilisation de moyens de communication et d'information sur la douleur ;
  • organisation de toute manifestation pouvant être utile au soulagement de la douleur ;
  • coopération avec tout organisme ou administration poursuivant en France, des actions similaires ou complémentaires.

La Fondation APICIL accompagne et soutient des projets proposés par les équipes médicales et de recherche du domaine privé ou public et les associations en France.

Chiffres clés

Nombre total de projets soutenus depuis sa création : 400

Budget consacré à la réalisation de projets visant à prévenir et à soulager la douleur depuis sa création : 6 500 000 euros[5]

Effectif : 2 salariés, 24 administrateurs bénévoles

Fonctionnement

La Fondation APICIL est régie par des statuts approuvés par le Conseil d'État, définissant son fonctionnement et son champ d'action. Le conseil d'administration est l'organe décideur de la Fondation APICIL, il est composé de 12 personnes : 6 membres fondateurs et 6 personnalités cooptées, compétentes dans le domaine de la douleur.

Le préfet de la région Rhône-Alpes, préfet du Rhône, ou son représentant assistent en qualité de commissaire du gouvernement aux séances du conseil d'administration, avec voix consultative. Il veille au respect des statuts et du caractère d'utilité publique de l'activité de la Fondation.

Le conseil d'administration est appuyé dans son action par un conseil scientifique composé de 15 experts du monde médical qui émet un avis sur les projets qui lui sont soumis et garantit le sérieux et la qualité des actions menées sur le plan médical.

Sélection des projets soutenus

La Fondation reçoit des demandes de subvention venant d'équipes médicales, de recherche ou d'associations françaises. Les projets sont étudiés par le conseil scientifique qui émet un avis sur le caractère médical et scientifique des projets proposés, puis le conseil d'administration statue sur l'aide apportée ou non aux projets.

Ressources

À ce jour, la Fondation APICIL est financée exclusivement, d'une part, par des fonds privés qui proviennent des dons de particuliers et, d'autre part, par la subvention annuelle du Groupe APICIL. Reconnue d'utilité publique, la Fondation est soumise à la loi française sur le mécénat et à la loi TEPA d'août 2007, qui permettent aux donateurs de bénéficier d'avantages fiscaux au titre des dons aux œuvres.

Composition de la Fondation

Conseil d'administration

  • Président : Monsieur Michel BODOY,
  • Vice-président: Monsieur Yves LUZINIER,
  • Secrétaire: Monsieur Alain ESQUIROL,
  • Trésorier: Monsieur Bertrand COTE,
  • Monsieur Lionel PONCIN DE LA TOURNERIE,
  • Monsieur Philippe BARRET,
  • Professeur Marilène FILBET,
  • Professeur Bernard LAURENT,
  • Docteur Marc MAGNET,
  • Docteur Pierre SALTEL,
  • Docteur Jean-Pierre MARTIN.

Conseil scientifique

  • Professeur Bernard LAURENT, Président du conseil scientifique, chef du service Neurologie, CHU de Saint-Étienne
  • Docteur Pierre BASSET, Médecin responsable de l'Unité douleur et soins palliatifs, Hôpital de Chambéry
  • Professeur Pierre CHATELAIN, Responsable du Pôle des Spécialités Pédiatriques, Hôpital Femme-Mère-Enfant, Lyon
  • Docteur Chantal DELAFOSSE, Praticien hospitalier, algologie pédiatrique, Hôpital Femme-Mère-Enfant, Lyon
  • Docteur Laurent DELAUNAY, Anesthésiste, Clinique générale d'Annecy
  • Docteur Jacques LATARJET, Médecin anesthésiste-réanimateur, Lyon
  • Docteur Marc MAGNET, Médecin coordonnateur, Soins et Santé, Hospitalisation à Domicile, Lyon
  • Docteur Jean-Pierre MARTIN, Oncologue, Hôpital privé Jean-Mermoz, Lyon
  • Docteur Malou NAVEZ, Médecin responsable, Centre de la douleur, CHU de Saint-Étienne
  • Monsieur Jean-Noel DUMONT, Philosophe
  • Docteur Colette PEYRARD, Médecin responsable, Unité de la douleur, Hôpital de Vienne
  • Docteur Pierre SALTEL, Psychiatre, Centre Léon-Bérard, Lyon
  • Madame Ghislaine SCIESSERE, Cadre infirmier en réanimation, Hôpital Saint-Joseph Saint-Luc, Lyon
  • Docteur Pierre VOLCKMAN, Médecin rééducateur, secrétaire de la Société française d'étude et de traitement de la douleur(SFETD), Centre des IRIS, Lyon

L'équipe permanente

Nathalie AULNETTE, directrice, Fanny MAUCET, chargée de développement

Projets soutenus

Soutien à la recherche et au développement de pratiques de soin innovantes

La Fondation APICIL finance des projets de recherche qui peuvent apporter des preuves scientifiques à des techniques innovantes permettant de soulager la douleur[6] :

  • utilisation des techniques d'imagerie médicale pour démontrer l'efficacité de l'hypnose dans le traitement de certaines douleurs[7];
  • utilisation de la stimulation magnétique transcranienne dans le traitement des douleurs chronique[8] ;
  • études sur le stress subi par les nouveau-nés prématurés lors des transports médicalisés ;
  • évaluation prospective des facteurs de risques de douleurs chroniques postopératoires à partir de modèles chirurgicaux ;
  • études des douleurs induites par les traitements anti-hormonaux dans le domaine du cancer.

Encadrées par des professionnels de santé, des pratiques de soin innovantes ou peu répandues sont soutenues par la Fondation pour prévenir et soulager la douleur :

  • introduction de la psychomotricité dans la prise en charge des personnes douloureuses chroniques et en soins palliatifs ;
  • création de groupes thérapeutiques dans des centres antidouleur[9] pour le traitement des douleurs chroniques ;
  • utilisation de l'art-thérapie en services de soins palliatifs ou de cancérologie[10] ;
  • utilisation de l'hypnose en cancérologie.
  • création d'une consultation d'évaluation et de traitement de la douleur dans un hôpital psychiatrique[11] ;
  • développement d'une unité mobile hospitalière de consultation interculturelle ;
  • mise en place d'un programme de prévention et de prise en charge des douleurs secondaires au traitement chirurgical par la relation d'aide.

Mise en place de formations médicales spécifiques

Destinées à des équipes médicales en complément des pratiques habituelles, des formations à des techniques innovantes sont financées par la Fondation APICIL et permettent aux soignants d'évaluer, de prévenir et de soulager la douleur grâce à des techniques différentes. Il s'agit principalement de formations aux techniques relationnelles, au toucher-massage, à la sophrologie, à l'hypno-analgésie ou encore aux spécificités des soins palliatifs pédiatriques.

Engagement dans une démarche d'information

Soucieuse d'informer les professionnels de santé et le grand public sur les thèmes de la douleur et des soins palliatifs, la Fondation APICIL permet la réalisation de congrès, de conférences et de documents d'information pour les professionnels de la santé ou le grand public. Elle contribue aussi à encourager et à diffuser la réflexion pour sensibiliser le public et modifier les comportements face à la douleur :

  • participation aux congrès nationaux de sociétés savantes dont la Société française d'accompagnement et de soins palliatifs (SFAP) et la Société française d'étude et de traitement de la douleur (SFETD) ;
  • aide à l'organisation de journées d'information pour les associations de patients et de bénévoles ;
  • films de formation aux techniques d'hypno-analgésie ;
  • film d'information sur le déroulement d'une opération chirurgicale expliquée aux enfants ;
  • rôle de l'éthique dans les décisions liées don d'organes.

La Fondation APICIL fabrique et envoie gratuitement, sur demande, des réglettes d'évaluation de la douleur enfants et adultes aux soignants et équipes médicales. Elle souhaite ainsi encourager le développement de l'évaluation de la douleur des personnes malades.

Prix et bourses

La Fondation APICIL encourage la réflexion sur la prise en charge de la douleur auprès des jeunes chercheurs et soignants en participant à l'attribution de prix et de bourses de recherche. En association avec la Société française d'étude et de traitement de la douleur (SFETD), elle propose ainsi, depuis 2008, un prix de recherche dont le thème est « Douleur et sciences humaines »[12].

Partenaires

À travers la signature de conventions de partenariat, la Fondation APICIL est partenaire de sociétés savantes françaises dans le domaine de la douleur dont :

  • la SFETD, Société française d'étude et de traitement de la douleur, (chapitre français de la International Association for the Study of Pain qui a pour vocation de réunir tous les acteurs de santé pour favoriser l'enseignement, la recherche et les soins en matière de douleur[13]) ;
  • et la SFAP, Société française d'accompagnement et de soins palliatifs créée en 1990 et qui regroupe les principaux acteurs français du mouvement des soins palliatifs[14].

Annexes

Lien externe

Notes et références

  1. Décret du 29 mars 2004 publié dans le Journal officiel de la République française du 31 mars 2004, NOR : INTA0400082D, p. 6183. Disponible sur http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000254922&fastPos=1&fastReqId=778657911&categorieLien=id&oldAction=rechTexte
  2. 2,0 et 2,1 « La contribution des entreprises au secteur des fondations françaises.Panorama des fondations créées par des entreprises», Enquête menée par l'Observatoire de la Fondation de France avec le concours de Viviane Tchernonog, chargée de recherche au CNRS, mars 2006, p. 14. Document disponible sur : http://www.fondationdefrance.org/content/download/7727/113107/version/7/file/entreprises_fondations_FdF_2006.pdf
  3. http://lyon.france-webzine.com/news/bien-etre/1367-lyon-la-lutte-contre-la-douleur-enjeu-de-demain-.html
  4. La Tribune (Journal officiel de l'Olympique lyonnais), n° 43, 30 mars 2010, p. 11, disponible sur http://s.olweb.fr/ol/file/201003/43-bordoweb.pdf
  5. Lettre de la Fondation APICIL, n° 4, p. 4, disponible sur http://www.fondation-apicil.org/wp-content/uploads/FondationAPICIL_Lettre04_WEB2.pdf
  6. http://www.ctip.asso.fr/actualites/action_sociale/actions_ip/recherche_medicale/2022.html
  7. http://www.leprogres.fr/fr/region/le-rhone/rhone/article/2875904,184/La-douleur-est-aussi-une-question-d-emotions.html
  8. http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2010/01/12/article_une-fondation-pour-donner-un-coup-de-pou.shtml
  9. http://www.hopital.fr/Hopital/Actualites/Actualites-regionales/Prise-en-charge-innovante-de-la-douleur-les-vertus-de-l-effet-groupe
  10. http://www.ledauphine.com/sante-une-nouvelle-pratique-de-soin-developpee-au-chu-de-grenoble-l-art-therapie-pour-lutter-contre-la-douleur-@/index.jspz?article=25745
  11. http://www.fondations.org/spip.php?article4576
  12. http://www.fondation-apicil.org/bourse-sfetd-fondation-apicil/
  13. http://www.sfetd-douleur.org/index.php
  14. http://www.sfap.org/content/appels-%C3%A0-projets-de-la-fondation-apicil

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).