Encyclopédie Wikimonde

François Migeot

Aller à : navigation, rechercher
François Migeot
Description de l'image François Migeot.png.
Naissance (69 ans)
Conflans Sainte Honorine, France
Activité principale
Écrivain, Poète, Traducteur, Langue d’écriture Français

Biographie

François Migeot effectue ses études secondaires à St Germain-en-Laye. Après avoir suivi l’enseignement philosophique de Sarah Kofman, il poursuit sa formation à l’Université expérimentale de Vincennes où il suit les enseignements, entre autres, de Jean-Pierre Richard, Tzvetan Todorov, Michel Deguy, Ludovic Janvier, Yves Bonnefoy, Luce Irrigaraï, Jean_Bellemin-Noël, avec qui il fera ensuite une thèse d’orientation textanalytique sur André Breton. Formé à la pratique et à la théorie psychanalytiques, il préside pendant un an l’association Écritures et psychanalyse qui publie la revue Correspondances freudiennes. Après avoir enseigné la littérature à l’Institut National des arts à Bamako (Mali, 1971-73), il est invité comme enseignant-chercheur à Tokyo (1984-87), où il assure des cours de littérature française et de Français Langue Étrangère (FLE). Il est responsable, pour une large part, du cours de langue française (En français avec vous) à la télévision nationale japonaise, NHK . De retour en France, il enseigne un an à Paris III Sorbonne nouvelle puis il est titularisé comme enseignant-chercheur, puis directeur de recherches, à l’Université de Franche-Comté. Il y fondera avec Thomas Aron le séminaire Texte, lecture, interprétation qui recevra durant cinq ans (1988-2003) nombre de chercheurs et d’écrivains chercheurs (français et étrangers) attachés à la production et la réception des textes[1].

Œuvre et bibliographie

L’activité littéraire de François Migeot se déploie sur deux plans parallèles : son travail de poète, d’écrivain et de traducteur d’une part, et de l’autre l’enseignement et la recherche à l’Université. Dans son activité d’écriture, il maintient des points de contact entre sa pratique créatrice et ce qu’elle peut apporter à la réflexion sur le texte littéraire, voire sur sa didactique. Dans ce sens, il publie des travaux où il valorise le lien entre la littérature (dans sa pratique et sa réception) et l’enseignement du Français Langue Étrangère, comme vecteur d’une subjectivation à travers l’apprentissage. Il anime des ateliers d’écriture avec des étudiants en FLE qui donnent lieu, entre autres, à la publication des fascicules. Dans cette perspective, il forme des enseignants et donne des séminaires  séminaires à l’étranger (Algérie, Argentine, Canada, Costa-Rica, Namibie, Maroc, Syrie, Venezuela, Chine, Japon …)[2].

On trouvera d’autre part, chez F. Migeot, le projet de faire dialoguer l’écriture poétique avec d’autres formes d’expression, qu’elles soient plastiques ou musicales (sculpture, peinture, gravure, musique). Dans ce sens, il centre sa création autour d’une libre écoute de tableaux (Bonnard), de sculptures (Paul Gonez), d’œuvres musicales (Brahms, Debussy…). Par ailleurs, il prend à revers le discours « communicant » d’aujourd’hui à travers ses « démolitions » humoristiques et engagées (http://www.remue.net).

Critique

- À la fenêtre noire des poètes, lectures bretoniennes, Coll. Annales littéraires, série linguistique et sémiotique, PUFC, Besançon, 1996.

- Entre les lames, lectures de Robbe-Grillet, Coll. Annales littéraires, série linguistique et sémiotique, PUFC, 1999.

- Portée des ombres, pour une poétique de la lecture, Presses Universitaires de La Méditerranée, (collec. « Sciences du langage », 2015).  

Poésie

  • Vigía de día, El Perro y la Rana (Caracas, Venezuela), à paraître (éd. en espagnol).
  • Gonez, Éditions du Belvédère, (textes et poèmes en dialogue avec l'œuvre sculpté de Paul Gonez), 2016.
  • Clair-obscur, L'Atelier du Grand Tétras (encres et papiers déchirés de Caribaï), 2013.
  • Maintenant, il est temps, Pierre Bonnard, Éditions Virgile, 2011.
  • Lentitud del vino, Anthologie bilingue (français-espagnol), traduction Judith Alvarado, Monte Ávila (Caracas, Venezuela), 2010.
  • Derrière les yeux, L‘Atelier du Grand Tétras, (encres de Marianne K. Leroux), 2012.
  • Chant des poussières, L‘Atelier du Grand Tétras (dessins Michio Takahashi), 2010.
  • Lenteur des foudres, Éditions Érès, 2008.
  • Formes de la nuit, Livre d'artiste (Lithographies Caribaï), Éditions Æncrages, 2008.
  • Reflejos, Ediciones Poesía (Valencia, Venezuela), 2007 (éd. en espagnol).
  • Moires, Éditions Empreintes (Suisse), 2007.
  • Andante con apuro, El Perro y la Rana (Caracas, Venezuela), 2006 (éd. en espagnol).
  • Mer, Livre d'artiste (Gravures de Yannick Charon, vidéo François Escoffier), 2005.
  • Silhouettes (Avec Mylène Peyreton, sculpteur), Éditions Artotem, 2005.
  • Valse, Livre d'artiste avec des xylographies de Yannick Charon, 2003.
  • Clair de page (Avec Yannick Charon, graveur), Éditions de l'Envol, 1999.
  • Entre bois et voix (Avec Jean-Paul Dromard, sculpteur), Neo Éditions, 1997.
  • Paul Gonez. Dans les forges du regard (Avec Paul Gonez, sculpteur, préface de Claude Louis-Combet), Éditions Cêtre, 1996.
  • Descente de voix, Éditions J. Brémond, 1994.
  • Pierres trouvées, Piedras encontradas, Éditions Orénoques, 1990 (éd. bilingue).
  • Scènes du temps , Éditions Le pont de l'épée, 1987.
  • Grenier de sable, Éditions Chambelland, 1985.

Prose

  • Les lunettes de Monsieur Dubalais, Éditions CLE International, 1993.
  • Traces d'encre, Éditions CLE International, 1994.
  • Les lunettes de Monsieur Dubalais, Conte, Éditions CLE International, 1993.
  • Traces d’encre, Conte, Éditions CLE International, 1994.
  • Le Poids de l’air, Nouvelles (ill. Caribaï), Éditions Virgile, 2006.
  • Avant l’éclipse, Nouvelles (ill. Caribaï), Éditions Virgile, 2004.
  • Voyage d’hiver, Nouvelle, Revue Le Nouveau Recueil, n° 65, Décembre 2002-Février 2003.
  • Chronique, Nouvelle, Éditions de l’Envol, 2000.
  • Orly-Sud, Roman, Éditions L’Harmattan, 1998.

Textes « expérimentaux »

Essais, ouvrages collectifs

  • Portée des ombres, pour une poétique de la lecture, Presses Universitaires de la Méditerranée, « sciences du langage », 2015.
  • Traduire Lagarce, Langue, culture, imaginaire, III. Colloque de Besançon (coll.) Éditions Les Solitaires intempestifs, 2008.
  • Le Vif du sujet (Coéd. Ouvrage collectif, séminaire « Texte, lecture, Interprétation », 1998-2000), Annales littéraires, « Linguistique et sémiotique», PUFC, 2004.
  • Ambiguïté et glissements progressifs du sens chez Alain Robbe-Grillet (Éd. Ouvrage collectif), Annales littéraires « Linguistique et sémiotique », PUFC, 2004.
  • Claude Louis-Combet, mythe, sainteté, écriture (coll., Éd. Jacques Houriez), Éditions Corti, 2000.
  • Entre les lames, lectures de Robbe-Grillet, Annales littéraires, « Linguistique et sémiotique », PUFC, 1999.
  • Lire avec Freud (coll., Éd. Pierre Bayard), PUF, « Écritures », 1998.
  • Revue des Sciences Humaines, n° 246 « Claude Louis-Combet » (coll. Éd. J. L. Durrande), 1996.
  • Revue des Sciences Humaines, n° 240 « Le conflit d'interprétations » (coll., Éd. J.Bellemin-Noël, P. Bayard), 1996.
  • À la fenêtre noire des poètes, lectures bretoniennes (préface de Gérard Bonnet), Annales littéraires, « Linguistique et sémiotique », PUFC, 1996.
  • Semen 9 (Coéd. Ouvrage collectif, séminaire « Texte, lecture, Interprétation », 1990-1992), Annales littéraires, « Linguistique et sémiotique », PUFC, 1994.
  • Semen 6 (Coéd. Ouvrage collectif, séminaire « Texte, lecture, Interprétation », 1989-1990), Annales littéraires, « Linguistique et sémiotique », PUFC, 1991.

Traductions

  • Matarile n'est pas un jeu / Matarile no es un juego (Simón Barreto Ramos), Illustration Caribaï, coll. « Entre deux rives », Le Grand Tétras, 2016.
  • Trois poètes vénézuéliens, Sélection de poèmes (R. Cadenas, E. Montejo, L-A. Crespo), traduction et présentation, édition bilingue, Éditions Le Murmure, 2014.
  • Trois voix à Minase, Cent Renga (Sôgi, Shôhaku, Shôchô), traduction et adaptation du japonais avec la collaboration de Shinji Kosaï, Éditions Erès, 2012.
  • José Antonio Ramos Sucre, Le Chant Inquiet / El Canto anhelante (Sélection de poèmes, traduction et présentation), illustration Caribaï. Co-édition bilingue Monte-Avila (Venezuela) et Le Grand Tétras (France), 2009.
  • Poemas selectos / Poèmes choisis de Rafael Cadenas, édition bilingue, Éditions Écrits des forges (Québec) / BiD & C° (Venezuela), 2004.
  • Anthologie de la poésie contemporaine vénézuélienne, Éditions Patiño (Genève, Suisse) 2001.

Prix littéraires

  • Grand Prix universitaire de la nouvelle : premier prix de l’Académie de Bourgogne 2000 pour Vanités.
  • Prix Ilarie Voronca (Ville de Rodez) 1993 pour Descente de voix.

Liens externes

Notes et références

  1. « Paul Gonez, 50 ans de sculptures monumentales - France 3 Franche-Comté », France 3 Franche-Comté, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  2. « VIIe Festival International de Poésie de Caracas », sur La France au Venezuela / Francia en Venezuela (consulté le 19 octobre 2016)


Cet article « François Migeot » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).