Encyclopédie Wikimonde

Frédéric Artru

Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le joueur de rugby à XV, voir Yohann Artru.
Frédéric Artru
Description de cette image, également commentée ci-après
Frédéric Artru
Naissance (49 ans)
Pau, France
Nationalité Française
Profession
Entrepreneur et banquier d'affaire
Formation

Frédéric Artru est un entrepreneur français né le à Pau, France. Il est plus généralement connu pour son travail en tant que coauteur de la Versit CTI Encyclopedia et expert des protocoles Versit. Il est également le fondateur d'Odisei, une société logicielle française qui a obtenu l'un des plus forts retours sur investissement sur la durée pour une société technologique française (retour de 50 pour 1 pour les investisseurs initiaux). Il a obtenu pour ce résultat le Prix des Technologies de l'Information 1999[1] attribué aux meilleurs succès entrepreneuriaux français et fut finaliste du Prix de l'Innovation 1999 délivré par le cabinet Ivy Search. Plus récemment, Frédéric Artru s'est impliqué dans des sociétés de technologies et d'investissements dans l'industrie des télécommunications.

Versit

Frédéric Artru fut appelé dans le Consortium Versit (en) en comme expert en protocoles et architectures de communications. Il rejoignit Michael Bayer à Apple dans l'équipe de l'Encyclopédie CTI de Versit (VCTIE en anglais). L'Encyclopédie CTI de Versit est un ensemble de spécifications de 3000 pages en 6 volumes qui définissent l'ensemble des interactions des systèmes informatiques et téléphoniques pour les rendre interopérables. En tant que seul spécialiste des protocoles et interfaces de programmation (API), il développe et implémente trois protocoles universels de communications : un basé sur les spécifications CTI de l'ECMA, l'autre sur TSAPI (en) de Novell/Lucent et le troisième, conçu par Frédéric Artru, destiné à des équipements à très faible mémoire (téléphones publics ou portables).

Ces spécifications sont aujourd'hui des standards de l’industrie et font partie des travaux de l’European Computer Manufacturer Association (ECMA), de l’ECTF (en) (Enterprise Computer Telephony Forum) et de l’International Telecommunication Union (ITU). Au sein d'Apple, Frédéric a également participé aux architectures de communications existantes et futures des systèmes d'exploitation Mac OS.

Odisei

En 1998, Frédéric retourne en France et fonde Odisei, une startup basée à Sophia-Antipolis[2].

SigEx Ventures

En 2000, Frédéric Artru fonde avec son associé Chris Cantell une série de sociétés technologiques et un fonds d'investissement privé dont la finalité est de définir les modèles de la nouvelle industrie des télécommunications, en proie à une crise majeure à l'époque. En 2002, Frédéric Artru publie l'article « Le Futur des Média »[3] in La Revue Télécom[4], une revue spécialisée de l'industrie des télécommunications. Dans cet article, il définit les bases de ce qu'il appelle les « communications étendues ». L'article décrit, plus de quatre ans avant, la montée de concepts et de sites dont le succès est généré par du contenu électronique, tels que YouTube, Skype, Facebook et bien d'autres aujourd'hui.

Les sociétés lancées par Frédéric Artru sont financièrement soutenues par SigEx Ventures, Inc., un fonds d'investissement privé américain, créé en 2001, dont la vocation est le financement d'amorçage de sociétés technologiques liées aux « communications étendues ». Depuis 2009, Frédéric Artru est directeur général des sociétés françaises issues de SigEx Ventures où il assure l'élaboration des stratégies technologique et financière et la relation avec les investisseurs. Il met également en place, jusqu'en 2015, la restructuration des sociétés pour la préparation à un développement commercial actif qui sera mené par les sociétés américaines, dont SigEx Ventures sous la direction du PDG Chris Cantell.

SigEx Telecom

En , Frédéric Artru et Chris Cantell fondent SigEx SuperPBX, SAS, une société technologique de droit français qui construit l'architecture de base (appelée le SuperPBX) de la prochaine génération d'opérateur téléphonique. SigEx SuperPBX est financé par des investisseurs privés ainsi que par le fonds de Frédéric Artru et Chris Cantell, SigEx Ventures. Le nom commercial de SigEx SuperPBX est maintenant SigEx Telecom. En , Frédéric Artru et Chris Cantell fondent SigEx Ventures Euro Fund, SAS, un fonds d'investissement privé français, à vocation européenne, qui devient un véhicule d'investissement de choix pour les sociétés technologiques de télécommunications.

École de la Foundry

En 2003, Frédéric Artru se lance dans une sélection de sites européens pour l'implantation d'une école de leadership appelée École de la Foundry[5]. En marge de cette sélection de sites, il lance le programme « Be a part of it », constitué d'une série de présentations dans une vingtaine de villes européennes. Avec une forte couverture média et finalement une sélection d'un site à Pau en France[6], Chris Cantell renoue avec un programme de formation qu'il avait initié quatre ans auparavant à Montréal au Québec.

Fin des sociétés françaises issues de SigEx Ventures

Jusqu'en 2015, Frédéric Artru met en place la restructuration des sociétés pour la préparation à un développement commercial actif qui sera mené par les sociétés américaines, dont SigEx Ventures sous la direction du PDG Chris Cantell.

En juillet 2016, faute de résultat sur le développement commercial lancé par les sociétés américaines et suite à l'arrêt du soutien de SigEx Ventures et des partenaires technologiques et commerciaux, SigEx Telecom et SigEx Ventures Euro Fund (fond lancé en 2004 pour le financement de technologies en France) déposent une déclaration de cessation de paiement en vue de liquidation.

Depuis 2016, il conseille des sociétés technologiques en stratégie de développement et mise en place de business plan de croissance.

Références

  1. « 10ème Prix des Technologies de l’Information. », Telecom Paris Tech, Frédéric Artru lauréat du second Prix des Technologies de l’Information
  2. « Odisei est spécialisée dans la téléphonie sur Internet. », Les Echos, Frédéric Artru lance Odisei à Sophia-Antipolis.
  3. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value). Article de Frédéric Artru sur le futur des médias apparu dans La Revue Télécom.
  4. « La Revue Télécom » Publication spécialisée pour ingénieurs en télécommunications français.
  5. « Le Rambo des télécoms », Le Point.fr, Frédéric Artru lance l'initiative de la Foundry avec son associé Chris Cantell.
  6. « Pau - Vivre à très haut débit », Le Point.fr, Chris Cantell et Frédéric Artru choisissent Pau pour la première Foundry européenne.

Liens externes


Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).