Encyclopédie Wikimonde

Grégory Pons

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Grégory Pons, né le à Dakar, est un journaliste et éditeur français. Il dirige depuis 2004 Business Montres & Joaillerie (médiafacture d'informations horlogères).

Originaire d'une famille gasconne du Sud-Ouest de la France, les affectations de son père, militaire, le font longuement séjourner durant son enfance et son adolescence en Afrique et en Allemagne. Après une formation militaire chez les parachutistes du 1er RPIMa de Bayonne et des études de lettres classiques (Sorbonne), de science politique (IEP de Paris) et de journalisme (CFJ, Paris), il devient journaliste en 1977.

Activités journalistiques diverses

Il collabore à de nombreux journaux et magazines de la presse française, comme Le Monde, Le Figaro, France-Soir, Le Figaro Magazine, Les Échos-Série limitée, L'Express, Valeurs actuelles, L'Équipe magazine, L'Optimum, Mer & Bateaux, Automobiles classiques, etc.

Il a également collaboré à de nombreux titres de la presse internationale : Watch Your Time: The Daily Telegraph, Frankfurter Allgemeine Zeitung, Il Sole-24 Ore, Le Temps, GMT, Heure Suisse, etc., ainsi qu'à la restucturation du site Wordtempus, pour le compte du groupe Edipresse.

Son expérience de la communication le conduit à exercer des responsabilités dans l'édition (encyclopédies Atlas, notamment la fameuse encyclopédie Inexpliqué, création d'Histoire pour Tous et de Histoire de la mer) et dans la communication politique (agence Commando Communication, Printemps 86, Talents & Compagnie), ainsi que dans la réalisation de nombreux journaux d'entreprise (Impulsion pour Canon France, Le Journal du CNRS pour le Centre national de la recherche scientifique, etc.). Il s'est beaucoup intéressé à la bande dessinée à travers sa collaboration à Métal hurlant et il est un des chroniqueurs de l'émission Goûts de luxe sur la radio BFM.

Le journaliste de l'horlogerie

Passionné d'horlogerie, il est un des rares journalistes européens à s'être spécialisé dans l'analyse de cette industrie et dans la création de nouveaux supports horlogers pour le grand public. En plus de nombreuses interventions dans la presse horlogère spécialisée, il a mis en place la première "médiafacture indépendante d'informations horlogères" : il dirige actuellement la rédaction de cette newsletter professionnelle bimensuelle, Business Montres & Joaillerie, la lettre internationale des marchés horlogers, devenue La lettre de Grégory Pons sur les marchés horlogers[1]. À partir de cette "médiafacture", il a mis en place le site Business Montres & Joaillerie, premier quotidien en ligne pour l'information internationale sur les industries horlogères selon un concept "0 % publicité - 100 % liberté". Il est à présent basé en Suisse pour rester plus près de ses interlocuteurs horlogers.

Il assure des chroniques spécialisées sur divers médias dont The Watches TV[2] ou BFM Business[3].

Il a également été un des animateurs du jury international du Grand Prix d'horlogerie de Genève[4]. Expert en marketing horloger, il dirige les études de la société Alaric, première et seule agence-conseil internationale en intelligence stratégique exclusivement dédiée à l'univers du luxe et de la montre.

Il est le frère de Frédéric Pons, officier et journaliste.

Publications consacrées à l'horlogerie

  • Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).

Liens externes

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).