Encyclopédie Wikimonde

Gérard Caillé

Aller à : navigation, rechercher
Gérard Caillé
Description de cette image, également commentée ci-après
Gérard Caillé en 2016
Naissance (61 ans)
Rochefort-sur-Mer
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Restaurateur

Gérard Caillé est un Français né le 6 mai 1958 à Rochefort (Charente-Maritime). Il est le fondateur du restaurant Jaune Poussin à Périgueux en Dordogne, qui a ouvert ses portes en 1999. En 2008 il est à l'origine du concept low cost qu'il développe dans son restaurant.

Biographie

Dès l'âge de 12 ans, il découvre les rudiments du métier de boucher. À l'âge de 15 ans, il quitte l'école pour entrer dans la vie active et apprendre un métier. Il fait un apprentissage de charcutier-traiteur de 1974 à 1977.

De 1978 à 1979 il intègre l'Amirauté Traiteur à Royan en Charente-Maritime chez Monsieur Alban LABIT.

En 1980 il intègre La Pizza Bojo à Saintes en Charente-Maritime.

À l'âge de 23 ans, il décide d'ouvrir son propre restaurant.

De 1981 à 1987, il exploite la pizzeria La Sicilia à Périgueux.

En 1985, il crée le restaurant La Grappa, Place Saint-Silain à Périgueux.

En 1990, il reprend un restaurant à l'enseigne Les Garrigues à LimogesHaute-Vienne.

De 1995 à 1997 il ouvre un magasin de plats cuisinés à Vaux-sur-Mer (Charente-Maritime).

En 1998 il acquiert la pizzeria La Sampdoria à Breuillet.

Le 1er juillet 1999, il ouvre un restaurant-rôtisserie à Périgueux. La marque « Jaune Poussin » a été déposée à l'INPI de Bordeaux Gironde.

En décembre 2002, il ouvre le nouveau Jaune Poussin au n° 33, rue Wilson à Périgueux. Dans ses murs, il propose des concerts de jazz et de blues, des dîners dansants, des revues de music-hall, des repas de groupes et des thés dansants jusqu'en 2014.

En 2008, aux prémices de la crise économique et au bord de la faillite, il lance le concept de restauration low cost pour sauver son restaurant.

Le concept de restauration low cost

En 2008, Gérard Caillé lance en Périgord le concept de la restauration low cost. Pour cela, il part de la demande finale, c'est-à-dire celle du consommateur. "Le low cost est d'abord un modèle qui part des besoins du consommateur pour les redéfinir dans le sens d'une simplification à l'extrême. Chaque produit et service sont repensés pour être « mis à nu », « découpés », « dépouillés » de leurs fonctions annexes jusqu'à n'en retenir que le cœur, c'est-à-dire la fonction essentielle, celle qui satisfait un besoin minimal". La stratégie de ce modèle d'entreprise consiste à « apporter plus de valeur pour moins cher en instituant un triangle d'or vertueux : être moins cher pour le consommateur sans tomber dans le travers de la piètre qualité tout en étant plus rentables que les concurrents établis.» [1].

En 2008, dans le respect de la réglementation sociale et sanitaire, Gérard Caillé cherche à satisfaire les clients de son restaurant avec un repas complet et équilibré « fait maison » et composé d'une entrée, d'un plat chaud unique et d'un dessert en libre service pour 8,50€.

La formule convainc la presse qui lui offre une visibilité nationale : le magazine d'actualité hebdomadaire Le nouveau Marianne et le critique gastronomique François Simon, chroniqueur au journal le Monde rubrique M. Cuisiner, publient des articles[réf. nécessaire]. Le chroniqueur gastronomique Jean-Pierre Géné de M Magazine interviewe Gérard Caillé lors d'une visite surprise au Jaune Poussin et publie un article sur ce modèle d'entreprise. La chaîne de télévision BFM TV, le magazine télévisé 100 % Mag de la chaîne de télévision M6 et la chaîne de télévision France 2 réalisent des reportages sur le restaurant. La radio BFM business et Michel Picot invitent aussi Gérard Caillé à leur micro.

Récompenses

Bibliographie

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).