Encyclopédie Wikimonde

Inexistence des ovnis

Aller à : navigation, rechercher

Selon les partisans de l'inexistence des ovnis[1], l'ovni n'existe pas [2], c'est un mythe moderne[3].Par sa célèbre boutade,à savoir "Si l'ovni existe , que l'on m'en apporte un dans mon laboratoire",le célèbre astrophysicien Donald Menzel a montré qu'à défaut de preuves d'existence , l'ovni est supposé ne pas exister et donc faire partie des mythes et légendes au même titre que le monstre du Loch Ness ou le yéti. Selon les partisans des ovnis , les ovnis existent.

L'absence d'analyse dans un laboratoire

Un objet qui existe est préhensible , c'est-à-dire qu'on peut le prendre en main.On peut alors l'étudier, le disséquer (animal) ou le démonter (engin technologique). L'ovni n'a jamais été ni disséqué ni démonté dans un laboratoire.

Cette absence d'analyse est la preuve de l'inexistence d'ovnis en tant qu'objets pour les partisans de leur inexistence.

Pour les partisans des ovnis , l'absence de preuves résulte d'un complot.La théorie du complot est qualifiée par les partisans de l'inexistence des ovnis de paranoïa.

Le faux humanoïde de Roswell

A l'époque , l'affaire de l'humanoïde de Roswell a défrayé la chronique et donné des espoirs à ceux qui espéraient enfin détenir une preuve. Après enquête , il est apparu que le film , monnayé à prix d'or , était en fait une copie d'un film de science-fiction. L'animateur Jacques Pradel en fit une émission-vedette sur TF1 avant que l'expertise ne démontre la supercherie.Par la suite , on ne vit plus l'animateur-vedette de TF1 sur antenne pendant un certain temps.

Les conclusions des commissions d'enquêtes américaines

Le Projet Blue Book

Dans son rapport annuel , le major Quantanilla , directeur du prijet Blue Book déclare : " 30 seulement de tous les cas soumis à l'Air Force sont inexpliqués et 676 seulement des 11 107 observations signalées depuis 1947 se rangent dans cette catégorie ... Il n'existe aucune preuve que les O.V.N.I. encore "inexpliqués" représentent des créations technologiques ou des principes situés au-delà de notre connaissance scientifique actuelle"[4]. Sur un panel de plus de onze mille cas , quatre-vingt-dix-sept pour cent des cas ont été élucidés et de l'avis même de ceux qui ont travaillé au projet , rien n'indique que les quelques cas restants soient de nature différente , et que le statut "non-identifié" résulte d'un manque d'informations et non d'une catégorie nouvelle .

Le rapport Condon

Le rapport Condon[5] publia des cpnclusions similaires mais en examinant un nombre plus restreint de cas (un petit millier seulement).

Pour les partisans des ovnis , le rapport condon a été truqué , en faisant allusion à la commission Warren. Pour les partisans de l'inexistence des ovnis , il s'agit d'une généralisation abusive [6](du même type que l'on retrouve dans le populisme :"tous pourris"), les conclusions du rapport condon ne faisant que confirmer celles du Projet Blue Book.

La vague ovni belge vu comme le triomphe de la désinformation

Etre juge et partie : une méthodologie suspecte

Les ufologues sont à la fois les acteurs de terrain en procédant aux enquêtes et les critiques de leurs propres travaux. Les scientifiques soumettent leurs travaux à un comité de lecture.Les ufologues , par l'absence de débat contradictoire lié au statut non-scientifique de la discipline , sont donc juges et partie , ce qui rend la méthode suspecte.L'exemple du cas Bidule nous enseigne que le cas est rare , non rare en soi , mais rare parce que les ufologues ne procèdent généralement pas aux investigations médicales , convaincus que les témoins sont toujours "dignes de foi".

C'est "sans aucun doute préjudiciable à l'objectivité dont , pourtant , ils se réclamment sans arrêt."[7]

Contestation des scientifiques des conclusions du rapport Sobeps

Dans un communiqué de presse , dix scientifiques belges[8] ont fait le commentaire suivant après étude des cas belges et du rapport Sobeps : "La vague de sensationnalisme qui a déferlé ces derniers jours sur la belgique , au travers d'une partie heureusement très limitée de la presse , a pu faire croire au public que la preuve d'une visite d'extra-terrestres était apportée ou sur le point d'être apportée par certains scientifiques belges[9].Il est loin d'en être ainsi"[10][11][12].

Les événements beges débutèrent le 29 novembre 1989 , soit vingt jours après la chute du mur de berlin. Pour les partisans de l'inexistence des ovnis , il ne fait aucun doute que le risque de conflit avec le bloc soviétique a amené les armées de l'OTAN à tester sur un champs de bataile potentiel , de nouveaux appareils dont des drônes[13] et des appareils expérimentaux.L'appareil F-117A américain présente , lorsqu'il est vu sous certains angles des analogies étonnantes avec ce que décrivent les témoins de la "Vague Belge"[14][15]

L'Institutd'Astrophysique , sous la plume Pierre Magain et Marc Remy , fournit en 1993 les conclusions suivantes sur la prétendue "Vague Belge" :[16] "Dans ce contexte , l'argument qui consiste à invoquer l'absence de crédits de recherche pour justifier l'absence de résultats tangibles est à la fois trompeur tout autant que révélateur.Révélateur parce qu'il constitue un aveu , de la part de ceux qui prônent le développement de moyens de recherche consacrés à l'ufologie , que cette discipline n'a pas encore fourni le moindre résultat objectif et tangible.Trompeur parce que faux , la Sobeps ayant à plusieurs reprises , disposé de moyens qui seraient considérés comme impressionnants par tout scientifique d'un petit pays comme le nôtre - moyens qui ont notamment été mis à sa disposition par les militaires.Et cela sans que le moindre résultat ait pu être engrangé.L'auteur fait référence notamment à une chasse à l'ovni en avril 1990 (vacances de Pâques) où d'impressinants moyens militaires ont été mis à la disposition de l'association ufologique belge et où le résultat fut une absence totale de détection d'ovnis[17].

Les dissemblances entre témoignages d'un même événement

Parmi les cas importants de divergences de témoignages figure le cas Morales-Robert[18][19]

Le cas Morales-Robert

Madame Robert décrit un avion (hublots , feux disposés en triangle , phare d'approche à intensité variable ,...) alors que Madame Morales donne un récit plus imaginatif pour décrire une sorte "d'engin venu d'ailleurs".

Le responsable du réseau d'enquêtes de la Sobeps tiendra au sujet de ce cas les propos suivants : "D'aucuns s'étonneront peut-être des différences de description données par les deux témoins , alors que ceux-ci assistent côte-à-côte au même événement"[20].

On ne peut être plus clair quant au fait qu'un banal avion sert de stimulus à la richesse imaginative d'un témoin et pas à un autre.

Le responsable du réseau d'enquêtes conclut :"Nous savons que de telles divergences ne manquent pas d'émerger en d'autres observations"[21].Cet aveu montre bien les limites de la validité du témoignage humain.

Madame Morales a des cauchemars par la suite et décrit un O.V.N.I. qui tue et réduit les survivants à l'esclavage[22].

Les observations d'engins technologiques terrestres

Le 29 novembre 1990 , M.S.M. [23] se trouve à proximité de l'ancien domaine militaire de Robertmont lorsqu'il observe un engin militaire bien terrestre , suivi par trois hélicoptères de type Bell.Le témoin reconnaît le type d'hélicoptère à ses skis d'atterrissage qui sont caractéristiques.La configuration d'un engin technologique terrestre et de sa garde est caractéristique d'engins ultra-perfectionnés.

Une religion primitive moderne

La ressemblance avec des phénomènes religieux a poussé les partisans de l'inexistence des ovnis à y voir une religion primitive ...moderne.Chaque fois qu'il ne peut comprendre des phénomènes , le primitif , parce que son esprit refuse l'absurde càd qu'il y ait un événement sans cause , va donner un nom à la cause abstraite et inconnue du mystère qu'il ne comprend pas.Ce nom deviendra pour les uns un symbole , pour lesautres des dieux.

Le spécialiste OVNI Marc Hallet conclut en ces termes :[24] "Le primitif croit à des êtres dotés de pouvoirs surnaturels qui habitent la nature , chaque parcelle de celle-ci ayant une âme ou un esprit propre (...)Les croyances de l'ufologue , comme celles du primitif , ne reposent que sur une compréhension simpliste des choses : l'OVNI explique tout , même ce qui n'a existé que dans l'imagination ou par fraude.L'OVNI est donc le dieu de l'ufologue , et l'ufologie qui vénère ce dieu n'est qu'une croyance animiste qui , bien que moderne , n'en est pas moins primitive par essence"

Les partisans de l'existence des ovnis ne voient pas l'adhésion à leur discipline comme une forme de croyance.

L'opinion de la NASA

[1]

“Les astronomes amateurs ont tous observé la remarquable explosion de la comète Holmes, et pourtant aucun n'a encore jamais réussi à voir un OVNI. De la même manière, des centaines de milliers de caméras et de dispositifs de surveillance vidéos n'ont jamais réussi à filmer un OVNI.” […]

“Pour moi, ces exemples constituent des preuves probantes contre la réalité du phénomène OVNI, à moins que l'on soit tellement enthousiasmé par l'idée d'une visite extraterrestre que l'on puisse penser que ces aliens évitent avec précaution les astronomes amateurs, des personnes avec des caméras et les systèmes de vidéo-surveillance.”

C'est du Dr. David Morrisson de l'institut d'astrobiologie de la NASA du centre de recherche d'Ames en Californie :

Un système logiquement contradictoire

En logique mathématique , la démonstration par l'absurde suppose vraie une proposition et va prouver qu'elle aboutit au faux , donc qu'il y a contradiction , et donc que l'hypothèse supposée vraie était fausse.

Si on suppose vraie l'existence d'un ovni , càd d'un objet non-identifié , l'étude de cet objet va aboutir à l'identifier , donc à générer une contradiction non-identifié identifié , ce qui prouve que l'hypothèse de l'existence de l'ovni était fausse[25].

Par contre avant qu'il n'y ait eu identification , il y a spéculation sur la cause possible.

Pour les partisans de l'inexistence des ovnis , les cas demeurant encore non-identifiés sont potentiellement identiques aux cas précédemment élucidés et ne sont rien d'autres que méprises astronomiques , hallucinations , engins technologiques terrestres , contagion socio-psychologique , ...

Pour les partisans de l'existence des ovnis , les cas non encore élucidés pourraient appartenir à de nouvelles catégories comme la vie extraterrestre.Mais n'ayant pas encore élucidé ces cas , ils n'ont aucune preuve que l'hypothèse qu'ils avancent est correcte.Cette hypothèse n'est donc pas réfutable .C'est l'irréfutabilité dont parle Karl Popper.

Inconsistance de l'hypothèse extra-terrestre

Pour les partisans de l'inexistence des ovnis , l'hypothèse extra-terrestre n'est pas cohérente , car si on la suppose vraie on aboutit à des conclusions que l'on n'observe pas :

  • on devrait observer ces engins dans le système solaire et capter la lumière qu'ils réfléchissent dans nos téléscopes.
  • on devrait capter des communications radio entre ces vaisseaux.
  • on devrait soit être assujettis par les aliens soit travailler en symbiose avec eux (ce qui se passe dans le règne animal)
  • on devrait photographier des extra-terrestres.
  • on devrait photographier les vaisseux extra-terrestres avec nos satellites.

Rien de tout cela ne se passant , les scientifiques préfèrent conclure à l'absence de contact à ce jour avec d'éventuels extra-terrestres.

Voir aussi

Notes et références

  1. La prétendue vague d'ovnis belges in Revue française de parapsychologie,Marc Hallet,1997,
  2. L'ovni n'existe pas,c'est un mythe moderne,Thierry Veit,Le Soir,Carte blanche,4-5novembre2000
  3. Un mythe moderne,C.G.Jung,Gallimard
  4. Historique des objets volants non identifiés , page 84 , Numéro spécial de la revue Inforespace , édition Sobeps
  5. Scientific Study of Unidentified Flying Objects , Edward U. Condon , Bantam Book , 1969
  6. Comment le professeur Condon fut victime du complot ourdi par les fanatiques des UFOs , afis science et pseudo-sciences n°162 , juillet-août 1986
  7. Le rapport de la Sobeps : Au sujet de la vague d'O.V.N.I.belges , Marc Hallet , Ciel et Terre , Vol.107 , 169-170 , 1991
  8. Les dix scientifiques sont: Jaques Demaret , maître de conférences à l'Institut d'Astrophysique de l'Université de Liège ; Jacques Grevesse , chef de travaux à l'Institut d'Astrophysique de l'Université de Liège ; José Gridelet , docteur en médecine , neuro-physiologue ; André Koeckelenberg , astronome ,chargé de cours à l'Université Libre de Bruxelles ; André Lausberg , chef de travaux à l'Institut d'Astrophysique de l'Université de Liège ; Jean Mainfroid , directeur de recherche au Fonds National de la Recherche Scientifique (FNRS) ; Arlette Noels , chargée de cours à l'Institut d'Astrophysique de l'Université de Liège ; Alfred Quinet , chef de département à l'Institut Royal Météréologique (IRM) ; Jean Surdej , maître de recherches au FNRS ; Jean-Pierre Swings , agrégé de faculté à l'Institut d'Astrophysique de l'Université de liège
  9. A l'époque des faits , seuls deux professeurs d'université belge , MM.Auguste Meessen et Léon brenig , furent partisans de l'existence des ovnis.L'immense majorité des scientiques était soit contre soit indifférente
  10. D'autres scientifiques belges face aux OVNI , La Meuse , 26-27 octobre 1991
  11. Polémique intersidérale à la Sobeps,St.,Le Soir,30 octobre 1991
  12. OVNI : dix scientifiques belges contestent les conclusions du rapport Sobeps, La Lanterne , 28 octobre 1991
  13. Drône de rapace belge : 23 ans à faire semblant , Brigitte Lousberg , Le Soir , 4-5 septembre 1999
  14. F-117A ; L'hypothèse de l'avion furtif , André demoulin , Ovni-Présence n°45 , janvier 1991
  15. Astronomie à Braine-l'Alleud : Peut-on parler sérieusement des ovnis? , O.Bn., Le Soir , page 26 , 11 octobre 1996
  16. Les OVNI : un sujet de recherche? , Pierre Magain et Marc Remy , Physicalia Magazine , Vol.15 n°4,pp 311-318
  17. Vague d'Ovni sur la Belgique , éd.Sobeps , 1991
  18. Triangle et Pentagone , Jean-Luc Vertongen , Inforespace n°79, novembre 1990
  19. Vague d'Ovni sur la Belgique, ibidem
  20. Triangle et Pentagone , J.-L.V.,ibidem
  21. Triangle et Pentagone , J.-L.V. , ibidem
  22. Enquête Sobeps , Stephane De Rath , 04 et 22.01.1990
  23. Inforespace n°78 , juin 1990 , Escorté par les hélicoptères , Michel Bougard
  24. Les sciences parallèles ou la sagesse des fous , Marc Hallet , Espace de Libertés , 1992
  25. Cela revient à dire que l'ovni n'est pas non-identifiable par nature ou que l'ovni n'est pas non-identifié en absolu ou encore qu'un phénomène n'est que remporairement non-identifié.Affirmer l'inverse revient à croire au surnaturel.

Article publié sur Wikimonde Plus.