Encyclopédie Wikimonde

Fonds culturel de l'Ermitage

Aller à : navigation, rechercher

Le Fonds culturel de l’Ermitage est un fonds créé par Martine Boulart. Parrainé par le Ministère de la Culture et par Alain-Dominique Perrin, président de la Fondation Cartier, il été inauguré par Jack Lang en septembre 2014[1] dans la demeure historique des Vallons au 23 rue Athime Rué à Garches en Ile de France[2].

Il a pour objet de mettre en évidence des travaux d’artistes de culture française et citoyens du monde, de toutes disciplines, vivant leur création comme un engagement pour dépasser les crises du monde contemporain et notamment la sauvegarde de la planète.

En 2014, le fonds est inauguré avec une exposition de Claude Mollard[3],[4], scénographiée par Jean-Hubert Martin.

En 2016, Martine Boulart et Robert Sursock posent les jalons de nouveaux partenariats, notamment dans le Musée Sursock et dans la Maison du Futur, association dont la mission est de réfléchir à la paix dans une région du monde très malmenée, notamment à travers les arts et la culture[5].

En 2017, François Abélanet, artiste anamorphiste et auteur du polygone étoilé de l’exposition « Jardins d'Orient. De l'Alhambra au Taj Mahal » qui s’est terminée le 25 septembre 2016, à l’IMA est inspiré par le lieu et une nouvelle anamorphose fait bientôt écho à celle du Quai Saint-Bernard: Etoil'Ermitage, temps suspendu, qui sera inauguré le 11 mars 2017.

Prix de l'Ermitage

Le Fonds culturel de l'Ermitage délivre un prix d'art contemporain, chaque année, au Grand Palais, pendant Art Paris.

Liens externes

Références

  1. [1],Inauguration fonds l'ermitage
  2. [2],LE QUOTIDIEN DE L'ART Nov 2014
  3. [3], Exposition Claude Mollard.
  4. [4],Claude Mollard à l’Ermitage
  5. [5],L’Ermitage, une année de nouveaux défis
  6. http://newsarttoday.tv/expo/kimiko-yoshida-prix-de-lermitage-2015/

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).