Encyclopédie Wikimonde

Fondation Prometheus

Aller à : navigation, rechercher
Fondation d'entreprise Prometheus
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Personne morale à but non lucratif Fondation (institution)
Zone d’influence Intelligence économique, mondialisation, politique industrielle, guerre économique
Fondation
Fondation 27 décembre 2005
Fondateurs Bernard Carayon
Jean-Michel Boucheron
Identité
Siège Paris
Président Bernard Carayon
Vice-président Jean-Michel Boucheron
Financement Privé
Site web http://www.fondation-prometheus.org

La fondation Prometheus est une fondation d'entreprise créée en 2005 par Bernard Carayon alors député (UMP), avocat au barreau de Paris et Jean-Michel Boucheron alors député (PS), aujourd'hui conseiller chargé des affaires stratégiques et de défense auprès du Président de l'Assemblée nationale. Elle produit une réflexion concrète au service des secteurs économiques stratégiques français, dans un contexte de guerre économique. Christian Bataille, Député (PS) du Nord, et Patrick Hetzel, Député (UMP) du Bas-Rhin ont rejoint le Conseil d'administration de la Fondation Prometheus en 2012.

Objectifs

Selon son site internet, l'objectif de Prometheus est de produire une « pensée opérationnelle ». Pour cela la fondation propose :

  • un agenda stratégique européen comprenant un échéancier communautaire (rencontres, décisions, négociations...) dans les secteurs stratégiques (santé, développement durable, défense, énergie), ainsi qu'un ensemble de données clefs correspondant aux échéances identifiées (documents de travail, acteurs, enjeux...).
  • un répertoire mondial des organismes et institutions œuvrant en matière d'anticipation, de prospective et de réflexion.
  • une cartographie des nouveaux acteurs du champ économique international : OIG, ONG...
  • un observatoire des pratiques du commerce international.
  • une infolettre sur la mondialisation. Parmi les thèmes traités se trouvent le Traité transatlantique, l'industrie et les secteurs stratégiques, les ONG, la place de la France dans la mondialisation, le secret des affaires, l'intelligence, le patriotisme et la guerre économiques, la cybersécurité. Des personnalités y sont régulièrement interrogées, comme Christian Harbulot, Philippe Baumard, Yves Roucaute ou Françoise Grossetête.

Plus particulièrement, la Fondation Prometheus a fait l'objet d'une polémique[1] avec Transparency International, ONG qu'elle dénonce régulièrement au travers de ses lettres[2],[3],[4].

Baromètre de transparence des ONG

Depuis 2008, la fondation d'entreprise Prometheus publie un baromètre de transparence d'ONG considérées comme institutionnellement influentes et dont le champ d'action concerne les domaines de l'environnement, de la santé et de l'éthique des affaires. Un questionnaire de 28 questions est adressé aux organisations évaluées :

la gouvernance

  • statuts complets et règlement intérieur
  • biographie des membres statutaires de l'ONG
  • localisation des différentes implantations et centres décisionnels
  • fonctionnement statutaire démocratique
  • présentation des responsables ainsi que nombre de salariés et de bénévoles
  • stratégies de partenariats de l'ONG, appartenance à un réseau
  • participation croisée des membres au sein de conseils d'administration d'autres ONG
  • conditions d'éligibilité aux postes à responsabilité

la transparence des informations financières

  • bilan et "compte d'emploi annuel des ressources"
  • comparaison des bilans et comptes d'emploi annuels des trois dernières années
  • nombre et nature des adhérents
  • nombre de personnes physiques qui financent l'ONG, pour plus de 3000 euros par an
  • identification des institutions publiques et montant de leurs subventions
  • identification des personnes morales et montants de leurs dons
  • répartition des financements imputables à des personnes physiques, morales et des subventions publiques
  • certification indépendante des comptes de l'organisation

l'autocontrôle

  • rapport moral
  • rapports moraux des trois années antérieures
  • existence d'évaluations internes et/ou externes (hors obligation légale)
  • adhésion à une charte éthique ou à un code de déontologie
  • ratio de "l'euro investi"

la transparence des objectifs et des moyens

  • méthodes employées par l'ONG pour parvenir à ses fins
  • choix des pays d'intervention de l'ONG
  • critères de choix des bénéficiaires ou des objets des activités
  • définition des modes d'actions
  • "équité" des modes opératoires
  • approbation poour la création d'un observatoire de la transparence des ONG
  • participation de l'ONG aux initiatives de lutte contre le réchauffement climatique dans le cadre de la COP21

Le premier baromètre de transparence des ONG, qui a eu un certain écho[5], a fait l'objet de critiques de la part d'ONG mal notées, telles France nature environnement[6], Les Amis de la Terre[7] ou d'autres comme l'union syndicale Solidaires, le réseau Action Climat et le forum citoyen pour la responsabilité sociale des entreprises[8]. Plus généralement, le magazine Diplomatie, qui a pourtant publié le classement 2009, note que, parmi les sociétés qui financent la fondation d'entreprise Prometheus, « la plupart d'entre elles figurent parmi les mauvais élèves des ONG environnementales et pacifistes[9] ». La volonté de la Fondation est de soumettre les ONG aux critères de transparence et de gouvernance qu'elles mobilisent souvent, au préjudice d'entreprises françaises.

Organisation

La fondation, qui a reçu son autorisation administrative par le préfet de Paris le 27 décembre 2005[10], est présidée par Bernard Carayon, ancien député (UMP) du Tarn. Jean-Michel Boucheron, ancien député (PS) d'Ille-et-Vilaine en est le vice-président.

Les entreprises fondatrices :

Liens externes

  • Baromètre 2008 de transparence des ONG
  • Baromètre 2009 de transparence des ONG
  • Baromètre 2010 de transparence des ONG (http://www.fondation-prometheus.org/wsite/wp-content/uploads/Barometre_ONG_2010.pdf)
  • Baromètre 2011 de transparence des ONG (http://www.fondation-prometheus.org/wsite/wp-content/uploads/Barometre_ONG_2011.pdf)
  • Baromètre 2012-2013 de transparence des ONG (http://www.fondation-prometheus.org/wsite/wp-content/uploads/Barometre_ONG_2012_2013.pdf) et sa présentation (http://www.fondation-prometheus.org/wsite/publications/a-la-une/barom%C3%A8tre-2012/)

Notes et références

  1. Bernard Carayon, « Transparency International, une éthique à géométrie variable », Le Figaro,‎ (lire en ligne (http://www.fondation-prometheus.org/wsite/wp-content/uploads/Tribune-Figaro-TI-10-12-2012.pdf,%20initialement%20publi%C3%A9e%20dans%20Le%20Figaro%20du%2010/12/2012))
  2. Bernard Carayon, « Réponse au président de Transparence International France », Lettre de la Fondation Prometheus,‎ (lire en ligne (http://www.fondation-prometheus.org/wsite/publications/newsletter/2012122/r%C3%A9ponse-au-pr%C3%A9sident-de-transparence-internationale-france/))
  3. « TI : cofondé par un homme particulièrement "intelligent". », Lettre de la Fondation Prometheus,‎ (lire en ligne (http://www.fondation-prometheus.org/wsite/publications/newsletter/2012122/ti-co-fond%C3%A9-par-un-homme-particuli%C3%A8rement-%C2%AB-intelligent-%C2%BB/))
  4. « Transparency International UK et son Government Defence Anti-Corruption Index 2015 », Lettre de la Fondation Prometheus,‎ (lire en ligne (http://www.fondation-prometheus.org/wsite/publications/newsletter/201507/transparency-international-uk-et-son-government-defence-anti-corruption-index-2015/))
  5. Franck Dedieu, « La transparence, cause perdue pour des ONG », L'Expansion,‎ (lire en ligne).
  6. Enquête Prometheus sur la transparence des ONG : une mauvaise réponse à une bonne question, France nature environnement, 19 février 2009.
  7. Claude Bascompte, « Lettre des Amis de la Terre en réaction à la publication du Baromètre 2008 de transparence des ONG de la Fondation Prometheus », sur amisdelaterre.org, France nature environnement, (consulté le 13 janvier 2009).
  8. Claude Bascompte, Commentaires sur le Baromètre de la transparence des organisations non gouvernementales, Union syndicale Solidaires, 15 mai 2009.
  9. « Baromètre de transparence des ONG : Le monde vu par les ONG », Diplomatie, no 10 hors-série,‎ décembre 2009-janvier 2010, p. 84-85.
  10. Annonce n° 2318 : Fondation d'entreprise Prometheus, Journal officiel Associations, 25 février 2006.
Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).