Encyclopédie Wikimonde

Grand partage

Aller à : navigation, rechercher

Le concept de grand partage traverse l’ensemble des disciplines qui s’occupent des affaires humaines, les pragmata. Ce concept concerne à la fois la phylogenèse – les sortes de sociétés - et l’ontogenèse – le passage de l’enfant à l’adulte.
Il décrit, pour l’être humain seul ou en groupe, deux états (les termes sont entre guillemets pour signifier leur dimension simplificatrice).

État premier État second
« Prélogique » « Logique »
« Prérationnel » « Rationnel »
« Préanalytique » « Analytique »
« Mythopoiétique » « Logico-empirique »
« Concret » « Scientifique »
« Oral » « Visuel »
« Prélettré » « Lettré »

En terme phylogénétique on a :

État premier État second
« Primitif » « Civilisé »
« Simple » « Avancé »
« Traditionnel » « Moderne »

Tableaux d'après Chandler qui reprend McLuhan, Ong et Postman.

Les chercheurs se référant au structuralisme emploient souvent la dichotomie du grand partage dans leurs modèles et leur discours. Par exemple « Le cru et le cuit ».

L’hypothèse globale est qu’il y a clairement un avant et un après de l’adoption d’une technologie - l'écrit étant une technologie.
Dans ce modèle, l’écriture est considérée comme influant massivement sur les modes de pensée, la dichotomie est donc nette.
Un argument avancé est que si le monde oral était si semblable au monde lettré la scolarisation ne serait pas autant mise en avant. Un contre argument est que le rôle central de la scolarisation n’est pas d’apprendre à lire et à écrire mais à se socialiser selon le mode dominant défini par les élites.

Le concept qui conteste celui du grand partage est la théorie de la continuité. Pour la phylogenèse, le « fondu enchaîné » entre l’époque de l’oral et celle de l’écrit est décrit comme long et complexe. D’autre part l’état « moderne » de l’homme est décrit comme une composition complexe entre pensée orale et pensée lettrée. Pour ce qui est des échanges sociaux, l’utilisation de l’oral et celle de l’écrit sont intriquées.

Scribner et Cole observent une organisation de la pensée qui ne correspond à aucun des deux modèles - ni du grand partage, ni de la continuité.
Dans le groupe humain étudié, les lettrés et non-lettrés ont des performances comparables pour des tests et observations de leurs capacités pour la logique, l’abstraction, la mémoire et la communication. Être lettré amène à développer des capacités particulières mais pas ces capacités de base.
Certaines capacités attribuées au fait d’être lettré sont en fait les résultantes de la scolarisation. Par exemple, le fait d’être à l’école amène à généraliser entre classes de problèmes parce qu’à l’école on traite les problèmes individuels d’apprentissage comme des instances de problèmes généraux.
C’est tel mode particulier d’usage de l’écrit qui amène le développement de telle capacité.

Dans le modèle du grand partage on a les dichotomies :

Type 1 Type 2
« Petit groupe » « Société nombreuse »
« Rural » « Urbain »
« Communautaire » « Individualiste »
« Homogène » « Hétérogène »
« Autoritaire » « Démocratique »
« Conformiste » « Innovatif »
« Mystique » « Agnostique »

Ce modèle tend à regrouper en deux colonnes des ensembles de causes-effets alors que la réalité est plus complexe.

Le fond commun des capacités humaines – rationalité, logique, généralisation, abstraction, théorisation, intentionnalité, pensée causale, classification, explication et originalité serait présent dans les deux types de cultures.

Les caractéristiques du mot parlé et du mot écrit sont différentes mais cela ne signifie pas que les compétences sous-jacentes soient aussi différentiées ni les compétences résultantes.

Mot parlé Mot écrit
« Auditif » « Visuel »
« Fugitif » « Permanent »
« Fluide » « Figé »
« Rythmé » « Ordonné »
« Subjectif » « Objectif »
« Imprécis » « Quantifiant »
« En résonance » « Abstrait »
« Temps » « Espace »
« Présent » « Intemporel »
« Participatif » « Détaché »
« Communautaire » « Individuel »

Autrement dit, l’oral comme l’écrit sont des technologies amenées à médiatiser une large gamme de contenus sans qu’il y ait un lien fort entre technologie et capacité intellectuelle. Quand il y a lien, ce lien est étudié en particulier par la médiologie.

Bibliographie

  • Baumann, Gerd (Ed.) (1986) : The Written Word : Literacy in Transition Oxford : Oxford University Press
  • Berger, Peter L & Thomas Luckmann (1966) : The Social Construction of Reality. New York: Anchor/Doubleday
  • Chandler, Daniel (1994) : 'Biases of the Ear and Eye : « Great Divide » Theories, Phonocentrism, Graphocentrism & Logocentrism' ([1]) []
  • Finnegan, Ruth (1988) : Literacy and Orality : Studies in the Technology of Communication. Oxford : Basil Blackwell
  • Goody, Jack (Ed.) (1968) : Literacy in Traditional Societies. Cambridge : Cambridge University Press
  • Goody, Jack (1977) : The Domestication of the Savage Mind. Cambridge : Cambridge University Press
  • Goody, Jack (1987) : The Interface between the Written and the Oral. Cambridge : Cambridge University Press
  • Graff, Harvey J. (1987) : The Labyrinths of Literacy. London : Falmer
  • Havelock, Eric (1963) : Preface to Plato. Cambridge, MA : Belknap/ Harvard University Press
  • Illich, Ivan & Barry Saunders (1988) : The Alphabetization of the Popular Mind. Harmondsworth : Penguin
  • Lévi-Strauss, Claude (1962) La pensée sauvage
  • Lévi-Strauss, Claude () Le cru et le cuit
  • McLuhan, Marshall (1964) : Understanding Media : The Extensions of Man. New York : Mentor
  • McLuhan, Marshall (1969) : Counterblast. London : Rapp & Whiting
  • McLuhan, Marshall & Quentin Fiore (1967) : The Medium is the Massage. New York : Bantam
  • McLuhan, Marshall with Wilfred Watson (1970) : From Cliche to Archetype. New York : Viking Press
  • McLuhan, Teresa Carolyn (1972) : Touch the Earth : A Self-Portrait of Indian Existence. New York : Pocket Books
  • Olson, David (1994) : The World on Paper : The Conceptual and Cognitive Implications of Writing and Reading. Cambridge : Cambridge University Press
  • Olson, David R & Nancy Torrance (Eds.) (1991 : Literacy and Orality. Cambridge : Cambridge University Press
  • Ong, Walter (1967) : The Presence of the Word : Some Prolegomena for Cultural and Religious History. New York : Simon & Schuster
  • Ong, Walter J (1977) : Interfaces of the Word. Ithaca, NY : Cornell University Press
  • Ong, Walter ([1978] 1983) : « Literacy and Orality in Our Times » in Winifred B Horner (Ed.) : Composition and Literature : Bridging the Gap. Chicago : University of Chicago Press
  • Ong, Walter (1982) : Orality and Literacy : The Technologizing of the Word. London : Methuen
  • Ong, Walter (1986) : « Writing is a Technology that Restructures Thought » in Gerd Baumann (Ed.), op. cit.
  • Polanyi, Michael (1969) : Knowing and Being. Chicago, IL : University of Chicago Press
  • Postman, Neil (1979) : Teaching as a Conserving Activity. New York : Dell
  • Scribner, Sylvia & Michael Cole (1981) : The Psychology of Literacy. Cambridge, MA : Harvard University Press
  • Synnott, Anthony (1993) : The Body Social : Symbolism, Self and Society. London : Routledge

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).