Encyclopédie Wikimonde

Georges Vandenbeusch

Aller à : navigation, rechercher
Georges Vandenbeusch
Description de cette image, également commentée ci-après
Le père Vandenbeusch célébrant un mariage en l'église d'Ars, le 4 septembre 2010.
Naissance (47 ans)
à Meudon
Nationalité Drapeau de la France Française
Pays de résidence Drapeau du Cameroun Cameroun
Profession

Compléments

Georges Vandenbeusch, né le 22 octobre 1971 à Meudon (Hauts-de-Seine)[1], est un prêtre catholique français, otage de l'organisation terroriste Boko Haram depuis le 13 novembre 2013[2].

Biographie

Fils unique, Georges, dans la nuit du 20 août 1979, accompagne ses parents Jean-Louis Vandenbeusch, ingénieur commercial, et sa femme Janine à bord d'un voilier pour faire le tour de la Corse. L'hélice se bloque, les plaisanciers se jettent à l'eau ; seul le petit Georges, alors âgé de 7 ans, regagne le rivage, aidé par son gilet de sauvetage. On retrouve le corps de sa mère, jamais celui de son père. Maintenant orphelin, Georges Vandenbeusch est élevé par ses grand-parents à Meudon[1].

Il étudie au lycée Notre-Dame de Meudon[3] puis est ordonné prêtre en 1998 pour le diocèse de Nanterre. Le père Georges Vandenbeusch occupe alors la charge de vicaire à Rueil-Malmaison, avant de devenir en 2002, curé de l'église Saint-Jean-Baptiste de Sceaux. En 2011, il décide de quitter la région parisienne pour devenir prêtre Fidei donum[4] à Nguetchewe dans l'extrême nord du Cameroun, à la frontière nigériane, afin d'aller porter la foi dans des zones reculées et instables[5],[6].

Le 13 novembre 2013, il est enlevé, à Koza, par une quinzaine d'hommes armés se réclamant du groupe Ansaru, branche de l'organisation terroriste Boko Haram[7].

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).