Encyclopédie Wikimonde

InterSystems

Aller à : navigation, rechercher

InterSystems Corporation est une société privée éditrice d'un socle technologique unifié, Data Platforms, de gestion de base de données multi-modèles à hautes-performances, de développement rapide d'applications, et d'intégration, ainsi que de solutions d'informations de santé numériques. Les produits sont commercialisés sous les noms d'InterSystems Caché pour la partie SGBD, serveur d'application et environnement de développement d'applications, InterSystems Ensemble pour la plate-forme d'intégration, DeepSee pour la business intelligence temps-réel , et HealthShare pour la plate-forme d'échange et le partage de données de santé. InterSystems vend également la solution TrakCare système d'information de santé intégré (vendu hors États-unis).[citation nécessaire]

InterSystems est basé à Cambridge, Massachusetts. La société dispose de bureaux de vente en Australie, Belgique, Brésil, Chili, Chine, République Tchèque, Finlande, France, Allemagne, Israël, Italie, Japon, Pays-Bas, Russie, Afrique du Sud, Espagne, Suède, Suisse, Thaïlande, Emirats Arabes Unis, et au Royaume-Uni.[1]

L'histoire

InterSystems a été fondée en 1978 par Phillip T. (Terry) Ragon, son actuel PDG. InterSystems a été l'un des premiers fournisseurs des systèmes de technologie M (alias MUMPS), avec un produit appelé ISM (InterSystems Standard MUMPS). Au fil des ans, InterSystems a acquis plusieurs autres implémentations MUMPS: DTM édité par Data Tree (1993); DSM édité par Digital (1995); et MSM de Micronetics (1998); faisant d'InterSystems le fournisseur dominant des technologies M. InterSystems a dès lors commencé à fusionner les caractéristiques de ces produits en un seul, appelé OpenM. InterSystems a ensuite lancé Caché en 1997. À partir de cette époque, InterSystems a cessé tout nouveau développement des produits à base de M (bien que la compagnie supporte toujours les clients qui les utilisent). Ils ont lancé Ensemble en 2003 et HealthShare en 2006. En 2007, InterSystems a racheté TrakHealth, l'éditeur Australien  de la solution TrakCare, un système modulaire d'information de santé basé sur la technologie InterSystems. DeepSee, technologie de business intelligence en temps réel, intégrée à Caché, est disponible depuis 2008. En mai 2011, InterSystems publie Globals, base de données gratuite, basée sur les tableaux multi-dimensionnels de la technologie de stockage utilisée par Caché.[2] En septembre 2011, InterSystems fait l'acquisition de Siemens Health Services (SHS) en France filiale de Siemens. SHS devient “InterSystems SAS”.[3]

Microsoft litige

Le 14 août 2008, le Boston Globe a rapporté que InterSystems a déposé une plainte contre Microsoft Corporation, un autre locataire de la tour où siège InterSystems à Cambridge, Mass., pour empêcher Microsoft de s'étendre dans le bâtiment. InterSystems a également déposé une poursuite contre le propriétaire de l'immeuble à Equity Office Partners, une filiale de Blackstone Group, "affirmant qu'il a conspiré avec Microsoft pour la location de l'espace sur lequel InterSystems avait des droits, et a cherché par ce biais à en augmenter les loyers".[4]

En 2010, le PDG Terry Ragon, a dirigé une coalition à Cambridge appelé à "Sauver Notre ligne d'Horizon" pour protester contre un changement de zonage de la ville qui aurait permis d'augmenter le nombre de sigles sur les toits des bâtiments commerciaux, en partie en réponse à Microsoft et à son désir de mettre son logo sur le haut de leur immeuble partagé. [5]

Les deux litiges ont finalement été réglés, Microsoft et InterSystems s'étant mis d'accord tous les deux pour mettre leurs logos seulement à l'entrée de l'immeuble en bas au niveau de la rue.

References

  1. InterSystems Worldwide Offices
  2. Globals
  3. InterSystems press release
  4. (en) Casey Ross, « For Microsoft, not all is neighborly in Cambridge », The Boston Globe,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Meghan Irons, « Critics put city on notice over sign rules », boston.com,‎ (lire en ligne)

Article publié sur Wikimonde Plus.