Encyclopédie Wikimonde

Gouvernance, Lien social, Performance : une vision du monde

Aller à : navigation, rechercher
Rapport ODIS Gouvernance, Lien social et Performance : Une vision du monde

Gouvernance, Lien social, Performance : une vision du monde est un rapport de l'Odis (Observatoire du dialogue et de l'intelligence sociale) dans lequel Jean-François Chantaraud[1] établit un classement mondial des pays en termes de lien social et de performance. L'ouvrage est paru aux Éditions des Journaux officiels[2]. Le classement est construit selon le modèle mis au point par l'Odis dans ses rapports L'état social de la France pour classer les 26 régions françaises en 2004 et les 27 pays de l'Union européenne en 2007. Tous les indicateurs utilisés sont publiés par des organisations intergouvernementales. L'ouvrage est bilingue anglais/français.

Les agrégats : Lien social et Performance

Cartographie Lien social/Performance : positionnement de 168 pays

L'Odis recense les statistiques publiques les mieux renseignées et reflétant le mieux la capacité des territoires à, d'une part atteindre leurs objectifs en matière économique, mais aussi santé, éducation, innovation (...), et d'autre part inclure la diversité des acteurs dans le corps social. L'Odis regroupe ensuite les premiers dans un agrégat Performance, et les seconds dans un agrégat Lien social. Chacun des deux agrégats produit un classement des territoires comparés. Le croisement des deux classements présente de fortes analogies, visualisables sur le nuage de points représentant l'ensemble des pays du monde[3].

Indicateurs de lien social Indicateurs de performance
Taux d'inscriptions à l'école primaire (Banque Mondiale) Croissance du PIB (Banque Mondiale, OCDE)
Proportion de femmes au parlement (Banque Mondiale) PIB par habitant (Banque Mondiale, OCDE)
Parité filles-garçons à l'école secondaire (Banque Mondiale) Dette publique (CIA World Factbook)
Taux d'activités des femmes (Banque Mondiale) Taux de chômage (OIT)
Migration nette (ONU) Nouvelles entreprises enregistrées (Banque Mondiale, OCDE)
Utilisateurs internet pour 100 personnes (UIT) Exportations de biens et de services (CIA World Factbook)
Écart des taux d'intérêt (FMI) Demandes de brevets (OMPI
Taux de mortalité sur les routes (OMS) PIB par unité d'énergie utilisée (Banque Mondiale)
Dispersion des revenus : Coefficient de GINI (ONU) Espérance de vie à la naissance (Banque Mondiale)
Proportion de jeunes dans le chômage (ONU) Taux de mortalité infantile (UNICEF)
Taux d'homicides volontaires (PNUD) Taux d'alphabétisation (CIA World Factbook)
Particules en suspension dans l'air (Banque Mondiale) Classement des universités (Shanghai CWCU)

Vers un nouveau paradigme : La gouvernance, source du lien social et de la performance

Vers un nouveau paradigme : trouver la source du lien social et de la performance
Vers un nouveau paradigme : inventer une démocratie adulte, la sémiocratie

Des analogies entre les deux classements issus des agrégats Performance et Lien social, l'Odis constate que l'un ne va pas sans l'autre, et réciproquement. D'après l'Odis, si l'un et l'autre vont de paire, aucun des deux n'est la source de l'autre.

L'Odis présente des modèles de l'intelligence sociale afin de permettre aux différents territoires d'entrer dans l'analyse de leur propre positionnement. L'analyse qualitative du positionnement de l'ensemble des territoires classés abonde à la démonstration de la corrélation lien social/performance[4]. Pour les auteurs, les niveaux de lien social et de performance dépendent l'un et l'autre d'une racine commune : les mécanismes de mutualisation de l'information.

L'apparition de l'enjeu des mécanismes de gouvernance comme vecteur de développement durable économique et social percute les théories sociopolitiques qui relèvent tant du socialisme que du libéralisme donnant la primeur au lien social ou à la performance, et engendrant l'opposition entre l'un et l'autre.

Dans la lignée des rapports L'état social de la France, l'ouvrage démontre la nécessité de déployer un système participatif permettant d'associer les différentes parties prenantes à la coproduction des valeurs, des diagnostics et des projets nommé sémiocratie.

Support au débat

Rédigé en collaboration étroite avec l'Odissée[5], le contenu de ce rapport est le support de conférences, forums citoyens, monographies, confrontations pluridisciplinaires dans les sphères privées et publiques, au sein et en partenariat avec des organismes tels que la Banque mondiale[6], la Commission européenne[7], le Conseil économique, social et environnemental[8],[9], et en France dans la plupart des régions, au sein du conseil régional et du Conseil économique, social et environnemental régional.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Cet article « Gouvernance, Lien social, Performance : une vision du monde » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).