Encyclopédie Wikimonde

Groupement des jeunes protecteurs de la nature

Aller à : navigation, rechercher
Groupement des jeunes protecteurs de la nature
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique ONG
But écologisme
Zone d’influence Belgique francophone
Fondation
Fondation 1971 à Bruxelles (Belgique)
Fondateur Alain Peeters et Jean-Paul Herremans
Identité
Siège Bruxelles, Belgique
Président Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Méthode Éducation
Financement Cotisation des membres
Volontaires une dizaine
Membres jusqu'à 1000
Slogan Mieux connaître la Nature pour mieux la protéger
Site web Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Le Groupement des jeunes protecteurs de la nature, (en abrégé GJPN) est une association de fait belge initiée en 1970 par Alain Peeters et Jean-Paul Herremans, deux jeunes collégiens de l'Institut Saint Stanislas[1].

Objet social

  • Formation et sensibilisation des jeunes à la nature, à la conservation et la restauration de la nature et à la protection de l’environnement.
  • Actions concrètes de gestion de la nature sur le terrain, le plus souvent dans des réserves naturelles.
  • Lobbying pour la défense de la nature et de l’environnement.

Devise

« Mieux connaître la Nature pour mieux la protéger »

La Rainette, logo du GJPN en 1980. (Extrait du Courrier de la Nature)

Statut

  • Statuts de l’association de fait : printemps 1971
  • Publication des statuts de l'association sans but lucratif au Moniteur belge le 16 mars 1978
  • Les activités du GJPN se sont closes en 1980.

Types d’activités

Couverture d'un numéro du journal trimestriel du GJPN.
  • Des excursions tout au long de l’année (forêt de Soignes, vallée de la Dyle, côte belge, Ardenne…) soit du Zwin à la Gaume.
  • Des camps d’observation de la nature, souvent en été
  • Des camps de gestion de la nature, souvent au printemps
  • L’édition d’une revue Le Courrier de la Nature
  • Des expositions
  • Des conférences
  • Des collaborations et synergies avec : RNOB, Aves, Commission ornithologique et de protection de la nature d’Auderghem (COPNA), WWF, Panda Clubs, Entente nationale pour la protection de la nature, Amis du parc de la Dyle, Naturalistes belges, Troupes scoutes, (etc) [1].

.

Principales sections

  • Groupe Nature GJPN – Woluwe-Saint-Pierre (Bruxelles)
  • Groupe Nature GJPN – Institut Sainte Marie (Schaerbeek-lez-Bruxelles)
  • Groupe Nature GJPN – Bruxelles Ouest
  • Groupe Nature GJPN – Club Crécerelle (Bruxelles Est)
  • Groupe Nature GJPN – Cave Nos (Brabant wallon)
  • Groupe Nature GJPN – Groupe de La Lasne (Rixensart)
  • Groupe Nature GJPN – Le Troglo (Louvain et vallée de la Dyle)
  • Groupe Nature GJPN – Namur
  • Groupe Nature GJPN – Charleroi
  • Groupe Nature GJPN – Groupe ornithologique Saint-Roch (Ferrières, Province de Liège)
  • Groupe Nature GJPN – Le Pèlerin (TilffEsneux)
  • Groupe Nature GJPN – Le Blaireau (Chaudfontaine)
  • Groupe Nature GJPN – Groupe ornithologique de La Salm
  • Groupe Nature GJPN – Arlon

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Collection du Courrier de la Nature périodique trimestriel du GJPN déposée à la Bibliothèque royale de Belgique.
  • Benoit Lechat. La transition démocratique de l’écologie. Etopia, Collection Etude. Décembre 2010. 19 pp.
  • Naturalistes en herbe. Des jeunes au service de la nature depuis plus de 40 ans Natagora, le magazine Couleurs Nature, Sep-Oct. 2012 pp. 26-27.

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).