Encyclopédie Wikimonde

Giulio Cilona

Aller à : navigation, rechercher
Giulio Cilona.

Giulio Cilona (1995), pianiste, chef d'orchestre et compositeur.

Biographie

Né le à Sharon, Connecticut, aux États-Unis, Giulio Cilona est attiré par la musique dès 5 ans. Dès lors, il commence l'étude du piano auprès de Pierre Feraux, ainsi que latrompette et la composition. À 12 ans, après avoir enregistré deux CD, il est accepté à l'IMEP, dans la section « Jeunes Talents », où il obtient une Grande Distinction pour le piano (Prof. Fabian Jardon), la trompette (Prof. Antoine Acquisto) et l'harmonie (Prof. Michel Déom).

Il sortira aussi diplômé du 3e niveau supérieur, avec la plus grande distinction en solfège, après un an d'étude seulement.

Cilona suit régulièrement les cours de maîtres des professeurs Daniel Blumenthal, Johann Schmidt, Kornélia Ogorkowna, et Jean Fassina.

Il remporte des prix dans les concours « Andrée Charlier »[1] (1er Prix), concours « Prix des Jeunes » à Verviers (1er Prix), concours « Cavatine » (2e Prix), et concours « Rotary-Breughel » (3e Prix).

Il étudia le piano au Conservatoire royal de Bruxelles avec Daniel Blumenthal, la direction d'orchestre avec Bart Bouckaert, et la composition avec Jürgen de Pillecyn.

Chef d'orchestre depuis 2013, il dirigea occasionnellement dans le cadre de son apprenissage l'orchestre « Symphonia Assai », et l'orchestre symphonique du conservatoire de Bruxelles.

Cilona donna des concerts, en tant que jeune soliste, mais aussi avec des orchestres symphoniques. Il joua principalement en Belgique, mais aussi à l'étranger, en France, en Suisse, en Italie, au Mexique, et au Maroc. il s'est notamment distingué de par la qualité de sa lecture à vue, sa spontanéité créatrice en tant que compositeur et son esprit musical.

Il joue tous les genres, de la musique baroque à la musique contemporaine, en passant par le Jazz. Il a également une passion pour l'improvisation.

Depuis 2011, il est est régulièrement invité à occuper le poste de 1re Trompette dans l'Orchestre symphonique « Les Musiciens d'Europe », ainsi que l'Orchestre de l'Opéra Studio de Genève sous la direction de Jean-Marie Curti (Suisse), pour des œuvres de toutes époques : La Messe en Si (Bach), Les requiems de Brahms & Mozart, Rigoletto (Verdi), Carmen (Bizet), Roméo & Juliette (Tchaïkovski), la 8e Symphonie de Dvorak et de Schubert, etc.

Ces expériences lui ont permis de jouer dans des lieux importants comme le Théâtre de la Monnaie, le Flagey (Studio 4), la Cathédrale de Verdun, et bien d'autres lieux importants.

Cilona a l'oreille absolue. En 2014, il avait déjà composé plus de cent œuvres pour orchestre, piano et autres instruments, dans tous les genres. Il travaillait alors à la création de deux opéras : « Nina » et « Il fatale tradimento ».

Il est également organiste, un instrument qu'il maîtrise grâce à son professeur Jean-Luc Lepage. Il a eu l'occassion, très jeune, de pouvoir jouer sur de nombreux orgues comme ceux de l'Église du Sablon à Bruxelles, ou celui de la Cathédrale de Verdun, un des plus imposants de France.

Giulio Cilona est déjà nommé titulaire des orgues dans diverses paroisses belges.

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).