Encyclopédie Wikimonde

France Industrie

Aller à : navigation, rechercher

France Industrie
Situation
Création 2018
Type Organisation patronale
Siège 17 Rue de l'Amiral Hamelin
75016 Paris
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Langue Français
Organisation
Membres 67
Président Philippe Varin (depuis 2018)
Personnes clés Alexandre Saubot (vice-président depuis 2020)
Organisations affiliées Syndicat professionnel (loi de 1884)

Site web [1]

France Industrie est une organisation professionnelle et un lobby créé en 2018, actuellement dirigé par Philippe Varin[1]. Son but est de promouvoir l’industrie en France et de représenter le secteur et ses membres[2].

En 2020, l’organisation compte 67 adhérents dont 44 grandes entreprises privées françaises et publiques (dont Airbus, la SNCF, Engie, Orange, Danone…) et 23 fédérations sectorielles de l’industrie[3].

Historique

L’organisation France Industrie a été créée en 2018 par le rassemblement du Cercle de l'Industrie et le Groupe des fédérations industrielles (GFI)[4],[5]. Son but est de centraliser la communication industrielle française, à l'instar de ses homologues allemand (la BDI) ou italien (Confindustria).[6]

À sa création, elle nomme à sa tête les anciens présidents du Cercle de l'Industrie et de la GFI, respectivement Philippe Varin et Philippe Darmayan.[7]

Mission

France Industrie se donne pour double mission de favoriser le rôle de l'industrie dans le mix économique national, ainsi que de promouvoir et défendre toute initiative pouvant favoriser l'activité ou le développement de l'industrie, tant au niveau national qu'européen.[8]

L'organisation s'implique également dans divers évènements d'information et de sensibilisation autour des métiers de l'industrie, comme par exemple la Semaine de l'Industrie organisée par l'Éducation Nationale.[9]

Activité de lobbying

Auprès des institutions de l'Union européenne

France industrie est inscrit depuis 2009 au registre de transparence des représentants d'intérêts auprès de la Commission européenne, et déclare en 2018 pour cette activité des dépenses annuelles d'un montant compris entre 50 000 et 100 000 euros[10].

En France

France industrie déclare à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique exercer des activités de lobbying en France pour un montant qui n'excède pas 400000 euros sur l'année 2019[11].

Membres et partenaires

France Industrie rassemble 44 entreprises privées comme publiques issus de tous secteurs industriels, ainsi que de 23 fédérations sectorielles adhérentes au MEDEF. Chaque entité est représenté par son directeur général, son président, ou son PDG.

Les 44 entreprises

Les 23 fédérations

  • A3M
  • Aluminium France
  • Ameublement français
  • ANIA
  • CCFA
  • COPACEL
  • FEBEA
  • Fédération de la Plasturgie et des Composites
  • Fédération des industries du béton
  • FEFIS
  • FIEEC
  • FIEV
  • FIM
  • FIPEC
  • France Chimie
  • France Industries Créatives
  • GIFAS
  • Gifen
  • PFA
  • SFIC
  • UFIP
  • UIMM
  • UIT

Gouvernance

Présidence

  • Président : Philippe Varin (PDG du groupe Suez)[12]
  • Vice-président : Alexandre Saubot (DG de Haulotte)[13]

Conseil d'administration

Le conseil d'administration de l'organisation est composé de 7 présidents du Collège des Entreprises industrielles, ainsi que de 7 présidents du Collège des Fédérations industrielles.

Notes et références

  1. « Philippe Varin, président de France Industrie », sur Filière 3e, (consulté le 6 octobre 2020)
  2. « L’industrie française reprend des couleurs depuis deux ans », sur SudOuest.fr (consulté le 5 octobre 2020)
  3. Luc Battais, « France Industrie souhaite un plan de relance fondé sur la décarbonation », sur www.strategieslogistique.com (consulté le 5 octobre 2020)
  4. « Le GFI et le Cercle de l'industrie fusionnent pour devenir France Industrie », sur Banque des Territoires, (consulté le 5 octobre 2020)
  5. L'Usine Nouvelle, « France Industrie parlera au nom de toute l'industrie - Economie », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 6 octobre 2020)
  6. « Le GFI et le Cercle de l'industrie fusionnent pour devenir France Industrie », sur Banque des Territoires, (consulté le 9 novembre 2020)
  7. « Philippe Varin et Philippe Darmayan unissent leur lobbying sous la bannière de France industrie - 11/10/2019 », sur La Lettre A, (consulté le 9 novembre 2020)
  8. https://www.lefigaro.fr/flash-eco/france-industrie-en-appelle-a-l-etat-pour-la-relance-economique-20200709
  9. https://www.usinenouvelle.com/article/industriels-vous-aussi-proposez-votre-evenement-pour-la-semaine-de-l-industrie-2020.N930959.
  10. « Registre de transparence », sur le site de la Commission européenne (consulté le 11 décembre 2020)
  11. « Fiche Organisation «  Haute Autorité pour la transparence de la vie publique », sur www.hatvp.fr (consulté le 11 décembre 2020)
  12. « Philippe Varin, futur lobbyiste en chef de l’industrie française », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 9 novembre 2020)
  13. « Ouest France - entretien avec Alexandre Saubot », sur France Industrie, (consulté le 9 novembre 2020)

Liens externes

Site officiel de France Industrie : http://www.franceindustrie.org/

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).