Encyclopédie Wikimonde

Horizons

Aller à : navigation, rechercher

Horizons
Auteur Véronique Verdrager
Pays Drapeau du Canada Canada
Genre Roman
Science-fiction
Éditeur ADA inc.
Date de parution 20 mars 2018
Nombre de pages 480
ISBN 978-2-89786-447-7

Horizons est un roman de science-fiction dystopique écrit par Véronique Verdrager, paru en 2018.

Il raconte les aventures de Jacob, 17 ans, dans un futur parallèle où le progrès technologique a été interdit.

Intrigue

Jacob part à la recherche de son père, un éminent physicien disparu mystérieusement, et se retrouve malgré lui dans un univers parallèle. À l’extérieur de la cité futuriste et secrète qui l’accueille, le progrès technique a été interdit : les habitants vivent à l’époque médiévale. Les interrogations de Jacob quant à cet état de fait se heurtent à un mur de silence.

Pour parer au manque de nourriture, des lois répressives de limitation de la population ont été décrétées. Ceux qui ont refusé de s’y soumettre sont devenus des clandestins, dont la tête est mise à prix. Les citoyens réguliers cultivent la partie fertile d’une grande plaine, ou bien demeurent à la capitale, Colado. Celle-ci est construite dans un cratère en plein milieu du désert. Les deux camps adverses de cette société archaïque s’affrontent pour leur survie.

À la frontière du royaume, une infranchissable chaîne de montagnes garde son secret en barrant l’horizon.

Points de réflexion

Horizons explore l'impact des avancées technologiques sur une société, notamment les répercussions de l'intelligence artificielle forte.

L’histoire se déroule dans un monde de demain où l’humanité s’est dirigée à sa perte par ses actions sur l'environnement, l’épuisement des ressources et la pression démographique. Le récit décrit en particulier les conséquences du changement climatique, comme la désertification, les catastrophes naturelles, la famine, la spirale de la violence et le conflit.

Il est apparu légitime de croire qu’une superintelligence pouvait aider l’humanité à résoudre ces nombreux problèmes. L’homme a joué à l'Apprenti sorcier en développant une technologie, qui, devenue complètement autonome, a échappé à son contrôle et l’a dépassé.

Stephen Hawking a averti que l’intelligence artificielle pourrait être la dernière invention de l’homme[1], une technologie potentiellement dangereuse ou liberticide. Le roman cherche à répondre à la question de l’astrophysicien : « Serons-nous aidés par l’intelligence artificielle ou mis de côté, ou encore détruits par elle ? »[2]

Outre les craintes[3] qu’elle suscite, comme le risque de provoquer l’extinction humaine[4], l’intelligence artificielle soulève de multiples interrogations, en particulier celles concernant la possibilité pour des robots de s’éveiller à la conscience[5], de faire preuve de créativité, d’éprouver des émotions. Le caractère troublant de cette ressemblance mentale pourrait encore être renforcé par l’apparence humaine d’un androïde.

La science aurait alors transformé la condition humaine au point qu’il devrait être envisagé de redéfinir l’humanité et de l’élargir au non humain (cyborgs, robots, objets intelligents). L’évolution selon Darwin serait dès lors remplacée par une « évolution technique » qui déchoirait l’espèce humaine de sa prééminence au profit de l’intelligence artificielle.

L’avènement de nouvelles technologies amènerait l’homme à réviser non seulement son rapport à la machine, mais aussi à lui-même. L’ouvrage aborde des thèmes du transhumanisme[6] comme la quête de l'immortalité biologique[7] par des efforts visant à empêcher la maladie, le vieillissement et la mort, et l’immortalité virtuelle par le biais du téléchargement de l'esprit[8].

Le roman présente les chances comme les risques des technologies émergentes[9] et se lit comme une mise en garde envers les changements radicaux qu’elles pourraient entraîner.

Notes et références

  1. (en) Guia Marie Del Prado, « Stephen Hawking warns of an “intelligence explosion” », sur Business Insider,
  2. Alexandre Piquard, « L’intelligence artificielle, star inquiétante du Web Summit à Lisbonne », sur Le Monde,
  3. Raphaëlle Karayan, « Intelligence artificielle: attention danger, même Bill Gates a peur! », sur L’Express,
  4. (en) Nick Bostrom, « Ethical Issues in Advanced Artificial Intelligence »,
  5. Conscious Machines, in Machinery of Consciousness, Proceedings, National Research Council of Canada, 75th Anniversary Symposium on Science in Society, June 1991
  6. (en) Nick Bostrom, « The Transhumanist FAQ »,
  7. Ray Kurzweil, Terry Grossman, Serge Weinman, Serons-nous immortels ? : Oméga 3, nanotechnologies, clonage…, broché, 2006 (ISBN 978-2-1004-9419-4)
  8. (en) Anders Sandberg, « Uploading »,
  9. (en) Alex Gray, « What new technologies carry the biggest risks? », sur World Economic Forum,

Articles connexes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).