Encyclopédie Wikimonde

Headcharger

Aller à : navigation, rechercher
Headcharger
[[Fichier: |frameless |Photo des membres d'Headcharger par Nicolas Delpierre |upright=1 |alt=Description de cette image, également commentée ci-après ]]
Photo des membres d'Headcharger par Nicolas Delpierre
Informations générales
Genre musical Heavy metal
Metalcore
Hard rock
Rock 'n' Roll
Années actives Depuis 2004
Labels Customcore Records/Harkonnen Music
XIII Bis Records
Site officiel www.headcharger.com
Composition du groupe
Membres Sébastien Pierre
David Rocha
Antony Josse
Romain Neveu
Matt Lechevalier
Anciens membres Ludovic Delbrayelle (2004-2006)
Guillaume Rocha (2004-2011)
Morgan (2011-2012)

Headcharger est un groupe de Heavy metal français formé aux alentours de Caen en 2004[1], composé de Sébastien Pierre (chant), David Rocha, Antony Josse (guitares), Romain Neveu (basse) et Matt Lechevalier (batterie). La musique d'Headcharger peut se définir comme un mélange de Metalcore, de Heavy metal et de Stoner rock.

Biographie

Les débuts

C'est en 1997 qu'un groupe de Hardcore Metal nait en Basse-Normandie, composé de Sébastien Pierre, Ludovic Delbrayelle, Romain Neveu et Guillaume Rocha, nommé Doggystyle. David Rocha, le frère de Guillaume Rocha, rejoindra le groupe sur la fin de la période Doggystyle[2] plus tard en tant que guitariste. Le groupe se produira en 2004 au Fury Fest, avec notamment Soulfly, Slipknot et Agnostic Front[3]. Puis, les musiciens de Doggystyle décident de partir sur un nouveau projet : Headcharger(Customcore records / Overcome Distribution, plus basé sur un mélange de Stoner Rocket de Metalcore. C'est alors qu'en 2004, débutera l'enregistrement du premier album d'Headcharger. A cette époque, Antony Josse aide le groupe à enregistrer leur premier album en tant qu'ingénieur du son, avant de rejoindre progressivement le groupe jusqu'en 2006, lors de la tournée du premier album. Le groupe commence alors peu à peu à se faire connaitre et sort son second album, Watch The Sun (Customcore Records / Season of mist Distribution) en 2007. A cette époque, Headcharger commence à tourner dans toute la France et jouera le 18 Juillet 2008 au Festival Art Sonic.

The End Starts Here et l'arrivée du succès

En fin d'année 2009, le groupe retourne en studio pour l'enregistrement de leur troisième album : The End Starts Here (XIII BIS records / Sony Distribution). Ayant fait appel à un producteur pour les deux premiers albums (Serge Morattel : Lofofora, Knut, Houston Swing Engine…), Headcharger décide de s'enregistrer seul[4]. Le groupe se rapproche alors du Heavy Metal et du Rock 'n' Roll tout en gardant ses origines Metalcore, très présentes dans leurs deux premiers albums. Cet album abouti et une certaine assurance sur scène leur permettront par la suite d'être invités à tourner en France, en Suisse, en Belgique, au Royaume-Uni, de jouer au Sonisphere Festival à Madrid et à Knebworth entre 2010 et 2011 et de faire une apparition au Hellfest le Samedi 18 Juin 2011.

Puis le groupe enregistre son quatrième album Slow Motion Disease, qui sortira en 2012, et qui marque une nouvelle évolution du son Headcharger. Le groupe intègre, dès lors, des structures reconnues de booking, telles que Base Prod' en Europe et Factory Music au Royaume-Uni.[5]. Le groupe jouera également au Dour Festival et au Bloodstock Open Air, avec notamment Alice Cooper, Dimmu Borgir et Anvil en 2012.

Discographie

Membres du groupe

Membres actuels

  • Sébastien Pierre : Chant (depuis 2004)
  • Romain Neveu : Basse (depuis 2004)
  • David Rocha : Guitare (depuis 2004)
  • Antony Josse : Guitare (depuis 2006)
  • Matt Lechevalier : Batterie (depuis 2012)

Anciens membres

Vidéoclips

  • You Wanna Dance You Gotta Pay The Band (2008)
  • Intoxicated (2010)
  • All Night Long (2012)

Influences

Les influences d'Headcharger sont diverses. Elles incluent AC/DC, Alice In Chains, Corrosion Of Conformity, Clutch, Down, Kyuss, Led Zeppelin et Iron Maiden.

Annecdotes

  • Certains morceaux d'Headcharger paraissent sur des compilations de French Metal, Nawakposse, et différents samplers, comme par exemple Rock Hard Magazine ou Rock Sound.
  • Headcharger a été l'objet d'une émission de télévision de cinq minutes environ passée sur France 3 Normandie.

Notes et références

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).