Encyclopédie Wikimonde

Fondation Général Bigeard

Aller à : navigation, rechercher

La Fondation Général Bigeard, créée à Toul (Meurthe-et-Moselle, Lorraine) le 9 juin 2011, est un organisme privé et indépendant français, placé sous l'égide de la Fondation de France, qui a pour objet de perpétuer l'œuvre et la mémoire du général Marcel Bigeard (1916-2010) en s'attachant notamment à promouvoir auprès de la jeunesse les valeurs de courage et de fierté de la patrie selon l'esprit du général Bigeard [1].

Historique

Origines de la Fondation

La Fondation Général Bigeard est une idée initiale du général Jacques Keller, qui fut président de la Fédération nationale des anciens des Forces françaises en Allemagne et en Autriche (AFFAA). Lors de la cérémonie annuelle de réanimation de la flamme du 12 janvier 2008, le général Keller s'est adressé au général Jean-Louis Brette, président d'honneur de l'AFFAA (avec le Président Valéry Giscard d'Estaing, le général Jean Combette et le général Bigeard). « Il faudrait peut-être penser à créer une fondation Bigeard », lui dit-il en substance[2].

Mandat pour la création de la Fondation général Bigeard

Le général Brette a immédiatement pris contact avec le colonel Jacques Allaire, ami de longue date et très proche collaborateur du général Bigeard pendant plus de quinze ans. Celui-ci ayant émis un avis favorable, le général Brette et le colonel Allaire ont demandé un rendez-vous au général Bigeard pour en parler. Ce rendez-vous eut lieu à Toul le 10 juin 2008. Le général Bigeard a donné un accord de principe et mandaté par écrit le général Brette pour créer cette fondation.

Ce mandat reçu, le général Brette a contacté la Fondation de France qui lui a expliqué qu'une fondation ne pouvait être créée pour un tiers qu'après son décès, à moins que ce soit le tiers concerné qui fasse la fondation lui-même. Le général Bigeard, informé, a décliné l'offre et suggéré de reporter à plus tard la création de la fondation : « Peu importe - écrit-il au général Brette - cette histoire de fondation m'a permis de mieux vous connaître » (le général Brette avait été en 1958 stagiaire au Centre d'instruction à la pacification et à la contre-guérilla (CIPCG) de Philippeville, dirigé alors par le colonel Bigeard).

Le projet est donc resté en sommeil jusqu'au décès de Marcel Bigeard, le 18 juin 2010.

Peu de temps après les obsèques, le général Brette et le colonel Allaire ont contacté madame Gaby Bigeard, son épouse, pour évoquer la fondation. Celle-ci en a accepté immédiatement l'idée et confié le projet à la conseillère juridique de la famille Bigeard, Maître Anne-Marie Quenette, avocate à Toul[3].

Naissance de la Fondation

Le 9 juin 2011, après un an de travaux divers et complexes, la convention de création de la fondation a été signée conjointement au domicile du général Bigeard par Gaby Bigeard et Philippe Lagayette, président de la Fondation de France. Les autres membres fondateurs sont Marie-France Bigeard, fille unique du général et de son épouse, Maître Anne-Marie Quenette, le général Jean-Louis Brette, le colonel Jacques Allaire et Monsieur René Guitton, qui fut longtemps l'éditeur du général Bigeard[4]. Le président Valéry Giscard d'Estaing est président d'honneur de la fondation.

Liste des présidents

  • Gaby Bigeard : 9 juin 2011 - 4 juillet 2011 (décédée)
  • Maître Anne-Marie Quenette, avocate : 5 juillet 2011

Valeurs

La Fondation Général Bigeard repose sur plusieurs valeurs fondamentales :

  • le courage
  • l'honneur
  • le patriotisme
  • le goût du dépassement de soi
  • l'esprit de service
  • la générosité

Missions

Promouvoir auprès de la jeunesse les valeurs de courage et de fierté de la patrie

Fonctionnement de l'organisation

La Fondation Général Bigeard est composée :

  • d'un conseil des Fondateurs
  • d'un conseil exécutif composé de douze membres

Activités

Le 20 novembre 2012, la Fondation a procédé au transfert des cendres du général Marcel Bigeard de Toul au Mémorial des guerres en Indochine de Fréjus, en présence de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, de M. Kader Arif, ministre délégué, chargé des Anciens combattants, de M. Valéry Giscard d'Estaing, ancien président de la République, et de MM. François Léotard et Gérard Longuet, anciens ministres de la Défense[5].

Sources

Notes et références

  1. a et b « Une fondation au nom du général Bigeard », dans Le Figaro avec l'AFP, 9 juin 2011 [texte intégral archive]
  2. Entretien avec le général Jean-Louis Brette le 5 juillet 2011.
  3. Michel Brunner, « Une Fondation Général Bigeard », dans L'Est républicain, 9 juin 2011 [texte intégral archive]
  4. Hervé Chabaud, « La fondation Général Bigeard créée un an après sa mort », dans L'Union, 11 juin 2011 [texte intégral archive]
  5. La dernière demeure du général Bigeard, sur le site defense.gouv.fr.

Liens

Liens internes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).