Encyclopédie Wikimonde

Histoire de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours en Polynésie française

Aller à : navigation, rechercher

En 1843, Joseph Smith, premier président de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours appela des missionnaires à se rendre dans les îles du Pacifique.

Origines

Fondation de l’Église dans le Pacifique

En 1842, proclamant la liberté religieuse pour les catholiques, les Français et la reine Pomare IV proclamaient la liberté religieuse pour tous[1],. En 1843, en Polynésie, les Français et les Anglais sont alors en guerre, c'est la crise franco-anglaise dite « affaire Pritchard »[2],[3]. Joseph Smith appelle des missionnaires à se rendre dans les îles du Pacifique. C’est la première fois que des missionnaires mormons sont envoyés dans une autre culture que la leur et prêchent dans une autre langue que l'anglais[4]. Cette mission fut accomplie essentiellement par deux missionnaires ayant reçu pour instructions de rester dans leur champ de mission jusqu’à ce qu’on les relève ou qu’on les remplace. Ils restèrent attachés à leur mission pendant neuf ans et davantage. Le , Addison Pratt, F. Hanks, Noah Rogers et Benjamin F. Grouard accostèrent pour la première fois en Polynésie, à l’île de Tubuai, dans les Australes[5]. Hanks fut le premier missionnaire mormon à mourir en mer le 3 novembre et les autres missionnaires passèrent six mois à bord de leur navire[6],[7]. Les missionnaires ont non seulement enseigné les principes des enseignements et des doctrines de l'Église, mais ont aussi mis l'accent sur l'exportation commerciale et l'autonomie économique[8].

La première conférence paroissiale de Polynésie française a eu lieu sur l"île de Anaa en 1846 et a réuni 866 membres[9]. La France impose des restrictions à la liberté religieuse en Polynésie française qui ont abouti à la fermeture de la mission en mai 1852.

Retour des missionnaires en Polynésie française

En 1867, la tolérance religieuse générale est établie en Polynésie qui conduit au retour des missionnaires sur le territoire. Joseph F. Smith, conseiller dans la Première Présidence, a appelé James S. Brown, qui était le compagnon de mission de Pratt en 1849, pour être le nouveau président de la mission lors de sa réouverture[10].

En 1907, la mission connue sous le nom de Mission des îles de la société, est rebaptisée Mission tahitienne[11]. Le nombre de baptêmes augmente progressivement[12].

Traduction du Livre de Mormon

1950 - La traduction française du livre de Mormon en français [13] commence en juin 1850[14], le Livre de Mormon n'avait été publié dans aucune autre langue que l'anglais, selon l'article de Richard D. McClellan[15]. Suivra ultérieurement une traduction en tahitien [16].

Temps modernes

En 2019, en présence de Édouard Fritch, président de la Polynésie française et de Russell M. Nelson, a lieu la célébration du 175e anniversaire de l'arrivée de l'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours en Polynésie. [17]

En 2020, l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours en Polynésie française respecte les directives gouvernementales, et suspend temporairement les services et autres rassemblements publiques en réponse à la propagation de la pandémie de coronavirus et privilégie le culte au foyer[18],[19].

Bâtiments et constructions

Ecoles

1963 - Avec l’accord du gouvernement, le fut donné le premier coup de pioche pour la construction de l’École Primaire Élémentaire de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours à Papeete.

Temple

1983 - Gordon B. Hinckley, président de l’Église, consacra le temple mormon de Tahiti[20]. C'est le premier temple de l’Église construit en France et le 24e[21] temple de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours[22],[23].

Statistiques

2007 - Selon Countries and their cultures : 5 % de la population polynésienne est membre de l'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours [24],.

2020 - Selon Salle de presse de l'Eglise : 10.8% de la population de la Polynésie française est enregistrée comme étant des membres de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours[25]

Controverses

Confrontation avec l'église Sanito

De 1905 à 1912, plusieurs centaines d'adeptes de l'Eglise réorganisée de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours de Tahiti et des Tuamotu s'organisèrent en une communauté prophétique[26]. Guidés par des prophètes hommes et femmes, ils pratiquaient la prière et le jeûne, dans l'attente de visions, de guérisons, espérant entrer en communication avec les morts[27].

La Croix

Si la Polynésie compte de nombreux adeptes de l'Eglise mormone, beaucoup ont choisi de s'installer à Salt Lake City[28]. Mais quitter une île polynésienne et ses palmiers pour les Rocheuses et ses sommets enneigés n'est pas simple. D'autant que « La Mecque mormone » ne tient pas toujours ses promesses. « L'Eglise les considère un peu comme des fidèles de seconde zone» explique une journaliste experte des questions de l'Eglise mormone. Déçus, certains quittent l'Eglise. Les familles polynésiennes sont parmi les plus pauvres de la ville. Elles vivent en compagnie des latinos dans la partie ouest de Salt Lake City, là où les Blancs sont peu nombreux[29].

Liens externes et ouvrages

Mormons

  • S. George Ellsworth et Kathleen C. Perrin : Chronique de la foi et du courage, l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours en Polynésie française, cent cinquante ans d’histoire, 1843-1993 (420 pages, 34 photos, édité en 1994)
  • L'Étoile, , p. 52
  • L'Étoile, , p. 207
  • L'Étoile, , p. 14
  • L'Étoile, (numéro consacré à la Polynésie)
  • L'Étoile, , p. 158

Notes et références

  1. Document du 9 septembre 1842 signé par la Reine Pomare IV : « 4. Le peuple restera libre de considérer Dieu selon ses désirs ; 5. Les Églises des missionnaires britanniques qui existent actuellement ne seront pas molestées et les missionnaires britanniques s’acquitteront de leurs fonctions. Il en va de même pour toutes les autres personnes, elles ne seront pas molestées pour leur attitude vis-à-vis de Dieu ».
  2. Chassaigne (2009), p. 32.
  3. Fiche de Jacques-Antoine Moerenhout sur le site de l'Assemblée de la Polynésie française
  4. Polynésie1 - 170 ans de présence des mormons en Polynésie
  5. « Country information: French Polynesia », Church News, The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2016)
  6. https://www.faroalasnaciones.com/mormones-celebran-el-170-aniversario-de-la-iglesia-en-la-polinesia/
  7. R. Lanier Britsch, Unto the islands of the sea: A history of the Latter-day Saints in the Pacific, Deseret Book, , 1–90 p. (ISBN 9780877477549) 
  8. Colin W. Newbury, Tahiti Nui: Change and Survival in French Polynesia, 1767–1945, Univ of Hawaii Pr, (ISBN 9780824806309) [lire en ligne] 
  9. R. Lanier Britsch, « The Church in the South Pacific - Ensign Feb. 1976 - ensign », sur ChurchofJesusChrist.org (consulté le 11 décembre 2020)
  10. James Brown, Giant of the Lord: Life of a Pioneer, SLC UT, Bookcraft, Inc., , 496–503 p. 
  11. « Tahitian Mission », sur Early Mormon Missionaries, The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints (consulté le 11 décembre 2020)
  12. Bernadette Rigal-Cellier, Les mutations transatlantiques des religions, Bordeaux, Les Presses de l'Université de Bordeaux, , pdf, 279–308 p. [lire en ligne (page consultée le 12 12 2020)] 
  13. Richard D. McClellan, « Traduit de L'Anglais: The First French Book of Mormon », Journal of Book of Mormon Studies, vol. 11,‎ , p. 29–34 (lire en ligne)
  14. (en) « A history of the first French edition of the Book of Mormon », sur DeseretNews.com, (consulté le 12 décembre 2020)
  15. https://scholarsarchive.byu.edu/byusq/vol13/iss4/9/
  16. https://www.churchofjesuschrist.org/bc/content/shared/content/tahitian/pdf/language-materials/34406_tah.pdf
  17. Tahitinews.co - Il y a 175 ans, Tubuai accueillait les trois premiers missionnaires de l’Eglise de Jésus Christ
  18. https://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/tahiti/covid-19-les-mormons-privilegient-le-culte-au-sein-des-foyers-872958.html
  19. Lovett, Ian. "Mormon Church Cancels Services World-Wide Amid Coronavirus Crisis", The Wall Street Journal, 12 March 2020. Retrieved on 31 March 2020.
  20. S. George Ellsworth et Kathleen C. Perrin : Chronique de la foi et du courage, l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours en Polynésie française, cent cinquante ans d’histoire, 1843-1993
  21. https://www.tahitiheritage.pf/temple-saints-derniers-jours-papeete/
  22. https://www.tahitiheritage.pf/temple-mormon-takaroa/
  23. https://books.google.fr/books?id=woTPDwAAQBAJ&pg=PA1890-IA34&lpg=PA1890-IA34&dq=Iglesia+de+Jesucristo+de+los+Santos+de+los+%C3%9Altimos+D%C3%ADas+en+la+%22Polinesia+Francesa%22&source=bl&ots=ES8VTLfPPL&sig=ACfU3U02Nr9pQwRpfUgmbJdVDKVTa3k-uQ&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjUw7G01MftAhVLyxoKHTdDDUs4ChDoATARegQICBAC#v=onepage&q=Iglesia%20de%20Jesucristo%20de%20los%20Santos%20de%20los%20%C3%9Altimos%20D%C3%ADas%20en%20la%20%22Polinesia%20Francesa%22&f=false
  24. « Countries and their cultures - French Polynesia », sur Countries and their Cultures, Advameg Inc. (consulté le 11 décembre 2020)
  25. https://noticias-es.laiglesiadejesucristo.org/datos-y-estadisticas/country/polinesia-francesa Salle de presse - Statistiques Polynésie
  26. http://www.oceanistes.org/fr/journal/104/sommaire.htm
  27. https://www.persee.fr/doc/jso_0300-953x_1997_num_104_1_2010
  28. https://www.la-croix.com/Archives/2002-02-09/Salt-Lake-City-dans-la-neige-de-l-Olympe-_NP_-2002-02-09-151187
  29. https://www.la-croix.com/Archives/2002-02-05/Dossier-Mormons-_NP_-2002-02-05-150837

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Extra mormons

  • Francis Cheung, Tahiti et ses îles (1919-1945): Étude d'une société coloniale aux antipodes de sa métropole (L'Harmattan, 1998)
  • Patrick O'Reilly, A.B.C. sur Tahiti (Nouvelles Éditions Latines)
  • Daniel Mauer, Aimer Tahiti (Nouvelles Éditions Latines)
  • Pierre-Yves Toullelan, Missionnaires au quotidien à Tahiti, les Picpuciens en Polynésie au XIXe siècle (https://books.google.fr/books?id=Kdd6LbR6a74C&pg=PA128&lpg=PA128&dq=mormons+%2B+Tahiti&source=bl&ots=x27weUWImK&sig=IW1EQ54dTh4cKaVd_buSQFqz6pQ&hl=fr&sa=X&ei=tPnQUvisH-7s0gXvloGQAw&ved=0CLQCEOgBMB4#v=onepage&q=mormons%20%2B%20Tahiti&f=false) (éd. E.J.Brill)
  • Claire Laux, Les théocraties missionnaires en Polynésie au XIXe siècle (https://books.google.fr/books?id=I-1Mx-LXCIUC&pg=PA307&lpg=PA307&dq=mormons+%2B+Tahiti&source=bl&ots=Q21laMxBdP&sig=H6RRPQk4pihFmVRuuo3iCEmbiOg&hl=fr&sa=X&ei=tPnQUvisH-7s0gXvloGQAw&ved=0CPACEOgBMCU#v=onepage&q=mormons%20%2B%20Tahiti&f=false) (L'Harmattan)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).