Encyclopédie Wikimonde

Henri Fouquereau

Aller à : navigation, rechercher

Henri Fouquereau
Illustration.
Fonctions
Président du Mouvement démocrate français
En fonction depuis
Biographie
Date de naissance (79 ans)
Lieu de naissance Paris
Nationalité Drapeau : France Française
Parti politique MDF (depuis 1978)

Henri Fouquereau (né le à Paris) est un homme politique français, fondateur du Mouvement démocrate français (MDF).

Biographie

Sous la IVe République, Henri Fouquereau milite en tant qu'étudiant avec les milieux mendésistes[réf. nécessaire].

En 1958, il approuve l'arrivée du général de Gaulle au pouvoir et, dès son retour de l'armée, il travaille avec des gaullistes comme Henri Duvillard, Ministre des anciens combattants.

En 1974, il soutient la candidature de Jacques Chaban-Delmas.

En 1978, il fonde le Mouvement démocrate français « pour combattre la politique giscardienne et la dérive du mouvement gaulliste ». Le MDF est favorable à l'« instauration d'un Système monétaire international, à une Europe des patries toujours accompagnée du compromis de Luxembourg ». Henri Fouquereau revendique « une certaine idée de la France » (formule de Charles de Gaulle) et son mouvement milite pour la participation et pour un marché encadré par le Plan

Léo Hamon le présente à Pierre Bérégovoy. Lors d'un dîner Henri Fouquereau explique à ce dernier son projet d'un cadre juridique pour les artisans et les commerçants : la « société unipersonnelle ». La loi du 11 juillet 1985 consacrera l'idée, à travers l'Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée, ou EURL.

Henri Fouquerau participe au combat contre le Traité de Maastricht aux côtés de Philippe Séguin et Charles Pasqua.

À la demande de Maurice Schumann, Henri Fouquereau entre au Conseil national souverainiste où il est chargé d'animer les commissions.

Avec le Général Pierre Marie Gallois, initiateur de la force de frappe nucléaire française, et l'Ambassadeur de France Pierre Maillard, conseiller diplomatique du Général de Gaulle, il fonde le Forum pour la France, dont il devient le Secrétaire Général[1].

Lors de l'élection présidentielle de 2002, Jean-Pierre Chevènement appelle Henri Fouquereau pour qu'il participe à son conseil stratégique.

Nicolas Dupont-Aignan lui demande de participer au cercle stratégique qui doit l'aider lors de sa candidature à l'élection présidentielle de 2007.

Henri Fouquereau s'occupe également du journal électronique du Cercle Nation et République (CNR) de Jacques Myard.

Radio

Depuis avril 2007, il anime le Libre journal de la France libre sur Radio Courtoisie toutes les 4 semaines.

Publication

Il est le coauteur de la Tragédie européenne et la France, avec, entre autres personnalités, Pierre Messmer, Étienne Burin des Roziers, Jean Charbonnel, Paul-Marie Coûteaux, Jean Foyer, Paul-Marie de la Gorce, Pierre Lefranc.

Notes et références

  1. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. http://www.leforumpourlafrance.fr/ (consulté le 18 juin 2016)

Cet article « Henri Fouquereau » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).