Encyclopédie Wikimonde

Gaël Chatelain

Aller à : navigation, rechercher

Gaël Chatelain est un auteur et conférencier français né à Grenoble le . Gaël Chatelain est musicien, compositeur, conférencier, écrivain, consultant et entrepreneur. Au travers de ses articles, livre et conférences, il travaille sur la notion de management par la bienveillance en entreprise comme source de performance, de créativité et de bien-être.

Le Management Bienveillant

Après 20 ans passés en tant que manager dans des grands groupes de médias, Gaël Chatelain constate que le style de management descendant n'est plus adapté aux nouvelles réalités sociétales : besoin de reconnaissance, besoin d'implication dans les décisions, demande d'un équilibre accru entre la vie privée et la vie professionnelle. La société française, et par ricochet ses entreprises, est totalement guidée par les compétences techniques. Or, les compétences humaines[1] sont tout aussi importantes, non seulement pour le bien-être des individus mais également pour la performance de ceux-ci.

De façon empirique, il théorise le management par la bienveillance et en fait un livre sorti chez Hachette en 2017 : Mon Boss est Nul, mais je le soigne[2] . Le principe de ce type de management est de tout faire pour réduire le niveau de stress des salariés au travers de comportements simples tournés vers l'humain. En France, plus de 10 %[3] de la population active a ou va faire un burn-out ce qui semble justifier les changements de management[4] prônés par l'auteur.

Parmi les changements dans l'entreprise, Gaël Chatelain parle d'évaluation directe des managers[5] par les personnes encadrées au lieu de se contenter d'un simple entretien annuel. Méthode déjà appliquée dans certains grands groupes[6] comme General Electric cela transforme radicalement le rapport des salariés à leur hiérarchie.

Pour parler de management bienveillant, Gaël Chatelain créé le personnage de Bob[7], archétype du mauvais manager qui va lui permettre, par l'humour, de démonter les comportements négatifs que l'on peut rencontrer quotidiennement en entreprise. Ce personnage, présent dans ses écrits[8], l'est également dans ses conférences.

Formation et carrière

Il fait ses études à Grenoble, sa classe préparatoire aux Hautes Etudes Commerciales à Saint Louis de Gonzague (Paris) , avant d'intégrer l'EDHEC Lille , dont il sort diplômé en 1992. Il commence sa carrière comme commercial mais, très vite crée sa première start-up, Getsound, après avoir été l'un des tous premiers compositeur à s'être intéressé à la sonorisation de sites internet[9].

En 2001, il rejoint TF1 pour commencer une longue carrière dans les médias qui le feront passer par le Groupe NRJ en tant que Directeur Général Adjoint des Régies Publicitaires du groupe, CANAL+[10] en tant que Directeur des Activités Evènementielles, iConcerts[11] en tant que Senior Vice Président pour finir aux cotés d'Agnès Saal à l'INA, en tant que Directeur Délégué aux Contenus[12],succédant ainsi à Frédéric Schlesinger. Depuis quelques années déjà, en parallèle de sa carrière, il se consacre à l'écriture et au conseil d'entreprises. Son premier roman, Les Solitudes Additionnées[13] est sorti chez Michel Lafon en 2008, son second, La Voleuse de Vies, directement sur Itunes.

À la suite du scandale des taxis de l'INA, il décide de se consacrer à plein temps à l'écriture et, surtout au conseil d'entreprise et à un métier auquel il allait consacrer la majeure partie de son temps : conférencier.

C'est en 2017 qu'il publie chez Hachette Marabout un livre à ce sujet : Mon Boss est nul, mais je le soigne. Dès 2015, il donne des conférences[14] décalées sur ce sujet afin de faire progresser le niveau de qualité du management en entreprise : thales, renault, Safran (entreprise), novartis, CNP Assurances, Crédit foncier de France, servier ou Versailles font partie des entreprises ayant fait appel à lui.

En 2016, il est nommé par LinkedIn comme étant le troisième contributeur le plus influent[15] sur le réseau grâce à ses nombreux articles publiés également[16] sur le Cercle des Échos.

Pour la première fois en juin 2017 il se produit sur la scène du Réservoir (Paris 11) pour présenter sa MasterClass de Mon boss est nul, mais je le soigne". Depuis 2018, il forme avec un acteur, Gregory Le Fourn, un duo sur scène pour ses Master Class de "Mon Boss est nul mais je le soigne". Gregory le Fourn incarne Bob, le pire manager de la planète entreprise.

Le compositeur

Depuis toujours, Gaël Chatelain fait de la musique. Piano, Guitare, Batterie, Saxophone. Il est le premier compositeur à s'intéresser à la sonorisation des sites web dans les années 90 au temps où les débits sont tellement faibles que le son n'y est que peu présent. Il devient très vite la référence[17] dans le domaine de la sonorisation de sites web et gagne à ce titre le prix de l'ANVAR de l'entreprise innovante en 1998.

Il compose pour lui-même mais parfois pour d'autres comme, par exemple, en 2003 le titre Je m'en fous[18] pour Jeremy Chatelain, rencontré alors qu'il travaillait chez TF1 sur l'émission Star Academy. Sous son pseudonyme, Archibald... the boy who, il sort de temps à autres des titres sur deezer. Il est membre de la SACEM en tant qu'auteur, compositeur et interprète.

Prix et récompenses

Lauréat du Concours de l'innovation de l'ANVAR en 1998 pour sa technologie de watermark des fichiers sons crée pour sa start-up Getsound[19].

Bibliographie

  • Les Solitudes additionnées, Michel Lafon, 2008.
  • Mon boss est nul mais je le soigne, Marabout / Hachette, 2017.
  • La Voleuse de vies, 2010 (Itunes).

Notes et références

  1. Ali Rebeihi, « La compétence suffit-elle pour réussir en entreprise ? », France Inter,‎ (lire en ligne)
  2. Philippe Duport, « On s'y emploie. "Mon boss est nul, mais je le soigne" », Franceinfo,‎ (lire en ligne)
  3. Quentin Périnel et Service infographie du Figaro, « Près de deux salariés sur dix sont au bord du burn-out », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  4. « Gaël Chatelain : faites place au Feelgood Management - Mieux », Mieux,‎ (lire en ligne)
  5. Remi Sulmont, « VIDÉO - La mort programmée de l’entretien annuel, itw Gaël Chatelain », RTL.fr,‎ (lire en ligne)
  6. « General Electric révolutionne ses méthodes de management », sur lesechos.fr, (consulté le 9 août 2017)
  7. NextDoor@Blog, « "Mon boss est nul, mais je le soigne" », sur Pour travailler autrement, (consulté le 9 août 2017)
  8. « Gaël Chatelain Consultant et Auteur de "Mon Boss est nul mais je le soigne" - La Bourse et la Vie L'information à valeur ajoutée », sur www.labourseetlavie.com (consulté le 9 août 2017)
  9. http://www.liberation.fr/ecrans/1999/12/17/profession-musicien-du-net-gael-chatelain-compose-des-morceaux-destines-a-des-sites-web_293306
  10. « Nomination à CANAL+ », sur sportstrategies.com
  11. « Nomination iConcerts », sur lefigaro.fr,
  12. « INA : Nomination de Gaël Chatelain », sur lesechos.fr, (consulté le 7 août 2017)
  13. « FNAC : Les Solitudes Additionnées », sur fnac.fr
  14. « Minds : Conférences Gaël Chatelain », sur minds.fr
  15. « Les Echos, les personnes les plus influentes sur Linkedin », sur lesechos.fr,
  16. « Gaël Chatelain - Contributeur Le Cercle - Les Echos », sur lesechos.fr (consulté le 9 août 2017)
  17. Nidam Abdi, « Profession: «musicien du Net». Gaël Chatelain compose des morceaux destinés à des sites web. », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  18. « je m'en fous »
  19. « Getsound », sur ecommercemag.fr,

Liens externes


Cet article « Gaël Chatelain » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).