Encyclopédie Wikimonde

Francotyp-Postalia

Aller à : navigation, rechercher
FP Logo M 100mm RGB.jpg

Francotyp-Postalia est une multinationale fabriquant de machines à affranchir destinées aux Très Petites Entreprises (TPE) et Petites et Moyennes Entreprises (PME). Elle figure parmi les quatre sociétés dans le domaine des machines à affranchir ayant reçu l'agrément de La Poste en France[1][réf. insuffisante][travail inédit ?] .

Francotyp-Postalia est cotée à la Bourse de Francfort[2].

Histoire

Le 11 juillet 1923, les sociétés Anker-Werke à Bielefeld, Bafra à Berlin et Uhrenfabrik Furtwängler à Furtwangen im Schwarzwald créent l'entreprise Postfreistempler GmbH située à Bielefeld. Deux ans après, Postfreistempler GmbH est renommé Francotyp GMBH.

En 1938, Tenovis (Telefon und Normalzeit (T&N)) fonde la société Freistempler GmbH, à Francfort, qui devient plus tard Postalia GmbH.

En 1969, Anker-Werke acquiert les parts de Freistempler GmbH.

En 1977, le groupe Bergmann AG, propriété du groupe Siemens, obtient les sociétés Francotyp GmbH à Berlin et Postalia GmbH à Offenbach. C'est en 1994 que les deux sociétés seront réunies dans une nouvelle usine et des bureaux administratifs à Birkenwerder. Les deux sociétés deviennent par la suite Francotyp-Postalia[3].

Expansion internationale

Avec son siège social à Berlin, Francotyp-Postalia possède onze filiales à travers le monde : Allemagne, France, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Belgique, Italie, Autriche, Suède, États-Unis, Canada et Singapour.

Le groupe Francotyp-Postalia est représenté à travers le monde par plus de quatre-vingts concessionnaires[4].

Filiale française

Francotyp-Postalia s'implante en France en 2011. Ses machines à affranchir sont depuis lors officiellement autorisées par La Poste[5][réf. insuffisante]. Son siège social se situe à Rungis[6].

Machines à affranchir

Francotyp-Postalia propose plusieurs types de machines pour l'affranchissement et la mise sous pli en location[7][réf. insuffisante]

Francotyp-Postalia est certifié ISO 9001 et ISO 14001[pertinence contestée].

Mymail

La machine à affranchir Mymail est une machine de type postal tpMAc. Elle permet l'affranchissement de courrier aux tarifs entreprises utilisable, a fortiori, 24/24heures, 7/7 jours. La machine possède une balance intégrée de 2kg pour la pesée des courriers. Les différents paramètres se règlent via un écran tactile.

Postbase

La machine à affranchir PostBase permet de personnaliser les enveloppes à affranchir avec la flamme publicitaire, le type de produit postal (lettre verte, etc.) la date du jour et le montant du timbre. Les différents paramètres se règlent via un écran tactile.

La machine possède un plateau balance de 5 kg.

Machines de mise sous pli

FPi

La FPi est une machine de mise sous pli utilisée pour les tâches d'expédition de document. La machine prépare les documents à envoyer dans des enveloppes C5/6, C6/5 ou C5. Les différents paramètres se règlent via un écran tactile.

La machine se décline en quatre modèles :

  • FPi 600
  • FPi 2300
  • FPi 4500
  • FPi 5600

Dématérialisation des envois postaux

Francotyp-Postalia a mis en place le système Webpost, un service d'expédition de courriers hybrides notamment disponible en Allemagne, Autriche puis au Royaume-Uni et en Belgique . Pour utiliser le service, les utilisateurs doivent s'enregistrer préalablement sur le site de Webpost. Ensuite, ils rédigent et transmettent leur courrier par voie électronique qui sera ensuite imprimé et expédié sous forme de lettre physique dans des bureaux à proximité du lieu de destination du courrier [8].

Francotyp-Postalia œuvre également pour le développement du De-mail en Europe[9].

Distinctions

Francotyp-Postalia a reçu plusieurs prix pour le design de leur produits au cours des dernières décennies, décernés notamment par les IF Design Awards[10][11]

Références

Liens externes

Site principal Francotyp-Postalia

Site de Francotyp-Postalia France

Cet article « Francotyp-Postalia » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).