Encyclopédie Wikimonde

Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi

Aller à : navigation, rechercher
Logo de la Fondation Denise Nyakeru

La fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT en sigle) est une fondation congolaise créée en par Denise Nyakeru Tshisekedi, la première dame de la République Démocratique du Congo. Elle envisage d’étendre son action sur toute l’étendue du territoire congolais. Son objectif principal est l’amélioration des conditions sociales des Congolais en général et de la femme congolaise en particulier. Pour ce faire, la Fondation a défini des axes d’intervention prioritaires qui sont : la santé, l’éducation, l’autonomisation de la femme et la lutte contre les violences basées sur le genre.

Historique

Citoyenne engagée et concernée par les réalités sociales et sanitaires parfois difficiles et souvent dramatiques en la République Démocratique du Congo, Madame Denise Nyakeru Tshisekedi a toujours voulu contribuer de manière concrète et durable à l’amélioration de ces conditions pour la population congolaise en général et pour la femme congolaise en particulier. Pour ce faire, elle relève les constats suivants :

  • Difficultés d’accès aux soins de santé de qualité pour la majeure partie de la population.
  • Insuffisance alimentaire généralisée.
  • Inégalités dues au genre.
  • Carences dans la protection des droits de l’enfant.
  • Analphabétisme.
  • Insuffisances dans la formation professionnelle et l’apprentissage.
  • Absence de programme national de formation aux connaissances numériques de base.

Denise Nyakeru Tshisekedi résume ces différents états de fait en quatre grands segments d’action qui sont : la santé, l’éducation, l’autonomisation (de la femme en particulier) et la lutte contre les violences faites aux femmes et/ou les inégalités basées sur le genre.

Ainsi, pour être en mesure de concevoir des projets qui vont dans le sens de la réalisation de ses objectifs d’action et/ou accompagner les projets déjà existants en les promouvant, Madame Denise Nyakeru Tshisekedi a décidé de créer une Fondation pour matérialiser sa vision et soutenir son action.

Valeurs

La FDNT défend des valeurs d’abnégation, de travail, de méritocratie, de solidarité et d’amour.

Elle défend l’idée que tout doit être fait pour que l’individu soit placé dans les meilleures dispositions pour réussir à travers ses propres efforts et son propre travail. Pour ce faire, elle estime que les conditions sanitaires, éducationnelles, socio-économiques et de sécurité doivent être du meilleur acabit.

Compte tenu de la sociologie en République Démocratique du Congo, la FDNT constate que la femme congolaise est plus fragilisée quant à ces objectifs. Elle se fixe donc pour but d’œuvrer pour favoriser un changement de cet état de fait.

À travers les objectifs qu’elle se fixe, la FDNT défend également des valeurs de dignité de la personne, de valorisation de l’effort et du travail. Elle souhaite permettre une plus grande égalité des chances entre toutes les couches sociales : femmes ou hommes, jeunes et seniors, diplômés ou non diplômés, citadins ou ruraux. C’est un véritable combat contre les inégalités que souhaite engager la FDNT.

Par ailleurs, la FDNT fait le pari de l’humain. Elle part du principe que la première richesse de la République Démocratique du Congo est sa population, la somme de ses individus. La FDNT pense qu’il faut investir dans l’humain, améliorer ses conditions sanitaires, éduquer et former du mieux possible sa jeunesse, protéger la femme congolaise contre toute forme d’atteinte à son intégrité et l’autonomiser du mieux possible afin qu’elle participe pleinement au développement économique de la République Démocratique du Congo.

Mission

La Fondation a pour mission de :

  • Promouvoir ses objectifs à travers des conférences, des campagnes de communication et de sensibilisation autour des thèmes qui la concerne et des combats qu’elle veut mener.
  • Accompagner les autres organisations qui agissent dans le sens d’objectifs en commun avec la FDNT.
  • Rechercher des partenaires financiers pour nous accompagner dans la réalisation de nos projets.
  • Organiser des levées de fonds
  • Élaborer des projets qui vont dans le sens de la réalisation de ses objectifs

Axes d’intervention

La santé

  • L’amélioration de l’accès aux soins médicaux[1] pour le plus grand nombre à travers la construction de dispensaires médicaux dans les « déserts médicaux ».
  • Une meilleure prise en charge des maladies dites « pauvres », à savoir des maladies endémiques qui demandent un traitement particulier.
  • L’amélioration des conditions sanitaires à travers la réfection d’hôpitaux et centres de santé.
  • L’amélioration de la prise en charge médicale des situations sanitaires mère/enfants.

L’éducation

  • L’amélioration des infrastructures scolaires à travers la réfection de bâtiments.
  • L’amélioration des équipements scolaires pour un meilleur confort des élèves.
  • L’élaboration de projets favorisant l’alphabétisation et la formation professionnelle.

L’autonomisation

  • Faciliter et promouvoir l'entrepreneuriat féminin.
  • Faciliter l’accès des femmes à la formation d’aptitude professionnelle.
  • Promouvoir les projets de facilitation d’obtention de micro-financement pour les femmes sans activité professionnelle.

La lutte contre les violences

  • Une meilleure prise en charge des femmes victimes de viols et agressions sexuelles.
  • Une meilleure sensibilisation pour pousser les victimes à dénoncer leurs agresseurs.
  • Porter un plaidoyer en faveur d’un durcissement de la loi congolaise sur la répression des agressions sexuelles contre les femmes.

Notes et références

Annexes

Article connexe

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).