Encyclopédie Wikimonde

Freebandy

Aller à : navigation, rechercher

Le freebandy est né d'une pratique dissidente de l'unihockey.

Description

Avec une palette plus incurvée que la normale, les joueurs font tenir la balle dans la palette par la gravité, au moyen de figures aériennes spectaculaires. C'est Claes Forsberg, l'inventeur du freebandy, qui a eu l'idée, en voyant pour la première fois des joueurs exécuter de telles figures, d'en faire un sport à part entière. C'est après de nombreuses discussions, réflexions et essais qu'est ainsi né le freebandy.

Code moral

La seule règle de base du freebandy est de respecter un code moral. Le respect de l'autre en est la principale notion, avec le précepte du freebandy qui est : « ne fais pas à ton adversaire ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse. » Ainsi, c'est avant tout le fair-play qui régit le jeu.

Règles

Mettre en place des compétitions d'un jeu qui se déroulerait avec pour seule règle le respect d'un code moral tient malheureusement de l'utopie. C'est pourquoi un certain nombre de règles ont dû être mises en place, telles que le respect d'une zone autour du goal où la défense n'est pas permise. Les fautes standard telles que les coups de canne ou l'engagement corporel excessif sont toutefois soumises à la discipline et au fair-play des joueurs. En ce qui concerne la comptabilisation des points et la désignation du vainqueur, rien n'est encore officiel puisque les matchs se font pour l'heure dans le cadre des démonstrations, mais la ligne de conduite actuelle est la suivante.

Un juge est présent pour commenter le match, et celui-ci désigne le vainqueur en attribuant trois points différents :

  • un point pour l'équipe qui a marqué le plus de buts,
  • un point pour la technique (la difficulté des figures, les passes, etc.),
  • et un point pour le show, qui est attribué à l'équipe la plus applaudie par le public.

Gameplay

Plus qu'un sport, le freebandy est une véritable philosophie, un mélange de cultures et de traditions. La canne d'unihockey a été mélangée à un sabre samouraï, et un trou a été aménagé au bout de la palette pour faciliter la prise de la balle. Le jeu est visuellement simple : deux buts sous forme de totems comprenant trois trous de hauteur et de diamètre différents, deux joueurs dans chaque équipe, une balle d'unihockey.

Ensuite, n'importe quelle surface peut devenir un terrain de jeu. Le but est de feinter et dépasser les adversaires au moyen de figures, de faire des passes à son coéquipier et de marquer des goals avec le plus de style et d'originalité possible. On ne gagne pas un match au nombre de goals, mais à la façon dont ils sont marqués et dont le terrain a été traversé auparavant.

Matériel

Les produits originaux Freebandy (cannes, palettes et buts) sont fabriqués par ZII (groupe unihoc). La série de cannes de base a été produite en 2007 au lancement du Freebandy, cette série se compose de trois modèles de cannes : Bokken, Shinai et Wakizashi. En 2009, pour développer le Freebandy, sont sorties les séries de cannes Dragon et Sense.

Cannes 2007-2008

Le Boku-to est un sabre en bois japonais qui est utilisé dans les arts martiaux. Il se compose de mots Boku, le bois et To, le sabre. Bokken en est un synonyme. La série Bokken tire donc sont design de ces anciens sabres japonais. Bokken, la première série de cannes Freebandy se destine plus à l'apprentissage de mouvements et à l'entrainement qu'au jeu. La Bokken 001 est la canne standard de Freebandy, elle est accessible à tous, non seulement par sa taille (80-87 cm taille moyenne) et par son prix qui n'est pas très élevé.

Cannes 2009-2010

La série de cannes Dragon se décline comme les autres en trois modèles (Dragon 001, 002 et 003). Les séries 001 et 002 sont destinés aux écoles. Le manche est en plastique et elles n'ont pas de grip. La Dragon 003 quant à elle, est la canne pour débuter, c'est une canne de Freebandy tout à fait standard mis à part sa nouvelle palette, qui est plus petite que la Senseido II et qui n'a pas de préférence de côté. C'est-à-dire que tout le monde peut jouer avec, les droitiers comme les gauchers. Elle est disponible en 75 cm, ce qui en fait une canne à un prix tout à fait abordable pour les juniors.

Team Ambassador Swiss Freebandy

Premier-né du travail de la Fédération Suisse de Freebandy, le Team Ambassador est son affiche publicitaire. Menée par Joëlle Duruz, cette équipe est composée de jeunes joueurs issus de toute la Suisse romande. Ceux-ci ont été au départ recrutés pour leurs talents en unihockey freestyle, repérés dans divers tournois, camps d'entraînement ou rondes de championnat. Aujourd'hui, certains d'entre eux ne sont plus issus du milieu de l'unihockey, et ne pratiquent que le freebandy.

Les ambassadeurs s'entraînent et se réunissent pour donner au public la meilleure image possible du freebandy, mais également pour représenter la Suisse sur la scène internationale.

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).