Encyclopédie Wikimonde

Gilbert Bou Jaoudé

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Gilbert Bou Jaoudé,né le à Zalka (Beyrouth), est un médecin sexologue franco-libanais. Il enseigne par ailleurs la médecine générale et la sexologie, en France, au Liban ou en Europe[réf. nécessaire].

Il est notamment remarqué pour son activité médiatique dans l’émission Comment ça va bien ![1], puis à partir de septembre 2020, comme chroniqueur au sein du Magazine de la santé[2].

Invité régulièrement dans l’émission Les pouvoirs extraordinaires du corps humain de France 2, et comme expert sexologue dans l’émission de santé de RTL avec Michel Cymes, il participe aussi au lancement de la plateforme charles.co qui, depuis 2019, permet la téléconsultation de médecin sexologue.

Biographie

Famille

En 1989, la guerre civile rythmant la vie des habitants de Beyrouth, sa famille décide de l’envoyer se réfugier dans la ville de Batroun, au nord du Liban. Durant ce séjour, Gilbert Bou Jaoudé est repéré par une association franco-libanaise qui lui permettra l’exfiltration vers la France. Il arrive en France le 3 septembre 1990, à l’âge de 16 ans, où il est placé dans une famille d’accueil à Halluin, dans le nord de la France.

Formation académique

En 1991, il s'inscrit à l’Université de Droit et de Santé Lille II pour débuter le cursus des études médicales :

  • 1997-1998 : étude et obtention du diplôme universitaire d’andrologie
  • 2000 - 2003 : étude et obtention du diplôme inter-universitaire de sexologie et de médecine sexuelle
  • 2001 - 2002 : étude et obtention de la capacité de médecine d'urgence
  • 2003 : soutenance de thèse et obtention du titre de Docteur en Médecine (médecine générale).

Carrière professionnelle

De 2000 à 2006, Gilbert Bou Jaoudé exerce comme praticien hospitalier assistant au centre hospitalier de Tourcoing, à l’unité des urgences, et également au centre hospitalier de Wattrelos.

En parallèle, il rejoint le Centre d’Études et de Traitement des Pathologies de l’Appareil Reproducteur et de la Psychosomatique (CETPARP). À la fin de l’année 2000, il fonde l’Association pour le Développement de l’Information et de la Recherche sur la Sexualité (ADIRS)[3], affiliée à l’ESHA (European Sexual Health Association).

Dans le cadre de l’association ADIRS, il coordonne une équipe médicale formée pour répondre aux questions du grand public sur la sexualité et ses problèmes : il s’agit de la première hotline française traitant des questions de sexualité.

Il y sera ensuite secrétaire général, puis président.

En 2005, Gilbert Bou Jaoudé devient un des membres fondateur de la Société Francophone de Médecine Sexuelle[4] (une société scientifique affiliée à l’European Society for Sexual Medicine[5]). Il exerce la fonction de président au sein de cette association de 2013 à 2018.

Durant son activité de Secrétaire Général de la SFMS et de Président, il sera également Secrétaire de rédaction puis Directeur de rédaction du bulletin scientifique de la SFMS.

Il crée une vacation hospitalière dédiée à la médecine sexuelle à l’hôpital de Wattrelos en 2003, ainsi qu’au Centre hospitalier de Douai en 2008, avec un service spécialement dédié à la prise en charge de la vie sexuelle des patientes et patients vivant avec le VIH.

En 2015, il ouvre le Centre d’Études et de Traitement des Dysfonctions Sexuelles et du Couple (CETDSC), qui regroupe une équipe multidisciplinaire : médecins sexologues, psychologues et thérapeutes de couple et de la famille, psychologues-sexologues à orientation comportementale (ou qui ont suivi une formation à l’hypnose), neuropsychologues spécialisés dans les traumatismes, médecine gynécologique, etc.

Il exerce encore aujourd’hui comme médecin sexologue en cabinet libéral à Lille et sur la plateforme charles.co.

Travaux scientifiques et engagement

Gilbert Bou Jaoudé participe tout au long de sa carrière à la rédaction d’articles scientifiques et à la rédaction de différents ouvrages professionnels :

  • Significance of hypogonadism in erectile dysfunction[6]
  • Improvement in sexual quality of life of the female partner following vardenafil treatment of men with erectile dysfunction: a randomized, double-blind, placebo-controlled study[7]
  • Combination therapy with phosphodiesterase type V inhibitors and testosterone[8]
  • Intérêt de la pléthysmographie des érections nocturnes dans le bilan de la dysfonction érectile (à propos de 201 cas)[9]
  • Dysfonctions Sexuelles Féminines en pratique quotidienne : où en sommes-nous ?[10]
  • Hyperprolactinémie et fonction sexuelle chez l’homme[11]

Il consacre notamment 2 chapitres à l’ouvrage :

  • Médecine Sexuelle - Fondement et pratique[12]

Il participe aussi à différents congrès français et européens, particulièrement au sein de l’European Society for Sexual Medicine. Il co-préside le congrès européen de médecine sexuelle à Lyon en 2017 (ESSM congress Lyon 2017)

En 2018, il est nommé par l’Agence Régionale de Santé des Hauts de France « médecin sexologue référent » au sein du COREVIH[13], qui prend en charge les patients dont les comportements sexuels sont à risque et qui vivent avec une IST.

Il a également exercé des missions ponctuelles pour la Haute Autorité de santé française (HAS), comme médecin expert vacataire pour évaluer des thérapeutiques demandant une autorisation dans le domaine de la médecine sexuelle.

Apparitions médiatiques

Émissions radio et TV

Articles presse

  • Amour : peut-on croire au coup de foudre ?[14] (RTL)
  • Bisexualité : en finir avec les préjugés[15] (Top Santé)
  • Comment le confinement impacte la sexualité des Français ?[16] (Top Santé)
  • Ce qui explique le manque de libido[17] (Télégramme)
  • Addiction: la masturbation peut-elle devenir une drogue ?[18] (Destination Santé)
  • Pourquoi faire du sport est bon pour votre vie sexuelle[19] (Huffington Post)
  • Consulter un sexologue peut être gênant, voici mes conseils pour dépasser vos craintes et idées reçues[20] (Huffington Post)
  • Couple : fait-on moins l'amour avec le temps ? [21](RTL)
  • Peut-on faire l’amour pendant les règles ?[22] (Sud Ouest)
  • Covid-19 : la sexualité confinée[23] (L'indépendant)
  • Couple : comment raviver la flamme ? (RTL)[24]
  • Une sexualité épanouie ? Le secret est dans notre assiette (La Depeche)[25]
  • Sexo : SOS mon partenaire n'a plus envie ! (Top Santé)[26]
  • Sexualité et post-confinement : faut-il y aller avec prudence ? (Sud Ouest)[27]
  • Tout savoir sur l’érection au féminin (Sud Ouest)[28]
  • Podcast : "Le confinement n'est pas innocent chez les enfants sur le plan immunitaire" (Pourquoi Docteur)[29]
  • Méthode Jelqing : tirer sur son pénis pour l'agrandir est dangereux et inefficace (Sciences et avenir)[30]
  • « On s’est séduites par écrans interposés », une drague nouvelle en temps de confinement (Le Monde)[31]
  • L'éjaculation précoce, un trouble très répandu mais toujours tabou (BFM TV) [32]
  • Ejaculation précoce : un motif de rupture pour 29% des femmes (ELLE)[33]
  • Pause sexe sur les heures de travail en Suède: «On ne peut pas se forcer à améliorer sa libido!» (20 minutes)[34]
  • Pourquoi les 18-35 ans font-ils moins l'amour que leurs aînés ? (France TV)[35]
  • L'érection masculine, un bon indicateur de santé (Le Figaro santé)[36]
  • Les pannes sexuelles, un traumatisme vécu en silence (L'express)[37]

Références

  1. « [SANTE] Troubles de l'érection #CCVB », sur youtube
  2. « Le mag de la santé », sur France tv
  3. « ADIRS, L’ASSOCIATION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’INFORMATION ET DE LA RECHERCHE SUR LA SEXUALITÉ »
  4. « Membres du conseil », sur Société francophone de médecine sexuelle
  5. (en) « European Society for Sexual Medicine »
  6. (en) Jacques Buvat, Gilbert Bou Jaoudé, « Significance of hypogonadism in erectile dysfunction », World Journal of Urology,‎ (ISSN 0724-4983, lire en ligne)
  7. (en) Antonio Martín-Morales, Alessandra Graziottin, Gilbert Bou Jaoudé, Frans Debruyne, Jacques Buvat, Manfred Beneke, Dieter Neuser, « Improvement in sexual quality of life of the female partner following vardenafil treatment of men with erectile dysfunction: a randomized, double-blind, placebo-controlled study », The Journal of Sexual Medicine,‎ 2011 oct (ISSN 1743-6095, lire en ligne)
  8. (en) Jacques Buvat & Gilbert Bou Jaoudé, « Combination therapy with phosphodiesterase type V inhibitors and testosterone », Springer Link,‎ (ISSN 1573-174X, lire en ligne)
  9. BOU-JAOUDE, Gilbert, « Intérêt de la pléthysmographie des érections nocturnes dans le bilan de la dysfonction érectile (à propos de 201 cas) », Sudoc,‎ (lire en ligne)
  10. Gilbert Bou Jaoudé, « Dysfonctions Sexuelles Féminines en pratique quotidienne : où en sommes-nous ? », Réflexions en gynécologie obstétrique (JBH Santé),‎ février 2018 (n°47) (lire en ligne)
  11. Jacques Buvat & Gilbert Bou-Jaoude, « Hyperprolactinémie et fonction sexuelle chez l’homme », Basic and clinical Andrology (ex : Andrologie),‎ , Article number 366 (ISSN 2051-4190, lire en ligne)
  12. Médecine sexuelle Fondements et pratiques, Lavoisier, , 606 p. (ISBN 978-2-257-20652-7) [lire en ligne], p. Chapitre 17 Troubles de l’éjaculation et Chapitre 47 VIH et sexualité 
  13. « COREVIH – Coordination régionale de la lutte contre l’infection due au VIH », sur Corevih ile-de-france nord
  14. Thibaud Chaboche, « Amour : peut-on croire au coup de foudre ? », RTL,‎ (ISSN 2490-9491, lire en ligne)
  15. Caroline Sénécal, « Bisexualité : en finir avec les préjugés », Top Santé,‎ (ISSN 2273-1989, lire en ligne)
  16. Caroline Sénécal, « Comment le confinement impacte la sexualité des Français ? », Top Santé,‎ (ISSN 2273-1989, lire en ligne)
  17. « Ce qui explique le manque de libido », Le Télégramme,‎ (ISSN 2102-6785, lire en ligne)
  18. Vincent Roche, « Addiction: la masturbation peut-elle devenir une drogue ? », Destination santé,‎ (lire en ligne)
  19. Gilbert Bou Jaoudé, « Pourquoi faire du sport est bon pour votre vie sexuelle », Huffington Post,‎ (ISSN 2260-3905, lire en ligne)
  20. Gilbert Bou Jaoudé, « Consulter un sexologue peut être gênant, voici mes conseils pour dépasser vos craintes et idées reçues », Huffington Post,‎ (ISSN 2260-3905, lire en ligne)
  21. Thibaud Chaboche, « Couple : fait-on moins l'amour avec le temps ? », RTL,‎ (ISSN 2490-9491, lire en ligne)
  22. « Peut-on faire l’amour pendant les règles ? », Sud Ouest,‎ (ISSN 1760-6454, lire en ligne)
  23. « Covid-19 : la sexualité confinée », L'indépendant,‎ (ISSN 2271-4383, lire en ligne)
  24. Thibaud Chaboche, « Couple : comment raviver la flamme ? », RTL,‎ (ISSN 2490-9491, lire en ligne)
  25. « Une sexualité épanouie ? Le secret est dans notre assiette », La Depeche,‎ (ISSN 2272-4532, lire en ligne)
  26. Caroline Sénécal, « Sexo : SOS mon partenaire n'a plus envie ! », Top Santé,‎ (ISSN 2273-1989, lire en ligne)
  27. Julien Rousset, « Sexualité et post-confinement : faut-il y aller avec prudence ? », Sud Ouest,‎ (ISSN 1760-6454, lire en ligne)
  28. « Tout savoir sur l’érection au féminin », Sud Ouest,‎ (ISSN 1760-6454)
  29. « Podcast : "Le confinement n'est pas innocent chez les enfants sur le plan immunitaire" », Pourquoi Docteur,‎ (ISSN 2740-6024, lire en ligne)
  30. Coralie Lemke, « Méthode Jelqing : tirer sur son pénis pour l'agrandir est dangereux et inefficace », Sciences et avenir,‎ (ISSN 2270-7778, lire en ligne)
  31. Cécile Peltier, « « On s’est séduites par écrans interposés », une drague nouvelle en temps de confinement », Le Monde,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  32. Céline Hussonnois-Alaya, « L'ÉJACULATION PRÉCOCE, UN TROUBLE TRÈS RÉPANDU MAIS TOUJOURS TABOU », BFMTV,‎ (ISSN 2491-0155, lire en ligne (https://www.bfmtv.com/sante/l-ejaculation-precoce-un-trouble-tres-repandu-mais-toujours-tabou_AN-201910090002.html))
  33. Caroline Michel, « Ejaculation précoce : un motif de rupture pour 29% des femmes », ELLE,‎ (ISSN 2697-8725, lire en ligne (https://www.elle.fr/Love-Sexe/Sexualite/Ejaculation-precoce-un-motif-de-rupture-pour-29-des-femmes-3825635))
  34. Anissa Bourmediene, « Pause sexe sur les heures de travail en Suède: «On ne peut pas se forcer à améliorer sa libido!» », 20 minutes,‎ (ISSN 2270-6658, lire en ligne (https://www.20minutes.fr/sante/2022327-20170228-pause-sexe-heures-travail-suede-peut-forcer-ameliorer-libido))
  35. Dr Charlotte Tourmente, « Pourquoi les 18-35 ans font-ils moins l'amour que leurs aînés ? », France Info,‎ (ISSN 2609-3073, lire en ligne (https://www.francetvinfo.fr/sante/sexo/pourquoi-les-18-35-ans-font-ils-moins-l-amour-que-leurs-aines_2838049.html))
  36. « L'érection masculine, un bon indicateur de santé », Le Figaro santé,‎ (ISSN 2496-8994, lire en ligne (https://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/03/23/17820-lerection-masculine-bon-indicateur-sante))
  37. Chloé Henry, « Les pannes sexuelles, un traumatisme vécu en silence », L'express,‎ (ISSN 2491-4282, lire en ligne (https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/les-pannes-sexuelles-un-traumatisme-vecu-en-silence_1114395.html))

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).