Encyclopédie Wikimonde

Ida Gruget

Aller à : navigation, rechercher

Ida Gruget
Personnage de fiction apparaissant dans
La Comédie humaine.

Sexe Féminin
Caractéristique Grisette
Famille Mme Étienne Gruget, sa mère
Entourage Ferragus XXIII

Créé par Honoré de Balzac
Romans Ferragus

Ida Gruget est un personnage de La Comédie humaine d’Honoré de Balzac. Elle paraît seulement dans le roman Ferragus.

La Grisette, par Scalan.

Ida est une ouvrière en corseterie et, en fait, une grisette. En 1819, elle est la maîtresse de Ferragus XXIII. Elle habite rue de la Corderie du Temple, ce qui correspond à la partie de la rue de Bretagne actuelle, comprise entre les rues de Beauce et du Temple[1].

« … ficelée dans une robe verte, à guimpe, qui laissait deviner la beauté de son corsage, alors parfaitement visible ; car son châle de cachemire Ternaux, tombant à terre, n’était plus retenu que par les deux bouts qu’elle gardait entortillés à demi dans ses poignets. Elle avait une figure fine, des joues roses, un teint blanc, des yeux gris étincelants, un front bombé, très proéminent, des cheveux soigneusement lissés qui s’échappaient de son petit chapeau, en grosses boucles sur son cou[2]. »

Ida parle et écrit en mauvais français. Elle se suicide en 1819, en se jetant dans la Seine, car elle se croit à tort abandonnée par Ferragus pour Clémence Desmarets.

Notes et références

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).