Encyclopédie Wikimonde

Henri Gautherin

Aller à : navigation, rechercher
Henri Gautherin
Naissance
Corancy (Nièvre)
Décès (à 74 ans)
Corancy (Nièvre)
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Professeur agrégé hors classe, membre du Conseil scientifique de Parc naturel régional du Morvan
Autres activités
Membre de plusieurs sociétés savantes

Henri Gautherin, né le 29 septembre 1935 à Corancy (Nièvre), et mort à La Bâtisse (commune de Corancy) le 27 septembre 2010, est un professeur agrégé de sciences naturelles et un géologue français.

Il est également membre de la Société d'histoire naturelle d'Autun et de l'Académie du Morvan.

Biographie

Henri Gautherin est né à La Bâtisse, dans la commune de Corancy, dans une modeste chaumière morvandelle dont, depuis quatre générations, ceux qui l'avaient précédé avaient fait tourner l'exploitation. Bon élève, il intègre l'École normale d'instituteurs, laissant à son frère la reprise de la ferme familiale.

Il est nommé à Lavault-de-Frétoy en 1955 et va compléter sa formation de CEG[Quoi ?] à Dijon en 1957. Il devient ensuite professeur d'enseignement général. C'est là qu'il fait la connaissance de sa future épouse, Liliane, elle-même élève à l'École normale.

De 1959 à 1967, il enseigne à Luzy et fait son service militaire de 1960 à 1962. Il se marie ensuite et a deux enfants.

En 1960, passionné de sciences naturelles, il collabore à la Société d'histoire naturelle d'Autun, dont il sera le président six ans plus tard. Il décide de poursuivre des études, qui dureront dix ans, obtenant une licence de sciences naturelles à Dijon en 1963, puis un diplôme de géologie en 1965, sous la direction de Pierre Rat.

Il obtient le CAPES en 1968 et l'agrégation en sciences naturelles en 1971, pendant que son épouse obtient sa licence en lettres modernes et son CAPES. Il prend la présidence de la Société d'histoire naturelle d'Autun en 1985.

Il est successivement professeur au collège de la Châtaigneraie, puis au lycée Bonaparte d'Autun. Il est nommé vice-chancelier de l'Académie du Morvan le 4 juillet 1992. En 1995, il devient professeur agrégé hors classe et officier des Palmes académiques. Il prend sa retraite la même année tout en continuant à avoir une grande activité. Il participe à de nombreuses fouilles, notamment dans le permo-carbonifère du bassin de Blanzy-Montceau[1]. Le 4 juillet 1998, il devient le secrétaire général adjoint du conseil d'administration de l'Académie du Morvan, et s'occupe de la rédaction de la « Page du Morvan » dans le Journal du Centre, jusqu'à sa mort. Le 17 mai 2006, il démissionne de la présidence de la Société d'histoire naturelle d'Autun, poste qu'il occupait depuis 1985, au bénéfice de Georges Gand, et devient vice-président.

Il collabore à de nombreuses activités scientifiques et diverses publications, en relation avec le muséum d'histoire naturelle d'Autun, fondé par le naturaliste Jacques Prieur de La Comble, qu'il admirait et dont il partageait l'amour du Morvan. Il écrit dans les revues Bourgogne Nature et Vents du Morvan, et collabore à la DIREN de Bourgogne pour la mise en place des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique.

Il est adhérent de l'Association langues de Bourgogne et, selon son président Pierre Léger, « Un excellent patoisant ». Membre du comité scientifique du parc naturel régional du Morvan, il participe activement à la mise en place de projets de recherches et de protection de la nature comme la mycologie, l'herpétologie, la botanique, la mammalogie, l'entomologie, ou encore l'ornithologie.

Son corps est retrouvé dans la pièce d'eau de son jardin où il tomba à la suite d'un malaise le 27 septembre 2010. Ses obsèques furent célébrées le 2 octobre 2010 en l'église Saint-Euphrône de Corancy.

Publications

  • Revue scientifique de Bourgogne nature, directeur de la publication, articles : Faune, Flore, en collaboration avec le Parc naturel régional du Morvan.
  • 1978 : L'Autunois, centre Départemental de documentation pédagogique
  • « Quand arrive le Printemps » dans Vents du Morvan n° 1
  • 1980 : « Les oiseaux du Morvan » dans le bulletin n° 12 de l'Académie du Morvan
  • 1982 : « Les Mammifères du Morvan » dans le bulletin n° 15 de l'Académie du Morvan
  • « À propos de la forêt morvandelle » dans Vents du Morvan n° 2
  • « À propos des sources » dans Vents du Morvan n° 4
  • « Haies vives » dans Vents du Morvan n° 7
  • Le Musée d'histoire naturelle d'Autun » dans Vents du Morvan n° 11
  • « Rendez-vous d'Automne » dans Vents du Morvan n° 14
  • 2005 : « Flore Morvandelle » et « La Flore Morvandelle » dans Vents du Morvan n° 19
  • 2006 : « Les Chauves-souris » dans Revue Scientifique Bourgogne Nature
  • « Dossier des Grands Lacs du Morvan » dans Vents du Morvan n° 22
  • « Champignons, quelques espèces succulentes », en collaboration avec Bernard Périè et Francis Salamolard, dans Vents du Morvan n° 23
  • « Flore Morvandelle » dans Vents du Morvan n° 25
  • « Le Gui » dans Vents du Morvan n° 30
  • 2010 : « Eaux vives, eaux vivantes » dans Vents du Morvan n° 36

Conférences

Fonctions

  • 1955 : professeur
  • 1966 : membre collaborateur de la Société d'histoire naturelle d'Autun
  • 1985 : président de la Société d'histoire naturelle d'Autun.
  • 1992 : vice-chancelier de l'Académie du Morvan et secrétaire-général en 1998

Décorations

Bibliographie

  • Jean-Marie Bourgoing, hommage paru dans la « Page du Morvan » n° 131 du Journal du Centre du 30 novembre 2010

Notes et références

  1. Photographie d'Henri Gautherin sur le site de Blanzy-Montceau XXVIe Congrès International de Géologie[réf. nécessaire]
  2. Hommage à Henri Gautherin, par Rémy Rebeyrotte, maire d'Autun, Vic-Président du Conseil Général de la Nièvre

Voir aussi

Liens internes

Lien externe

  • Georges Gand[1]


Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).