Encyclopédie Wikimonde

Jérôme Blanchet-Gravel

Aller à : navigation, rechercher
Jérôme Blanchet-Gravel
Jérôme Blanchet-Gravel en 2018
Naissance (29 ans)
Québec
Formation

Science politique

Sciences des religions

Jérôme Blanchet-Gravel est un essayiste, journaliste et chroniqueur québécois[1],[2],[3]. Il est surtout connu en France et au Québec pour sa critique du multiculturalisme[4],[5],[6].

Biographie

Il écrit pour le journal français Causeur[7] et est correspondant au Canada pour la branche française de Sputnik[8]. Il commente régulièrement l'actualité sur RT France. Depuis octobre 2018, il est également chroniqueur dans l'émission de Richard Martineau à QUB Radio, une propriété de Québécor Média[9].

En septembre 2015, il a participé à une Commission parlementaire sur le projet de Loi 59 à l'Assemblée nationale du Québec[10]. Lors de cette commission, Blanchet-Gravel plaide pour la préservation de la liberté d'expression au Québec, surtout en ce qui concerne les religions[11]. Avec le professeur Claude Simard de l'Université Laval, Blanchet-Gravel écrit à ce sujet que la « libre communication des idées et des opinions est la première liberté fondamentale dont dépend l'exercice de toutes les autres libertés[11] ».[réf. à confirmer]

En février 2018, Jérôme Blanchet-Gravel publie La Face cachée du multiculturalisme aux Éditions du Cerf[12]. L'ouvrage est préfacé par le sociologue Michel Maffesoli. Selon l'anthropologue Daniel Baril, dans ce livre, l'auteur ramène le multiculturalisme au rang de tribalisme traditionnel, conservateur et même réactionnaire[13]. Daniel Baril écrit que « Blanchet-Gravel voit les racines du multiculturalisme à la fois dans l’orientalisme, dans la contre-culture des années 70 et dans l’écologisme radical, autant d’idéologies antimodernité et anticapitalisme qui vont de pair avec le réenchantement du monde et le retour du religieux[14] »[réf. à confirmer].

Controverses

En mai 2018, Jérôme Blanchet-Gravel a été expulsé du bar L'Amère à boire, à Montréal, en raison de ses opinions politiques[1],[15],[16]. Il a ensuite porté plainte à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec[2].

Ouvrages

  • Le Nouveau triangle amoureux. Gauche, islam et multiculturalisme, Montréal, Accent Grave, 2014 (ISBN 9782924151334).
  • Le Retour du bon sauvage. La matrice religieuse de l'écologisme, Montréal, Boréal, 2015, (ISBN 9782764624081).
  • L'islamophobie (directeur), Montréal, Dialogue Nord-Sud, 2016 (ISBN 9782924107218).
  • La Face cachée du multiculturalisme, Paris, Cerf, 2018 (ISBN 9782204126281).

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Étienne Paré, « L’accès à un bar lui est interdit en raison de ses opinions politiques », Le Journal de Montréal,‎ (lire en ligne, consulté le 20 septembre 2018)
  2. 2,0 et 2,1 Émilie Clavel, « «Discrimination politique»: un essayiste porte plainte contre L'Amère à boire », HuffPost Québec,‎ (lire en ligne, consulté le 26 août 2018)
  3. Claude Simard, « Le multiculturalisme, une arme pointée vers l'Occident - Causeur », Causeur,‎ (lire en ligne, consulté le 26 août 2018)
  4. « Canada : les antiracistes veulent «réécrire l'histoire à partir du multiculturalisme» (ENTRETIEN) », RT en Français,‎ (lire en ligne, consulté le 26 août 2018)
  5. Marion Rousset, « Tabernacle ! Ces Québécois aiment la France », Marianne,‎ (lire en ligne, consulté le 26 août 2018)
  6. « Jérôme Blanchet-Gravel : « Le Québec baigne dans le politiquement correct et entre dans la phase de radicalisation du multiculturalisme » - Interviews culture - Putsch », Putsch,‎ (lire en ligne, consulté le 26 août 2018)
  7. Causeur.fr, « Jérôme Blanchet-Gravel, Auteur à Causeur », sur Causeur (consulté le 26 août 2018)
  8. Sputnik, « Jérôme Blanchet-Gravel », sur fr.sputniknews.com (consulté le 26 août 2018)
  9. Stéphanie Vallet, « Québecor lance QUB, sa radio numérique », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019)
  10. « Vidéo – Audition - M. Jérôme Blanchet-Gravel, candidat au doctorat en science des religions et M. Claude Simard, professeur retraité », sur Assemblée nationale du Québec, (consulté le 26 août 2018)
  11. 11,0 et 11,1 Jérôme Blanchet-Gravel et Claude Simard, « Propos haineux: un projet de loi qui sert l'islamisme », HuffPost Québec,‎ (lire en ligne, consulté le 24 septembre 2018)
  12. « La face cachée du multiculturalisme de Jérôme Blanchet-Gravel - Les Editions du cerf », sur www.editionsducerf.fr (consulté le 27 août 2018)
  13. Daniel Baril, « Le « tribalisme réactionnaire », face cachée du multiculturalisme », Voir.ca,‎ (lire en ligne, consulté le 27 août 2018)
  14. « BLOGUE Le «tribalisme réactionnaire», face cachée du multiculturalisme », HuffPost Québec,‎ (lire en ligne, consulté le 23 septembre 2018)
  15. Richard Martineau, « Interdit aux gens de droite », Le Journal de Montréal,‎ (lire en ligne, consulté le 26 août 2018)
  16. « L’accès à un bar lui est interdit en raison de ses opinions politiques », TVA Nouvelles,‎ (lire en ligne, consulté le 26 août 2018)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).