Encyclopédie Wikimonde

Gavilane

Aller à : navigation, rechercher

La maison Gavilane est une marque française de luxe fondée en 1989 par Gavilane Abadie et Jean-Philippe Mollereau dit Aden[1]. Elle est spécialisée dans la création de bijoux et accessoires de mode[2]. Le style couture de ses créations l'a fait connaître du monde entier[3]. Son univers est régulièrement cité en référence pour son caractère alternatif magnifiant le gothique et offrant une autre vision de la création française[4].

Historique

Parallèlement à ces enseignes de renommée, la société Gavilane entretient des relations commerciales à travers le monde (Europe, Emirats arabes, sud est asiatique[10], USA, Afrique...).

  • 2001 : Suite aux événements du 11 septembre 2001, les implantations prévues à New York (Takashimaya...) sont annulées et une nouvelle orientation est donnée avec l'ouverture de ses propres enseignes à Paris, dont une galerie située en plein coeur du IVe arrondissement, dans le Marais en lieu et place de l'ancienne prison de La Force bien connue pour avoir engéolé la princesse de Lamballe pendant la Révolution française. Cet endroit chargé d'histoire, est un lieu unique à Paris ; les vieilles pierres, les fers forgés anciens, abritent des collections très inspirées. Les parures couture côtoient les vanités, les sautoirs de jais, les capes Napoléon III, les curiosités... La clientèle est composée essentiellement d'artistes, acteurs, chanteurs, musiciens, écrivains, peintres...
  • 2002 : Collaboration avec l'artiste peintre Corneille (Guillaume Cornelis van Beverloo) pour la création de bijoux.
  • 2009 : Gavilane élargit sa présence dans le monde artistique en créant le label Aden Music.
  • 2010 : Présentation des bagues tête de mort dans le cadre de l'exposition des vanités "De Caravage à Damien Hirst" au Musée Maillol[11] du 3 février au 28 juin 2010.
  • 2011 : Présence à l'exposition "Trésor des Médicis" au musée Maillol du 29 septembre 2010 au 31 janvier 2011.
  • 2012 : Exposition des créations de Nathalie Rheims[12] et Jeremy Schulc sous le nom "Inri"[13].

Introduction de l'univers Gavilane dans les tendances de Trend Union[14] par Lidewij Edelkoort pour l'automne/hiver 2013-14.

Galerie Gavilane
Fichier:Aden artiste.jpg
ADEN par Hann.r

Notes et références

  1. Interview Aden: ck Paris
  2. Magazine, A world of dreams, vol. 32, , p. 4-5 
  3. Pat McColl, Summer's Colorful Helpers, vol. 36, Herald International Tribune published with the new york Times and the Washington Post, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value). [lire en ligne] 
  4. La Carmina
  5. Magazine, Harper's Bazaar, vol. 36, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value). 
  6. Presse Gavilane
  7. Site internet Red or Dead
  8. Gavilane aux Galeries Lafayette
  9. Jun Ashida
  10. Magazine, Little Thing, vol. 05, , p. 76-79 
  11. Catalogue Exposition, Connaissance des arts, vol. n°435, Editions Connaissance des arts, , 36 p. 
  12. Site officiel Nathalie Rheims
  13. Collection INRI (Luxury Culture) (http://www.luxuryculture.com/home.html?gotourl=WS)
  14. Trend Union (http://http://www.edelkoort.com/fr/2012/01/aw1314-2/)

Liens externes

  • Gavilane (http://gavilane.com)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).