Encyclopédie Wikimonde

Fondation Partager le Savoir

Aller à : navigation, rechercher

Fondation Partager le Savoir
[[Fichier:Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).|280px|alt=logo de Fondation Partager le Savoir]]
[[Fichier:Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).|280px|alt=illustration de Fondation Partager le Savoir|Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).]]
Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Création 31 octobre 2006
Disparition Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Fondateurs Robert Klapisch
Forme juridique Fondation de droit privé - Registre de commerce de Genève (Suisse)
Action Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Slogan Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Siège social Genève
Drapeau de Suisse Suisse
Direction Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Président Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Directeurs Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Actionnaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Activité Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Produits Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Société mère Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Filiales Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Partenaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Effectif Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
BCE Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
CVR Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
SIREN Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Entreprise hongroise Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Organisation norvégienne Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Companies House Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
OKPO Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
TVA européenne Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Site web www.partager-le-savoir.org
Budget Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Capitalisation Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Chiffre d'affaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Résultat net Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

La Fondation Partager le Savoir, créée le 31 octobre 2006 par Robert Klapisch, physicien, Directeur de la Recherche du CERN de 1981 à 1987, a pour but de contribuer à un développement durable des nations du pourtour Méditerranéen, du Proche-Orient et de l’Afrique, en réduisant les inégalités et les déséquilibres.

Elle considère que la Science est un langage commun à tous, indépendamment des systèmes politiques, philosophiques et religieux et que son développement requiert des collaborations à l’échelle mondiale.
Elle organise un réseau multidisciplinaire d'experts et de décideurs issus de la Société Civile, s'appuyant sur l'objectivité et sur la capacité de dialogue des communautés scientifiques. Cette communauté fonctionne à la façon d'un Think Tank traitant des sujets concrets liés au développement durable.

La Fondation et les membres de son réseau se réunissent à l'occasion de workshops et de conférences pluridisciplinaires annuelles qui permettent de faire le point sur l'avancement des projets et sur le choix de nouvelles priorités ou de nouveaux thèmes.
La Fondation n'a ni la vocation, ni les moyens de conduire directement la réalisation des projets qu'elle préconise. Elle recherche les relais et les structures aptes et légitimes pour assurer le financement, le développement et la mise en œuvre.

Objectifs et modes d’action

La fondation encourage le dialogue entre scientifiques, ingénieurs, politiques, entrepreneurs, industriels et financiers, provenant  du pourtour Méditerranéen, du Proche-Orient et de l’Afrique et contribue à la réalisation d’un réseau d’hommes et de femmes désireux de donner naissance à des projets concrets visant le développement durable et la réduction des inégalités et des déséquilibres entre Nations


Sept domaines de réflexion et d'action structurent le Think Tank :

  • Science et Partage du Savoir,
  • Energie,
  • Eau et stress hydrique,
  • Sécurité alimentaire et Agriculture,
  • Santé publique et Systèmes sanitaires,
  • Transports,
  • Gouvernance et Structures financières

Les conférences pluridisciplinaires permettent de faire interagir ces domaines, le but étant d'identifier et d'amorcer des projets nouveaux et de faire le point sur l’avancement des projets en cours. Le dialogue entre les participants renforce l'approche pluridisciplinaire.

Les thèmes principaux des présentations et des débats portent sur :

  • la satisfaction des besoins de base (eau, nourriture, santé, éducation, énergie, information)
  • le développement des réseaux et des infrastructures (transport, énergie, eau, communication)
  • la maîtrise de l’impact des changements démographiques et climatiques (urbanisation, désertification, catastrophes naturelles ou d’origine humaine, épidémies, etc.)
  • les actions en faveur de l’accès de tous les pays aux grands projets scientifiques mondiaux contribuant à la paix (science pour la paix)
  • la promotion des initiatives en faveur de la bonne gouvernance (respect de la loi et lutte contre la corruption)
  • la participation des femmes à tous les niveaux de responsabilité scientifique, politique et économique
  • les sujets d’actualité

Ces conférences accueillent 100 à 150 personnes, ce qui permet des interactions fortes entre les participants. La diversité de l’assistance est recherchée : seniors aussi bien que jeunes chercheurs, ingénieurs ainsi que des décideurs de haut niveau, un spectre d’expertise allant des sciences fondamentales à l’économie. Les conférences sont bilingues (français et anglais), pour permettre une meilleure compréhension entre les participants. Elles se tiennent à un rythme annuel.
Elles aboutissent à des recommandations et à des démarches auprès des autorités compétentes concernées.

La Fondation a créé en 2016 le Prix « Partager le Savoir ». Cette distinction vise à honorer les personnes œuvrant à améliorer le dialogue entre scientifiques du pourtour de la Méditerranée ou à mettre en place des réseaux aboutissant à des projets concrets pour le développement durable ou la réduction des inégalités entre nations. Le premier récipiendaire de ce prix a été le physicien George Mikenberg[1].

Événements précurseurs 2002-2006…

Dans le cadre de l'AFAS, Robert Klapisch organise ou coorganise plusieurs conférences:

  • En 2002, la conférence World Med à Marseille, coorganisée en 2002 par la Ville de Marseille et l'AFAS (Association française pour l'avancement des sciences) ,
  • En 2004, à l'occasion du 50e anniversaire du CERN, l'AFAS organise à Genève, avec l'appui de l'UNESCO, une première conférence Partage du Savoir en Méditerranée (1).
  • En 2005 une conférence Partage du Savoir en Méditerranée (2)[2]est organisée à Casablanca, par l'AFAS et l'Université Hassan II Aïn Chock.
  • En 2006 une conférence Partage du Savoir en Méditerranée (3)[3], organisée par l'AFAS, est accueillie par l'Institut Abdus Salam de l'ICTP à Trieste.

Les Conférences Partager le Savoir et les workshops

En 2006, Robert Klapisch décide de créer la Fondation Partager le Savoir pour poursuivre, développer et pérenniser le travail initié par les conférences Partage du Savoir en Méditerranée. Fondée le 31 octobre à Genève, elle poursuit dès lors l’organisation des conférences et des workshops:

  • 6-7 juin 2007, Red Sea – Dead Sea, Water and Energy, workshop à Genève workshop à Genève[4]
  • 10-12 décembre 2007, workshop à Montpellier : Internet et grilles de calculs en Afrique[5]. Urgence de développer l’usage de l’Internet pour les scientifiques d’Afrique subsaharienne.
  • 7-8-9 avril 2008, Conférence Partage du Savoir en Méditerranée (4)[6], à Chania (Crète), accueillie par l’Institut d’Études Agronomiques Méditerranéennes Avancées
  • 12-13 janvier 2009, workshop à Genève, "Scientific Diasporas: From Brain Drain to Brain Gain"[7]
  • 1-3 mars 2010, Conférence Partage du Savoir en Méditerranée (5)[8], Mer Morte.
  • 5-8 mai 2011, Conférence Partage du Savoir en Méditerranée (6)[9], Kalkara (Malte).
  • 17-20 mai 2012, Conférence Partage du Savoir en Méditerranée (7)[10], La Marsa (Tunisie).
  • 9-12 mai 2013, Conférence Partager le Savoir (8), Rabat Maroc
  • 15-17 mai 2014, Conférence Partager le Savoir (9), Lisbonne Portugal
  • 5-7 novembre 2015, Conférence Partager le Savoir (10),Trieste Italie

Résultats

La fondation met en avant dses résultats supposés concernant l’Internet en Afrique. Les projets Africa Connect (liaison entre l’alliance Ubuntu-Net des Réseaux Nationaux de Recherche et d’Éducation et le réseau Académique Européen GEANT et AXIS (liaisons-peer to peer entre les territoires africains), recommandés par le workshop de Montpellier, mis en priorité par le Collège des Commissaires Européens et Africain réuni en octobre 2008, reçoivent un début d’application : après trois ans de démarches, une somme de 16 millions d’euros a été débloquée au cours de 2012 afin d'espérer une amélioration de la situation des universités du sud et de l’est de l’Afrique.

Les démarches auprès de Bruxelles pour faciliter la circulation des chercheurs (visas spécifiques) peuvent prendre appui sur la Charte Européenne des chercheurs adoptée en 2005 durant le présidence britannique. Elle permet aux chercheurs de toutes nationalités travaillant dans un pays de l’UE de se déplacer dans tous les pays de l’Espace européen de recherche. On constate malheureusement que les autorités consulaires françaises tardent à appliquer ces directives.[réf. nécessaire]

Les perspectives de dessalement de l'eau de mer au Maghreb suscitaient au départ un fort scepticisme. Un dialogue entre experts et représentants de l’industrie a conduit à souligner son intérêt pour le long terme. La révélation de grands projets, en particulier algériens, conforte cette évolution.[non neutre]

En 2006, à la conférence de Trieste, un groupe Israël/Jordanie/Palestine est formé pour la gestion concertée de la ressource en eau régionale et des projets communs tels que la liaison Mer Rouge - Mer Morte. Cette réunion se prolonge avec le workshop à Genève avec des représentants des trois pays concernés qui prennent position sur l'étude de faisabilité lancée par la Banque Mondiale dont le rapport vient d’être rendu public (fin 2012). Les décisions sont maintenant aux mains des trois pays partenaires.

La Fondation apporte son soutien aux initiatives du CERN d’ouverture de son programme aux pays non-Membres. Elle soutient et promeut également le programme SESAME de l’UNESCO (Source de lumière Synchrotron implantée en Jordanie).

Les réalisations de la Fondation, ont notamment débouché sur la création d’une bourse permettant aux étudiants de troisième cycle venant du Moyen-Orient d’achever leur doctorat au CERN. Pour ce faire, la Fondation a conclu en 2009 un accord avec le CERN et le Maroc. Depuis 2013, la Fondation a pu prolonger et élargir cet accord avec le CERN à toute la région MENA[Quoi ?].

Organisation

Un conseil de Fondation, organe directeur de la fondation, veille à la réalisation du but de la Fondation. Il est présidé par Robert Klapisch et inclut John Ellis et Jean-Pierre Bourguignon en tant qu'administrateurs. Il est complété d'un conseil scientifique consultatif, qui assiste le Conseil de Fondation dans la définition du programme des conférences.

Notes et références

  1. « GEORGE MIKENBERG DISTINGUÉ PAR LA FONDATION « PARTAGER LE SAVOIR », sur cds.cern.ch,
  2. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  3. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  4. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  5. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  6. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  7. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  8. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  9. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  10. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).