Encyclopédie Wikimonde

Incident.net

Aller à : navigation, rechercher

Incident.net[1] est un collectif d'artistes travaillant sur Internet[2].

Fondé en 1994, Incident.net s'oriente rapidement vers Internet comme moyen de diffusion et de création. Hébergé sur le serveur Panoramix de La Sorbonne, le site devient autonome en 1997.

Explorant les implications du réseau sur les procédures de production et de réception artistiques, les membres du collectif travaillent seuls, à plusieurs[3] ou se répondent d'un projet à l'autre[4]. Incident.net n'a pas d'unité esthétique ou formelle, mais ses participants partagent certains enjeux et en particulier la relation de plus en plus inextricable entre les objets technologiques et les affects humains, ainsi que la fiction[5], la textualité[6], la mémoire et l'oubli[7]. Ils portent également un intérêt aux théories continentales de type phénoménologique, réaliste et matérialiste.

Le collectif héberge des travaux artistiques en réseau[8] et organise des programmes de recherche-création [9], Upgrade!Paris[10], Upgrade!Dakar, les résidences Géographies variables[11] et des numéros hors-séries.

Travaux

La première présentation d'Incident.net eu lieu pendant la biennale Artifices 3 du 5 novembre au 4 décembre 1994[12]. Incident.net a exposé de nombreuses fois en collectif ou individuellement. On peut citer : Basekamp Gallery[13] (Philadelphia, USA), le MOCA de Taipei (Taiwan)[14].

Membres actifs

En 2013, les membres actifs suivant étaient recensés[15]

Références

  1. From Technological to Virtual Art MIT Press, 2007
  2. Incident.net sur le site du NT2
  3. On peut citer Revenances (1999) réalisé par Grégory Chatonsky et Reynald Drouhin lors d'une résidence au C3 de Budapest et exposé à la Biennale d'art contemporain de Montréal.
  4. Ainsi, Nervures (2000) est une réponse à Rhizomes (2000).
  5. La révolution a eu lieu à New York (2001)
  6. Générique (2000) de Julie Morel.
  7. Desfrags (2003) de Reynald Drouhin est une oeuvre s'autoarchivant et s'autoeffaçant.
  8. http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=691325&xtmc=chatonsky&xtcr=8
  9. Auto-archivage immédiat comme œuvre - EESAB/ DGCA (http://incident.net/recherche/) / DataFlow - EESAB - site de Rennes (http://dataflow.reynalddrouhin.net/)
  10. Upgrade!Paris (http://incident.net/upgradeparis/)
  11. Géographies variables (http://incident.net/geo/)
  12. http://www.ciren.org/artifice/artifices_3
  13. http://rhizome.org/announce/events/27425/view/
  14. http://dailyserving.com/2013/05/gregory-chatonsky-at-moca-taipei/
  15. Fourmentraux, J.-P. (2011). Net art. Communications, n° 88(1), 113‑120 (http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=COMMU_088_0113)

Voir aussi

Article connexe

Lien externe

  • Site officiel (http://incident.net)

Cet article « Incident.net » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).