Encyclopédie Wikimonde

Humbert Frèrejean

Aller à : navigation, rechercher
Humbert Frèrejean

Humbert Frerejean, (né à Fareins au château de Fléchères le 2 septembre 1914 et mort à Neuilly-sur-Seine le 24 avril 2001) est un entrepreneur français dans le monde de la presse.

Biographie

Famille

Il est issu d'une famille renommée de maîtres de forges lyonnais.

Il est le fils de Pierre Frèrejean (fils d'Aymé Frèrejean et de Laure Olphe-Galliard) et d'Apollonie Humberte Marie Nelly Olivia Artaud de la Ferrière[1] (fille d'Humbert de la Ferriere et de Clothilde de La Poeze).

Il épouse en 1941 Armelle Bazin, décédée en 1997, petite nièce de l'Académicien René Bazin. De cette union sont nés cinq enfants : Manuela de Mailly Nesle, Eric Frèrejean, Hedwige de La Barre de Nanteuil, Carole Tieleman, Pierre-Edouard Frerejean.

Carrière

En 1946, Humbert Frèrejean s'associe à Didier W. Remon. Ils fondent le magazine Réalités. La revue proposait aux Français des informations fiables après les années d'occupation, une ouverture sur l'extérieur objective, positive et de qualité. Novateur et influent, Réalités va marquer le monde de la presse magazine grâce à la recherche esthétique dans la mise en page et à la place accordée aux photographes de grande qualité. Réalités est le point de départ du groupe de presse éponyme.[interprétation personnelle]

1949 : lancement de Réalités aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

1952 : lancement de Connaissance des arts.

1953 : lancement d'Entreprise, bimensuel spécialisé dans les affaires.

1958 : rachat du titre Benjamin, rebaptisé Top Réalités, destiné aux 13-15 ans.

En 1960, Humbert Frèrejean et Didier Remon cèdent le capital du groupe Réalités à Hachette en conservant leurs activités au sein du groupe.

1968 : lancement de Connaissance de la Campagne.

1969 : lancement de Connaissance de la Mer.

1971 : lancement de Preuves.

En 1974, Hachette démantèle le groupe Réalités. Humbert Frèrejean collabore au Nouvel Économiste, puis en 1977, proche de Jimmy Goldsmith, devient administrateur de L'Express jusqu'en 1987.

Il fut également administrateur de Philips.

Il est chevalier de la Légion d'honneur.

Bibliographie

Références

  1. Acte de naissance aux Archives départementales de l'Ain, EC_201472, vue 12/18, acte 16

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).