Encyclopédie Wikimonde

Ghislain de Compreignac

Aller à : navigation, rechercher
Ghislain de Compreignac
Nom de naissance Ghislain, Ithier, Théobald MARTIN de COMPREIGNAC
Naissance (61 ans)
Bourganeuf
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Formation

Ghislain Martin de Compreignac, né le 4 août 1957 à Bourganeuf, est un chef d'entreprise et artiste français.

Biographie

Il fait ses études secondaires au collège du Caousou à Toulouse, puis au lycée Gambetta de Cahors. Après des études à Paris en Sciences Économiques, Sciences Politiques et Histoire de l'art, menées de front avec une carrière artistique (voir ci-dessous), "il rejoint en 1986 le groupe Michelin, d'abord comme rédacteur en chef du Guide vert à Paris, puis aux États-Unis sous la direction de Carlos Ghosn. Il a exercé également des responsabilités opérationnelles dans l'audiovisuel, l'édition et l'Internet"[1]. Il est marié à Maggie Boogaart, danseuse, chorégraphe et professeur de danse contemporaine. Il a "trois enfants, Godefroy, Alexis et Valence de son premier mariage avec Anne Bousquet en 1986[2].

Dirigeant d'entreprises

"Président du cabinet de conseil ID Partners de 2002 à 2008, il est intervenu dans de nombreux redressements d'entreprises en difficulté. Il a conduit régulièrement des opérations de restructuration, d'acquisition, de cession, de transmission et de développement en France et à l'international et a dirigé l'intégration de sociétés après acquisitions"[3].
Créateur d'entreprises (édition, Internet, logiciel, télécoms, conseil, sécurité), il a été précurseur dans le domaine Internet[4] et a accompagné des start-up technologiques dans leurs stratégies de développement et leurs recherches de financements"[1].
Il a pratiqué le tutorat et l'enseignement, notamment à HEC Entrepreneurs. En relation avec de nombreux fonds d'investissement, il a été actif au sein du comité de sélection de Cleantechs Business Angels, a également présidé celui d'Angels Santé et il est membre du Club des Limousins"[5].

Arts

Ghislain de Compreignac est initié aux arts pendant son adolescence par son oncle Jean Maheu. Jeune talent découvert à l'âge de 16 ans par le chorégraphe Wes Howard, qui le confie à Serge Golovine, il choisit de mener une formation et une carrière de danseur classique tout en poursuivant ses études.
Il s'est intéressé à la synthèse des arts que le ballet était capable de réaliser en combinant sur scène la peinture, la sculpture, l'architecture, la musique et la danse. Il rencontra et interviewa ainsi en 1983 nombre de grands artistes tels que César (sculpteur), Jesús-Rafael Soto, Erté, Thomas Gleb, Étienne Hajdu, Edouard Pignon et publia un article sur "Les architectures scéniques"[6].
La technique et le style pratiqués par Ghislain de Compreignac sont fondés sur l'école russe, apprise auprès de Solange Golovine et Serge Golovine, ex-étoiles du Grand Ballet du Marquis de Cuevas, et sur l'école américaine de George Balanchine, découverte pendant sa carrière au Ballet du Nord sous la direction d'Alfonso Cata.

Parcours artistique - 1974-1985

Publications

  • Ghislain de Compreignac, « Les architectures scéniques », Danser, no 15,‎ , p. 50, 51, 52 (ISSN 0755-7639)

Notes et Références

  1. 1,0 et 1,1 "VIP 87, les figures de la Haute-Vienne" (CCI de Limoges et de la Haute-Vienne)
  2. Membre ANF - Association d'entraide de la noblesse française, Familles subsistantes de la noblesse française, Bottin Mondain
  3. Ghislain de Compreignacsur le site ID Partners. Consulté le 18 février 2012
  4. Sokari, 1995; Stratweb, 1999
  5. membre du Club des LimousinsSite Limousin Expansion, du Conseil régional du Limousin. Consulté le 18 février 2012
  6. Revue Danser, septembre 1984

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).