Encyclopédie Wikimonde

Igor Ballereau

Aller à : navigation, rechercher

Igor Ballereau est un compositeur français né à Cherbourg le [1].

Biographie

Il rencontre en 1992 Pascal Dusapin[1] qui ouvre la voie à sa vocation de compositeur, puis apprend le métier en autodidacte. En 1996, sa première pièce est créée par l'ensemble Itinéraire au Centre Georges-Pompidou. Durant les dix années qui suivent, il collabore avec diverses formations (Accroche Note, Ensemble 2e2m, S:I.C., Der Blaue Reiter, Trio Aller-retour, Les Cris de Paris, Ensemble Ictus...) et reçoit le soutien de Georges Aperghis et de Gérard Pesson[réf. nécessaire]. Il est pensionnaire de l'Académie de France à Rome, à la Villa Médicis en 2003-2004[2]. En 2007, il s'installe à New York où il fonde le Netlabel Shsk'h avec la soprano Jody Pou, afin de diffuser sur Internet ses travaux, ainsi que ceux d'autres compositeurs ou interprètes. Le site shskh.com est en ligne depuis novembre 2008 et propose à ce jour plusieurs albums en libre téléchargement. Le site igorballereau.com, lui, renvoie au catalogue complet du compositeur ainsi qu'à l'intégralité des enregistrements disponibles (en streaming).

Quelques œuvres

  • Pou pocket songs (Jody Pou) - voix, clarinette et violoncelle (40 min) - 1996-1997
  • Cent sales mouches - flûte et trio à cordes (16 min) - 1999
  • Deux somnilogues - accordéon, violon et violoncelle (10 min) - 2000
  • Lettres à des amies-enfants (Lewis Carroll) - voix, flûte, clarinette, violon, alto et violoncelle (11 min) - 2001
  • Ichiaku no suna (Takuboku Ishikawa) - voix, trio de flûtes et trio à cordes (13 min) - 2003
  • Psaume 70 (traduction d'Olivier Cadiot) - chœur a capella (6 min) - 2003
  • Frottola (Michelangelo) - voix, piano, trio à cordes et cloches (9 min) - 2003
  • Briefe an F. (die Nacht ist noch zu venig Nacht) (Franz Kafka) - voix et piano (30 min) - 2004
  • Crumbs (Emily Dickinson) - voix et orchestre (15 min) - 2004-2005
  • Yo no naka (en ce monde) (Ono no Komachi) - 2 voix et 8 instruments (2fls [picc/fl.bs.], cl [cl.cbs], hp, harmonium, vl, alto, vcl) (36 min) - 2005
  • Nel cuore è quasi un urlo di gioia (d'après : "Après une lecture de Penna" de Gérard Pesson) - voix, guitare, percussion, violon et violoncelle (5 min) - 2005
  • Death Hath Deprived Me (John Davies of Hereford) - [d'après le madrigal de Thomas Weelkes] - 3 voix, guitare, violon, alto et violoncelle (6 min) - 2006
  • Più vicino ai morti (Leonardo Sinisgalli) - quatuor vocal et quatuor à cordes (20 min) - 2006
  • Incerto tempore incertisque locis - piano (11 min) - 2006
  • Inscapes (Gerard Manley Hopkins) - voix, 2 violons, 2 percussions (12 min) - 2006
  • /and/ (a song made of silent as stone silence of song) - voix, flûte, clarinette, guitare, violon, violoncelle et piano (42 min) - 2007
  • Noctis Labyrinthus - 8 contrebasses (13 min) - 2008
  • HSESTTL - chœur a cappella (18 min) - 2008
  • I (the defeat of the personal) (Katherine Mansfield) - voix, violon, alto et violoncelle (35 min) - 2009-2010
  • Fleuve de chacun - orchestre (17 min) - 2011
  • Splendor - double trio pour flûte, violon, harpe, clarinette, alto et piano (13 min) - 2011
  • Désinvention du noir - triple quatuor de violoncelles (17 min) - 2012
  • Altas ondas (Raimbaut de Vaqueiras) - voix, violon et clarinette (10 min) - 2013

Notes et références

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).