Encyclopédie Wikimonde

François Limoges

Aller à : navigation, rechercher

François Limoges
Fonctions
Conseiller de la Ville Saint-Édouard, arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie
En fonction depuis
Élection 5 novembre 2017
Prédécesseur François Purcell
Leader de la majorité
En fonction depuis
Prédécesseur Francesco Miele
Vice-président de la Commission de la présidence du conseil
Biographie
Date de naissance (45 ans)
Lieu de naissance Montréal
Nationalité Canadienne
Parti politique Projet Montréal
Diplômé de UQAM

François Limoges est conseiller de la Ville pour le district de Saint-Édouard[1] dans l'arrondissement de Rosemont-La-Petite-Patrie depuis 2009 sous la bannière de Projet Montréal. Il est le leader de la majorité à l'Hôtel-de-Ville de Montréal pour l'administration Plante[2].

Biographie

François Limoges a grandi dans Rosemont-La-Petite-Patrie. Titulaire d'un baccalauréat en sciences politiques de l'Université du Québec à Montréal, il s'intéresse à la participation citoyenne en siégeant sur divers comités étudiants ainsi que sur le Conseil d'administration de l'UQÀM pendant 3 ans. Il travaille ensuite comme consultant stratégique pour divers groupes sociaux et communautaires, associations, et entreprises privées[3].

Il s'implique en politique active avec Jean Doré et le Rassemblement des Citoyens de Montréal (RCM) à la fin des années 1990. Après la défaite du RCM aux élections municipales de 1994, il devient brièvement orphelin politique. Il se joint à différentes formations politiques progressistes tant au municipal qu'au provincial. Il devient membre de Projet Montréal en 2006[4].

Élu pour une première fois en 2009 dans le district de Saint-Édouard avec Projet Montréal, il devient successivement président du caucus des élus du parti, membre de la Commission de la Présidence du Conseil, membre de la Commission du développement économique et urbain puis vice-président de la Commission de la culture et du patrimoine[5].

Il est aussi porte-parole de Projet Montréal en matière de ville intelligente, d'affaires juridiques et de droits humains. C'est avec cette responsabilité qu'il se fait connaître comme défenseurs des droits démocratiques des manifestants pendant la crise étudiante de 2012 au Québec[6]. Il sera critique du projet de règlement P-6[7] de l'administration du maire Gérald Tremblay, qui interdisant les manifestation à visage couvert et les rassemblements spontanés, obligeant les manifestants à soumettre leur itinéraire à la police pour approbation. Le règlement sera finalement invalidé en Cour supérieure 3 ans plus tard[8].

Réélu avec une grande avance sur ses opposants en 2013[9], il devient vice-président de la Commission sur la sécurité publique puis vice-président de la Commission de la Présidence du conseil. Il gagne rapidement du galon en devenant Leader adjoint, puis Leader de l'Opposition officielle en 2016.

Course à la chefferie

À la suite du départ du chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, Luc Ferrandez prend l'intérim du parti et le nomme leader de la formation politique : il devient donc le #2 de l'Opposition officielle[10].

Une course à la chefferie se déroule à l'automne 2016, au cours de laquelle François Limoges, premier candidat à se lancer[11], proposera plusieurs idées[12], comme le Plan 10-45[13], le Parc-Nature des Îles, la création d'une police de la circulation[14], de nouveaux marchés publics, un parcours urbain de ruelles vertes[15].

Alors que la course se polarise entre deux candidats, François Limoges se rallie à son collègue Guillaume Lavoie le 18 novembre[16]. Au terme d'une course très serrée, c'est finalement Valérie Plante qui deviendra cheffe de la formation politique.

Élection de 2017

Le 6 novembre 2017, François Limoges est réélu pour un troisième mandat avec le plus haut taux d'approbation de tous les postes électifs à Montréal[17]. La nouvelle mairesse de Montréal, Valérie Plante, le garde dans le peloton de tête du parti. Il devient Leader de la majorité au conseil municipal et dirige les travaux parlementaires de l'assemblée.

Notes et références

  1. « François Limoges, conseiller de la ville, district de Saint-Édouard : Répertoire des élus : Arrondissement.com », sur www.arrondissement.com (consulté le 30 août 2017)
  2. « Ville de Montréal - Arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie - Détail d'un élu », sur ville.montreal.qc.ca (consulté le 31 janvier 2018)
  3. (en) « François Limoges à Projet Montréal », sur Projet Montréal (consulté le 24 août 2017)
  4. « Ville de Montréal - Arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie - Détail d'un élu », sur ville.montreal.qc.ca (consulté le 24 août 2017)
  5. (en) « François Limoges à Projet Montréal », sur Projet Montréal (consulté le 30 août 2017)
  6. Jeanne Corriveau, « Projet Montréal presse la Ville d’abandonner son «combat idéologique» », Le Devoir,‎ (ISSN 0319-0722, lire en ligne)
  7. Jeanne Corriveau, « P-6: Montréal abandonne 3000 contraventions, mais pas le règlement », Le Devoir,‎ (ISSN 0319-0722, lire en ligne)
  8. Marie-Michèle Sioui, « La Cour invalide l’interdiction du port du masque », Le Devoir,‎ (ISSN 0319-0722, lire en ligne)
  9. « Résultats des élections pour les postes de maire et de conseiller - Élections municipales 2013 - Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire », sur www.mamrot.gouv.qc.ca (consulté le 31 janvier 2018)
  10. « François Limoges devient le numéro 2 de l’Opposition officielle », Métro,‎ (lire en ligne)
  11. (en-US) « François Limoges to run for leader of Projet Montréal », Montreal Gazette,‎ (lire en ligne)
  12. « François Limoges candidat à la chefferie de Projet Montréal », Métro,‎ (lire en ligne)
  13. « Projet Montréal: les transports au coeur de la course à la direction | Pierre-André Normandin | Montréal », La Presse,‎ (lire en ligne)
  14. « François Limoges propose de créer une «police de la circulation» | Pierre-André Normandin | Montréal », La Presse,‎ (lire en ligne)
  15. « François Limoges veut plus de ruelles vertes et de marchés », sur TVA Nouvelles (consulté le 24 août 2017)
  16. « Course à la chefferie de Projet Montréal : François Limoges se rallie à Guillaume Lavoie », Métro,‎ (lire en ligne)
  17. ICI Radio-Canada - Radio-Canada.ca, « Élections municipales Québec 2017 - Grand Montréal », sur Radio-Canada (consulté le 31 janvier 2018)


Cet article « François Limoges » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).