Encyclopédie Wikimonde

Grille ouverte

Aller à : navigation, rechercher

La grille ouverte est un langage sonore destiné à improviser le support à l'improvisation (la grille harmonique et sa métrique) de l'intérieur même du discours musical.

Le langage

Le langage de grille ouverte est basé sur un ensemble de signes sonores déformables qui, par assemblage, permettent de définir en cours de jeux le support vers lequel l'ensemble de la formation pourra s'acheminer. La plasticité des signes vise à mieux intégrer les signes au contexte musical et permet en même temps de disposer de différents niveaux de précision dans l'expression. L'un des intérêts de ce langage est d'ouvrir la forme improvisée en offrant aux interprètes à la fois la liberté individuelle (qui est propre aux musiques improvisées s'appuyant sur un support et non sur une partition), en même temps qu'une liberté d'orientation du collectif. Le nom donné à ce langage fait référence à la notion d'Œuvre ouverte introduite par Umberto Eco dans son ouvrage L'Œuvre ouverte de 1962.

Historique

L'utilisation de signes dans la musique improvisée est relativement courante. Il s'agit le plus souvent de signes visuels, comme c'est le cas dans le soundpainting, ou de phrases musicales établies qui permettent d'assurer la transition entre deux parties distinctes comme c'est le cas dans le maqâm irakien. Le morceau 'Spanish Key' de Miles Davis[1] constitue le premier enregistrement où des signaux sonores sont utilisés pour construire une grille d'improvisation en cours de jeu. Les quelques signes utilisés se réduisent à quelques phrases musicales courtes qui jouent le rôle d'appel[2]. Ces quelques motifs sont certainement insuffisants à les définir comme un langage en raison des limitations de son champ d'application. Malgré le nombre de signes soit très réduit, cet enregistrement n'en montre pas moins le potentiel d'une telle approche.

bibliographie

  • Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  • L'Œuvre ouverte 1965, version originale révisée de Opera aperta, 1962

Notes et références

  1. album Betches Brew, 1969
  2. Laurent Cugny, électrique Miles Davis, 1968-1975, p.80

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).