Encyclopédie Wikimonde

Gérard Ségura

Aller à : navigation, rechercher
Gérard Ségura

Gérard Ségura est une personnalité politique française de gauche, membre du Parti Socialiste.

Né en 1948 à Ammi-Moussa (Algérie), il habite successivement La Ferté-Bernard (Sarthe) et Sarcelles Lochères (Val d'Oise). Il est installé à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) depuis 1966.

Lycéen successivement au lycée Alain d'Alençon, au lycée Michelet de Vanves (94) puis de Sarcelles (95), il est étudiant en espagnol de 1967 à 1971 à l'Université de Paris IV. Instituteur puis directeur d'école de 1972 à 1993 à Aulnay-sous-Bois. Professeur depuis 1996, il exerce au lycée Voillaume d'Aulnay-sous-Bois. Diplômes: CAP d'instituteur. CAPES, Maîtrise d'espagnol, DEA d'Etudes Linguistiques Médiévales Hispaniques.

Militant à l'UNEF de 1968 à 1972, il y a exercé des responsabilités au sein de l'AGE de l'Institut d'Etudes Hispaniques de Sorbonne Censier.

Instituteur de 1972 à 1993 il a occupé des responsabilités au Syndicat National des Instituteurs (SNI FEN)jusqu'en 1983.

Il adhère en 1983 à la Confédération Force Ouvrière où il est membre du bureau national du Syndicat National Unifié des Directeurs et Instituteurs (SNUDI FO) et secrétaire général adjoint de l'Union départementale Force Ouvrière de Seine saint Denis.

Il adhère en 1986 au Parti Socialiste. Membre du courant jospiniste jusqu'en 1996 il rejoint le courant de Laurent Fabius.

Gérard Ségura (à gauche) avec un militant socialiste et Claude Bartolone

Elu conseiller général (PS) du canton d'Aulnay-sous-Bois-Nord en 1998 il succède à Gérard Gaudron (conseiller général sortant UMP et 1er adjoint du maire UMP Jean-Claude Abrioux).

A la tête d'une liste d'union PS, PC, Verts, PRG et Divers Gauche, il est élu conseiller municipal d'opposition en 2001 . Il est actuellement Président du groupe d'opposition au Conseil Municipal d'Aulnay-sous-Bois

Réélu en 2004 conseiller général du canton nord d'Aulnay sous Bois[1] contre Gérard Gaudron, le maire UMP d'Aulnay sous Bois, il devient vice-président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis. Il y est chargé de la Politique de la Ville, de l'Aménagement Urbain et du Logement.

Il a été investi par le PS pour être son candidat face à une droite divisée, à l'élection législative sur la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis, où le sortant Jean-Claude Abrioux ne se représente pas, mais est le suppléant du dissident UMP Philippe Dallier, contre le maire candidat officiel de l'UMP.[2]. Il est à l'origine de la venue de Ségolène Royal le 2 avril 2007 en soutien aux grévistes de Peugeot - Citroën Aulnay.[3]

Lien interne

Liens externes

Sources

Article publié sur Wikimonde Plus.