Encyclopédie Wikimonde

Hubert Bonnet

Aller à : navigation, rechercher
Hubert Bonnet - photo du visage
Hubert Bonnet

Hubert Bonnet, né le 22 juin 1969 à Knokke en Belgique, est un homme d'affaires spécialisé dans l'immobilier et un collectionneur d'art reconnu et passionné, vivant en Suisse.

Biographie

Passé familial

Hubert Bonnet, fils de Pierre Bonnet et Berthe Germeau, est né dans une famille influente du milieu de la sidérurgie belge. A l'époque, les Forges de Clabecq, situées à vingt kilomètres de Bruxelles, sont spécialisées dans la production d'acier, et plus particulièrement de rails pour les chemins de fer.

La mère d'Hubert, unique héritière d'Eugène Germeau, homme d'affaires à la tête de Clabecq avant la Seconde Guerre mondiale, fut vice-présidente du conseil d'administration pendant de nombreuses années[1]. Avec son époux, Pierre Bonnet, ils contribuèrent à toutes les grandes transformations, y compris en temps de crise.

En 1974, alors que les Forges sont aux mains de la famille Dessy, les Germeau-Bonnet vendent leur participation à la Cobepa[2], holding du groupe français Paribas dont ils deviennent dès lors une des familles belges actionnaires jusqu'à l'OPA par BNP PARIBAS qui aura lieu en 2000[3].

Parcours scolaire

Hubert Bonnet grandit entre Rhode-Saint-Genèse et Knokke. Après avoir passé ses premières années d'étude au Collège Cardinal Mercier à Braine-L'Alleud[4], il entame son cursus supérieur à la European Business School de Bruxelles. Baigné depuis toujours dans le monde des affaires, il choisit la filière BBA – Bachelor in Business Administration. Il poursuit ensuite son parcours à l'Université de Montreux en Suisse, avant de compléter sa formation par un MBA à l'Université de Dallas, au Texas.

Passionné de voyages et de découvertes depuis sa plus tendre enfance, Hubert Bonnet profite de ses études à l'étranger pour faire des rencontres enrichissantes et développer de nouveaux centres d'intérêt. C'est d'ailleurs à cette époque que naît sa passion pour l'art, influencée par l'audace des créations d'artistes américains.

Vie professionnelle

Ses diplômes en main, Hubert Bonnet, alors âgé de 27 ans, s'installe à New York City et débute sa vie professionnelle comme trader pour Cadogan Management.

Après le décès de sa mère en 1996, il rentre en Belgique et devient administrateur de la Cobepa jusqu'à l'OPA par BNP Paribas en 2000. Puis, tout en gardant ses activités dans le secteur financier, il se lance dans l'immobilier et crée sa première société. Avec H Group , il développe des projets de prestige, en acquérant des propriétés uniques et en les valorisant avec le savoir-faire d'architectes de renom[5]. Ses clients sont principalement des investisseurs privés, soucieux de la sécurité de leur placement.Aujourd'hui, après vingt ans d'existence, H Group a apporté sa signature à de nombreuses résidences en Belgique, notamment dans le quartier du Prince d'Orange à Uccle, du Châtelain à Ixelles, au Zoute, en République Dominicaine, à Londres, à Paris, à Ibiza ou encore à Saint-Tropez. En Suisse , son pays de résidence, il s'est également engagé dans le développement de projets immobiliers dans le canton du Valais et à Genève.

Depuis 2015, une nouvelle activité immobilière est venue compléter l'offre proposée par Hubert Bonnet. Avec Bibi Home, il propose à la location des lieux de prestige et offre un service complet à sa clientèle. Le concept inclut également une dimension artistique puisqu'il offre, en dehors de la haute saison, de mettre ses résidences de prestige à disposition d'artistes pour des ateliers de recherche, de réflexion et de création.

À côté de l'immobilier, Hubert Bonnet a aussi constitué la société Meaunet (2004)[6],[7], puis la société Financière H2O (2008)[8],[9], toutes deux actives dans le secteur financier. En 2005, il est également devenu actionnaire et administrateur du Groupe Josi.

Collectionneur & promoteur d'art

Passionné d'art depuis de nombreuses années, Hubert Bonnet est un collectionneur qui parcourt le monde à la découverte de nouveaux talents. Visites de galeries d'art, vernissages d'artistes, foires internationales, cet esthète apprécie particulièrement l'art minimal et conceptuel.[10],[11],[12],[13],[14],[15],[16]

En 2012, alors qu'il est à la recherche d'un lieu pour entreposer ses œuvres, Hubert Bonnet découvre un ancien entrepôt à charbon de 800m2, à quelques pas des étangs d'Ixelles. Cet espace devient le CAB,[17],[18],[19]un centre d'art indépendant dédié à la promotion de l'art contemporain belge et international[20],[21],[22],[23],[24],[25],[26]. Chaque année, il propose deux expositions thématiques, de septembre à décembre et d'avril à juin, où il offre de la visibilité à des artistes dans un lieu qui n'est ni une institution, ni une galerie. En tant que directeur du centre, Hubert Bonnet est impliqué à tous les niveaux de décision, depuis la thématique de l'exposition jusqu'au choix des artistes. [27]Une mission qu'il affectionne tout particulièrement. Il fait également figure de mécène.[28]

Il est également administrateur de la Maison de la Radio Flagey située à Ixelles. [29],[30]

Mandats & œuvres caritatives

Pour réduire la précarité des enfants dans le monde, Hubert Bonnet a mis en place la Fondation Bibi, basée en Suisse. Celle-ci mène des actions d'aide au développement de son propre chef (Birmanie, Burundi) ou conjointement avec d'autres organismes similaires. La Fondation BIBI soutient l'ONG ODDY-C.

Hubert Bonnet soutient également Womanity, une association qui s'engage à donner aux femmes et aux filles des pays en développement la possibilité de façonner leur avenir et d'accélérer les progrès au sein de leurs communautés.

Hubert Bonnet est également membre de l'Entrepreneurs’ Organization (EO Network) et des Alumni de la European Business School.

Notes et références

  1. « Chronologie des Forges, par Luc Delporte, Claude Brohée & Madeleine Jacquemin | Musée "de la Porte" à Tubize » (consulté le 6 décembre 2016)
  2. Ceux de Clabecq, Éditions Aden, (ISBN 9782872621231, lire en ligne)
  3. Martial Tardy, « Y a-t-il encore un sidérurgiste wallon? », Le Soir,‎ (lire en ligne, consulté le 6 décembre 2016)
  4. Collège Cardinal Mercier - Années 1970 - Wiki - Braine-l'Alleud
  5. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  6. Meaunet SA - Bruxelles - Données
  7. « Ondernemingsgegevens | KBO Public Search », sur kbopub.economie.fgov.be (consulté le 6 décembre 2016)
  8. Financière H2O SA - Bruxelles - Données
  9. « Ondernemingsgegevens | KBO Public Search », sur kbopub.economie.fgov.be (consulté le 6 décembre 2016)
  10. ArtSlant
  11. De week van BRUZZ vanuit het CAB Art Center in Elsene
  12. ArtSlant
  13. « Inhabited by Objects - A dialogue with Jean Prouvé's Demountable House at CAB, Brussels | artlead », sur artlead.net (consulté le 11 décembre 2016)
  14. Expo: Prouvés brandend actueel huis uit 1944
  15. Claude Lorent, « Coup d’ œil sur l'art actuel à Chicago », La Libre,‎ (lire en ligne, consulté le 11 décembre 2016)
  16. Claude Lorent, « Le drôle de Car Wash de Richard Jackson », La Libre,‎ (lire en ligne, consulté le 11 décembre 2016)
  17. CAB - Contemporary Art Brussels
  18. Claude Lorent, « Bruxelles s'enrichit d'un centre d'art », La Libre,‎ (lire en ligne, consulté le 11 décembre 2016)
  19. « 15 lieux où voir de l'art à Bruxelles », Le Vif Weekend,‎ (lire en ligne, consulté le 11 décembre 2016)
  20. Béatrice De Rochebouet, « L'art comme chez soi », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le 11 décembre 2016)
  21. JV Magazine - Le CAB : un espace pour l'art contemporain (http://www.jvmagazine.be/culture/galeries/622-cab-art-contemporain-bruxelles)
  22. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  23. Transhumance: ten huize van de Cubaanse kunstenaar (http://www.bruzz.be/nl/uit/transhumance-ten-huize-van-de-cubaanse-kunstenaar)
  24. Le nouveau désordre mondial (http://www.lecho.be/culture/photographie/Le_nouveau_desordre_mondial.9742506-7771.art?ckc=1), 2016-03-10
  25. Jean-Marc Bodson, « Memento mori de notre temps », La Libre,‎ (lire en ligne (http://www.lalibre.be/culture/arts/memento-mori-de-notre-temps-56d4a54c3570ebb7a8d9015c), consulté le 11 décembre 2016)
  26. « Dérives communautaires au CAB | Mu-inthecity.com », Mu-inthecity.com,‎ (lire en ligne (http://mu-inthecity.com/2015/10/derive-derivee-cab-art-center/), consulté le 11 décembre 2016)
  27. « Fondations privées versus musée d'art contemporain | Mu-inthecity.com », Mu-inthecity.com,‎ (lire en ligne (http://mu-inthecity.com/2014/10/fondations-privees-versus-musee-dart-contemporain/), consulté le 9 décembre 2016)
  28. « Entre goût privé et espace public, les collectionneurs de la Belgique se révèlent | Artinfo », Artinfo,‎ (lire en ligne (http://fr.blouinartinfo.com/news/story/837813/entre-gout-prive-et-espace-public-les-collectionneurs-de-la), consulté le 9 décembre 2016)
  29. MAISON DE LA RADIO FLAGEY - OMROEPGEBOUW FLAGEY (https://www.societes-belgium.com/maison-de-la-radio-flagey-omroepgebouw-flagey-7myg/)
  30. Flagey - Histoire (http://www.flagey.be/fr/histoire)

Articles connexes