Encyclopédie Wikimonde

Heidi Fjeld

Aller à : navigation, rechercher

Heidi Elisabeth Fjeld est une anthropologue et une tibétologue norvégienne de l'université d'Oslo.

D'octobre 1995 à juin 1996, puis de janvier à avril 1997, elle a réalisé 2 séries d'enquêtes de terrain à Lhassa dans la région autonome du Tibet, la première sous l'égide de la Tibetan Academy of Social Sciences et la seconde sans affiliation institutionnelle. A partir des données obtenues, elle présenta sa thèse de M.A. au Département d'anthropologie de l'université d'Oslo en 1999, qui évolua sous la forme d'une livre traitant[1] des divisions de classes héréditaires au Tibet.

Dans les années 2000, Fjeld a réalisé une recherche sur la polyandrie dans la région rurale de Panam au Tibet central[2].

Fjeld a obtenu un doctorat au Département d'anthropologie sociale de l'Université d'Oslo en 2007, et est associate professor à l'Institute of Health and Society de la Faculté de médecine de l'Université d'Oslo.

En 2010, elle obtint avec Theresia Hofer, un financement de l'Institut Nansen pour mener une recherche sur le thème Women, Gender and Medicine in Tibet[3]. En 2011, elles co-signent l'éditorial d'un numéro de la revue Asian Medicine sur ce thème[4].

Commentaire

A. Tom Grunfeld écrivit un compte rendu de 3 pages sur Commoners and nobles: hereditary divisions in Tibet dans The China Journal où il indique que Heidi Fjeld a écrit une étude courte, dense, mais accessible sur la division en classes héréditaires à Lhassa de nos jours. Elle démontre sur la base de travaux de terrain à Lhassa, que les anciennes divisions de classes héréditaires demeurent - quoique dans une forme modifiée, malgré les changements considérables au Tibet depuis un demi-siècle[5].

Publications

Livres

  • (en) 2005 : Commoners and nobles: hereditary divisions in Tibet, Scandinavian Institute of Asian Studies, Nordic Institute In Asian Studies, Volume 96, NIAS Press, (ISBN 8791114179 et 9788791114175)
  • (en) 1998 : Representing the past. How Tibetans deal with political conflicts in exile (da) Representing the past, Heidi Fjeld; Jan Magnusson; Aarhus Universitet. Afdeling for Etnografi og Socialantropologi, Éditeur : Højbjerg : Afdeling for Etnografi og Socialantropologi, Aarhus Universitet, 1998, (ISBN 8798553178 et 9788798553175)

Direction d'un numéro de revue

  • (en) 2011 : Women and Gender in Tibetan Medicine ed. Theresia Hofer, Heidi Fjeld, Asian Medicine, Volume 6, Number 2, (ISSN 1573-420X), Online (ISSN 1573-4218)

Articles d'ouvrages collectifs

  • (en) 2008 : Pollution and Social Networks in Contemporary Rural Tibet, In Robert Barnett & Ronald Schwartz (ed.), Tibetan Modernities: notes from the field on cultural and social change, vol. 10, Brill Academic Publishers (ISBN 978-90-04-15522-0), pp. 113-138
  • (en) 2008 : When Brothers Separate: Conflict and Mediation within Polyandrous Houses in Central Tibet, In Toni Huber & Fernanda Pirie (ed.), Conflict and Social Order in Tibet and Inner Asia, vol. 21, Brill Academic Publishers. (ISBN 978-90-04-15817-7). The Post-Socialist and Reform Eras. s 241 - 262

Références

  1. (en) Heidi Fjeld, Commoners and Nobles: Hereditary Divisions in Tibet, préface : p. 10-11
  2. (en) Koen Wellens, Religious Revival in the Tibetan Borderlands: The Premi of Southwest China, Studies on ethnic groups in China, University of Washington Press, 2010, (ISBN 0295990694 et 9780295990699)p. 103
  3. (en) Theresia Hofer
  4. (en) Editorial, Asian Medicine, 2011, 6-2, pp. 175-216
  5. (en) A. Tom Grunfeld, REVIEWS - Commoners and Nobles: Hereditary Divisions in Tibet, The China Journal, No. 55, janvier 2006, pp. 191-193

Liens externes

Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).