Encyclopédie Wikimonde

Gwénolé Gahinet

Aller à : navigation, rechercher

Gwénolé Gahinet est un navigateur et architecte naval français, né le 1er Janvier 1984 à la Trinité-sur-Mer.[1] Il est le fils du célèbre navigateur Gilles Gahinet[2].

Biographie

Gwénolé Gahinet a grandi à la Trinité-sur-Mer, dans le sillage des exploits de son père Gilles Gahinet, qui a marqué l’histoire de la course au large.

A 12 ans, Gwénolé est passionné de course au large et de bateaux, et connait les plans et mesure des plus grands bateaux de marins basés dans son port d’attache.Incollable sur chaque détail des courses nautiques, il commence lui-même à pratiquer la voile en régate à 14 ans.

Après un parcours de régatier multi-support, il s’oriente vers des études dans l’architecture navale à l’ICAM[3] de Nantes. Durant cette période, Gwénolé est président de l’association de voile pendant 2 ans. En 2007, une fois diplômé, il entre au cabinet d’architecture navale VPLP[4] où il participe pendant trois ans aux plus beaux projets du moment tels que le trimaran Oracle (vainqueur de la Coupe de l’America) et à la création des MOD 70, aujourd’hui multicoques de référence. pour les écuries de course au large. En 2010, il quitte l'architecture navale et devient navigateur professionnel.

En 8 mois, il réalise une préparation complète de la Mini-Transat[5] qui partira en Septembre 2011 et  termine vainqueur de la course. Passionné de technique, il s’essaye à la Mini-transat en prototype en 2013, court sur la solitaire en Figaro [6]en 2014 et 2015, le prestigieux Trophée Jules Verne en 2016 et 2017 (le record est alors atteint). Plus récemment, il navigue aux côtés de Paul Meilhat[7] sur la Transat Jacques Vabre[8] dont ils terminent second, et sur la Monaco Globe Series[9] dont ils terminent vainqueurs en Juin 2018.

Palmarès

  • 2018 : vainqueur de la Monaco Globe Series[9], sur le 60 pieds IMOCA[10] SMA[11], en double avec Paul Meilhat[7]
  • 2017 :
    • Record du Trophée Jules Verne[12] en équipage avec Francis Joyon[13] sur le trimaran IDEC[14], en 40 jours et 23 heures
    • 2ème de la Transat Jacques Vabre en IMOCA en double avec Paul Meilhat[7]
    • Vainqueur de la Rolex Fasnet Race[15] en IMOCA en double avec Paul Meilhat[7]
    • Vainqueur du Défi Azimut en IMOCA en double avec Paul Meilhat[7]
  • ainqueur de l’AG2R
  • 2015 : 5ème sur la Solitaire du Figaro
  • 2014 : 1er bizuth sur la Solitaire du Figaro
  • 2011 : Vainqueur de la Mini Transat

Objectif Vendée Globe 2020

En 2018, Gwénolé Gahinet annonce sa volonté de participer au Vendée Globe 2020 avec un projet innovant, collaboratif et performant. Son souhait est de construire un bateau neuf avec les meilleurs architectes navals du moment, de fédérer une communauté d’acteurs exceptionnels et inspirants, et de trouver un sponsor et des partenaires pour rendre ce projet possible.

Convictions:

  • Gwénolé Gahinet est convaincu qu’il est prêt à relever ce défi, que c’est la suite logique de son parcours, qu’il a les compétences pour construire un bateau performant et gagner le prochain Vendée Globe.
  • Gwénolé Gahinet est convaincu qu’en s’entourant d’acteurs exceptionnels et inspirants, il se donne les moyens de réussir et de donner un élan fédérateur à son projet.
  • Gwénolé Gahinet est convaincu qu’en partageant ses compétences il va transmettre des conseils concrets, se faire connaître en tant qu’individu et trouver de nouveaux sponsors et partenaires.

Article publié sur Wikimonde Plus.

  1. « La Trinité-sur-Mer », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  2. « Gilles Gahinet », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  3. adminicam, « Site de Nantes », Icam,‎ (lire en ligne, consulté le 10 juillet 2018)
  4. (en) « Projects - VPLP Design », sur vplp.fr (consulté le 10 juillet 2018)
  5. « Mini-Transat La Boulangère | La Rochelle, Las Palmas, de Gran Canaria, Le Marin | Mini-Transat La Boulangère », sur www.minitransat.fr (consulté le 10 juillet 2018)
  6. (en-GB) « La Solitaire », La Solitaire, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 10 juillet 2018)
  7. 7,0, 7,1, 7,2, 7,3 et 7,4 « Paul Meilhat », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  8. « Accueil - Transat Jacques Vabre 2017 », sur www.transatjacquesvabre.org (consulté le 10 juillet 2018)
  9. 9,0 et 9,1 « Monaco Globes Series », Yacht Club de Monaco, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 10 juillet 2018)
  10. « 60 pieds IMOCA », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  11. « Groupe SMA », dans Wikipédia, (lire en ligne (https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Groupe_SMA&oldid=150210901))
  12. « Trophée Jules-Verne », dans Wikipédia, (lire en ligne (https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Troph%C3%A9e_Jules-Verne&oldid=149016755))
  13. « Francis Joyon », dans Wikipédia, (lire en ligne (https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Francis_Joyon&oldid=146131259))
  14. « Trimaran IDEC », dans Wikipédia, (lire en ligne (https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Trimaran_IDEC&oldid=147557508))
  15. « Rolex Fasnet Race », dans Wikipédia (lire en ligne (https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Rolex_Fasnet_Race&action=edit&redlink=1))