Encyclopédie Wikimonde

François Leblond

Aller à : navigation, rechercher

François Leblond est un haut fonctionnaire français.

Diplômé de l'IEP de Paris et de l'ENA (promotion Montesquieu sortie en 1966), il fut membre des cabinets de Raymond Marcellin, Jean-Pierre Fourcade puis Fernand Icart avant de devenir sous-préfet de l'arrondissement de Meaux de 1978 à 1982[1].

De 1982 à 1986, il est directeur adjoint du cabinet du préfet de Police Jean Périer, puis pour quelques mois préfet délégué pour la police de la Corse-du-Sud et de la Haute-Corse. De 1987 à 1989, il est préfet du Lot, puis préfet du Vaucluse de 1989 à 1991, puis d'Indre-et-Loire de 1991 à 1992, puis du Var de 1992 à 1994, puis de l'Essonne[2] de 1994 à 1996, et enfin préfet du Puy-de-Dôme (préfet de la région Auvergne) de 1996 à 1999[1], puis préfet de la région Auvergne de 1996 à 1999.

De 1999 à 2002, il préside la société d'autoroutes ESCOTA. Depuis novembre 2000, il préside la COFHUAT Confédération française pour l'habitation, l'urbanisme, l'aménagement du territoire et l'environnement [1].

Il préside la Commission du débat public "Réseau de transport public du Grand Paris" commission particulière de la Commission nationale du débat public[3],[4].

Parutions

  • Emile Boutmy, le père de Science Po, avec Renaud Leblond, éd. Anne Carrière, ISBN : 978-2-84337-698-6
  • L'ENA, n°410, juin 2011,Le regard des citoyens sur le Grand Paris.

Notes et références

Articles connexes

Cet article « François Leblond » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).