Encyclopédie Wikimonde

Ingrid Levavasseur

Aller à : navigation, rechercher
Ingrid Levavasseur

Ingrid Levavasseur[2], née en 1987, est une militante de mouvement social française, ancienne aide-soignante, qui compte parmi les figures du mouvement des Gilets jaunes lancé en France en .

Biographie

Situation personnelle

Âgée de 31 ans[3] en janvier 2019, divorcée, mère de deux enfants, Ingrid Levavasseur vit dans l'Eure et est originaire de La Londe, près de Louviers. Ancienne élève du collège des Fougères, elle a été apprentie serveuse, puis aide-soignante dans une clinique à Rouen. En novembre 2018, elle envisage une reconversion vers le métier d'ambulancière[4]. En janvier 2019, d'après des dires, elle est au chômage en raison de son engagement au sein des Gilets jaunes[réf. nécessaire].

Mouvement des Gilets jaunes

Elle rejoint le mouvement dès le 17 novembre en manifestant au péage d'Heudebouville[5], puis milite au rond-point du Zénith puis à celui de Saint-Étienne-du-Rouvray et organise une manifestation à Louviers le 1er décembre 2018 sur son marché et près de l'Intermarché. Le 24 novembre, elle participe à une manifestation sur l'avenue des Champs-Élysées[6].

Comme, notamment, Éric Drouet, Maxime Nicolle, Jacline Mouraud, elle participe le 28 novembre à l'émission La Grande explication sur LCI qui la révèle au grand public[7]. Elle intervient par ailleurs dans plusieurs grands médias nationaux ce qui lui vaut de devenir l'une des figures les plus connues du mouvement des Gilets jaunes.

Début janvier 2019, elle est recrutée comme chroniqueuse par BFM TV pour l'émission d'Apolline de Malherbe, malgré les critiques de la Société des journalistes de la chaîne. Ingrid Levavasseur y renonce finalement sous pression d'autres Gilets jaunes. À cette occasion elle reçoit le soutien de la ministre Marlène Schiappa[8].

Engagement politique

Ingrid Levavasseur assure n'avoir jamais été engagée dans un parti politique mais déclare avoir voté pour Benoît Hamon, puis Emmanuel Macron à l'élection présidentielle de 2017[9].

Le 7 décembre 2018, elle déclare ne pas exclure de s'engager en politique « pourquoi pas ? »[6], puis le 12 janvier 2019, elle déclare ne pas le souhaiter « pour moi, ce n’est pas envisageable. »[5]

Projet avorté de candidature aux élections européennes de 2019

Le 24 janvier 2019, elle est désignée chef de file d'un projet de liste « Rassemblement d'initiative citoyenne » (RIC) — par allusion au référendum d'initiative citoyenne, l'une des principales revendications des Gilets jaunes — qui serait constituée de membres du mouvement du Gilets jaunes[6]. Soutenue moralement par Bernard Tapie, l'équipe de campagne de cette liste est dirigée par Hayk Shahinyan (qui renoncera très rapidement à ces fonctions) et liée aux initiatives prises par Christophe Chalençon pour structurer le mouvement des Gilets jaunes, via l'établissement de assemblées citoyennes. La constitution de cette liste est critiquée par Benjamin Cauchy et Maxime Nicolle, autres figures des Gilets jaunes[6] et des militants, qui l'accusent de trahir[4], entre autre, l'esprit apolitique du mouvement.

Quelques semaines après cette annonce, à la suite de plusieurs rétractations et dissensions, Ingrid Levavasseur quitte le RIC et renonce à se présenter sur une liste aux élections européennes[10]. Elle déclare envisager une candidature aux élections municipales de 2020[11].

Notes et références

  1. « Ingrid Levavasseur a-t-elle changé de nom pour s’appeler Levasseur ? », sur Libération.fr, (consulté le 28 février 2019)
  2. parfois appelée Ingrid Levasseur[1] par erreur.
  3. « Qui est Ingrid Levavasseur, potentielle tête de liste "gilets jaunes" ? », sur RTL.fr (consulté le 28 février 2019)
  4. 4,0 et 4,1 « Qui est Ingrid Levavasseur, à la tête d'une liste gilets jaunes aux européennes », sur Marianne, (consulté le 28 février 2019)
  5. 5,0 et 5,1 « Qui est Ingrid Levavasseur, figure nationale des gilets jaunes originaire de Pont-de-l’Arche ? », sur www.paris-normandie.fr (consulté le 28 février 2019)
  6. 6,0, 6,1, 6,2 et 6,3 « Qui est Ingrid Levavasseur, tête de liste des gilets jaunes pour les élections européennes? », sur LExpress.fr, (consulté le 28 février 2019)
  7. « Qui sont les six Gilets jaunes qui débattent dans "La Grande explication" ? », sur LCI (consulté le 28 février 2019)
  8. « La « gilet jaune » euroise Ingrid Levavasseur renonce à être chroniqueuse sur BFMTV », sur www.paris-normandie.fr (consulté le 28 février 2019)
  9. « Ingrid Levavasseur : chez les Gilets jaunes, «les figures médiatiques sont illégitimes» », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  10. « Ingrid Levavasseur renonce à présenter une liste aux européennes », sur FIGARO,
  11. « Gilets jaunes: pour Ingrid Levavasseur, qui vise les municipales, "une page se tourne" », sur bfmtv.com, (consulté le 19 mars 2019).

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).