Encyclopédie Wikimonde

Geneviève d’Angenstein

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Geneviève d’Angenstein est une entrepreneuse qui s'intéresse aux relations humaines, comme aux débats d'idées et de société. Ses talents d'observatrice et son expérience de voyageuse s'appuient aussi sur sa formation en anthropologie.

L'objet de l'École de la courtoisie et du protocole, fondée en novembre 2007, est de favoriser la maîtrise des codes sociaux dans la vie quotidienne et dans la vie professionnelle ainsi que dans les événements marquant de l'existence. Sa bonne connaissance des codes français se prolonge par une ouverture sur l'interculturalité dans le contexte de la mondialisation.

Elle publie en novembre 2012 un volume de la collection « librio » de Flammarion : Le savoir-vivre est un jeu.

Biographie

Après avoir obtenu ses diplômes à la Sorbonne, Paris (DEA d’Anthropologie, Licence d’Archéologie, Lettres), étudiée à l’école pratique des hautes études, elle séjourne aux États-Unis, dans divers pays d’Europe, au Moyen-Orient, en Asie où elle a fréquenté les sphères diplomatiques, politiques, culturelles, intellectuelles et les milieux d'affaires. Geneviève y a monté de nombreux projets culturels[réf. souhaitée].

En 2004, Geneviève d'Angenstein crée le Cercle Rimbaud à Sarajevo afin de développer la pratique du français dans des débats d'idées entre Français et francophones de toutes origines et de tous horizons : écrivains (André Brink, Alain Vircondelet), universitaires (Nikola Kovac), artistes (Sapho), etc[1].

En 2007, elle fonde "l’École française de la courtoisie" devenue en 2012 "École de la courtoisie et du protocole" [2],[3]. Devant les succès de sa méthode, Geneviève d'Angenstein ouvre en 2015 un nouveau volet avec un site distinct : businessetiquette.paris. Elle entend ainsi traiter plus spécifiquement de questions afférentes aux relations humaines dans l'entreprise. Dans le même temps, Geneviève d'Angenstein continue de développer ses activités à l'international (Russie, Afrique, Asie) sous l'une de ses thématiques favorites : les relations interculturelles.

Geneviève d'Angenstein a participé à diverses émissions de la télévision et de la radio, notamment avec Marie-Ange Horlaville ("Nec plus Ultra"), Stéphane Bern ("Comment ça va bien"), RFI, Radiio-sud, Europe 1, etc.

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).