Encyclopédie Wikimonde

Jérôme Jay Sebag

Aller à : navigation, rechercher
Jay Sebag
Description de cette image, également commentée ci-après
Jérôme Sebag, en 2014.
Informations générales
Surnom Jay Sebag
Activité principale chanteur, compositeur[1],[2], auteur[1],[2]
Genre musical variété française, House, variété internationale, gospel
Instruments Piano
Années actives Depuis 2002
Site officiel jaysebag.fr

Jérôme Sebag, également surnommé Jay Sebag, né Jérôme Dufour, est un chanteur, compositeur[1],[2] auteur[1],[2] et pianiste contemporain français. Artiste protéiforme, Jérôme Sebag s’illustre aussi bien en tant que compositeur qu’en tant qu'interprète dans des genres musicaux multiples et registres hétéroclites (gospel, house, variété française et internationale) sous différents pseudonymes parmi lesquels Jay Sebag ou encore Jérome Dufour[2] selon les styles et les projets.

C’est principalement sa collaboration en tant que chanteur du disc-jockey producteur de musique français Martin Solveig qui le fait connaître du grand public sous le nom de Jay Sebag, avec sept featurings dont les tubes Rocking Music (2004), Rejection (2007), Something Better, et C'est la vie (2008). Il est dès lors surnommé « la voix de Martin Solveig. »

Parallèlement, Jérôme Sebag est auteur-compositeur de nombreux titres d'artistes français et internationaux, parmi lesquels Amel Bent ou encore le groupe japonais Exile.

Biographie

Jeunesse et débuts

Jérôme Sebag commence ses études au conservatoire à l’âge de sept ans. Il étudiera le piano classique pendant dix ans. L’apprentissage de la musique moderne se fera sur le terrain dans les clubs de jazz, les Caf'Conc comme dans les pianos bars des palaces parisiens tels que le Royal Monceau ou le Plaza Athénée. Parmi les rencontres déterminantes, c'est celle avec Arno Lucas, musicien-producteur d’artistes tels que Stevie Wonder, Al Jarreau, Chaka Khan (qu'il considèrera comme son mentor) qui l'amènera à partir à Los Angeles, aux États-Unis en 1999 pour approfondir sa pratique et ses connaissances musicales. De cette collaboration naitront plusieurs compositions : notamment cinq titres pour le groupe japonais Exile dont certains seront repris et adaptés en français pour Amel Bent et Anthony Kavanagh.

Années 2000

Entre 2000 et 2001, Jérôme travaille sur un projet d'album personnel sous le pseudonyme de Jérôme Ezelia. L'album ne sortira pas en tant que tel mais certaines de ses compositions notamment En silence[3] et J'attends, dont les paroles seront écrites par François Welgryn, seront présentes sur son album Comment vous dire (2007). En 2002, il fait la première Partie d'Isaac Hayes pour la soirée Valentine's Day[4] dans son restaurant-club de Chicago. La même année, il s'illustre au chant dans divers projets et formations de gospel. Il enregistre vocalement sur l'album Gospel pour 100 voies et participe à la tournée française.

À partir de 2003, Jérôme Sebag travaillera sur de nombreux titres du DJ producteur et remixer Yass. Il compose également les titres October, Give Me a Sign (compilation Barfly5), et Irresistible (label SSOH). En 2003, il intervient sur les arrangements et chœurs du deuxième album de Sofia Mestari, En plein cœur de la nuit. La même année, il interprète la chanson Je m'en vais sur l'album de la comédie musicale Le sel et le miel. Entre 2003 et 2005, Jérôme Sebag séjourne deux ans à New York. Il approche la célèbre maison de disque Motown-Universal et travaille sur des compositions de musique soul. Plusieurs de ses compositions seront reprises et adaptées sur des albums d’artistes français et internationaux : Anthony Kavanagh, avec le titre Un nouveau jour[5] qui deviendra le 13e titre de l'album de son spectacle Les démons de l'Arkange[6] ; Exile (groupe japonais) avec les titres Atsushi Solo (sur Exile Japan), Forever Love, et Ooh Baby ; Amel Bent, six titres dont Why Would I Lie sur l'album Délit mineur ; et DJ Yass, avec le titre de Jay et Tahira, All I am Asking For.

En 2004, le titre J'attends devient le 8e morceau du premier album d'Amel Bent, Un jour d'été. Avec DJ Yass, Il compose les titres Been Set Free chanté par Tori (2004) et I Believe (2006) du label Purple Music du DJ suisse Jamie Lewis.

De 2004 à 2008, Jérôme Sebag sera le chanteur (La voix) sur de nombreux titres phares de Martin Solveig et l'accompagnera sur les scènes françaises et internationales. Le titre Rocking Music (2004), chanté par Jérôme Sebag, fera l'objet de 3 nominations aux House Music Awards[7],[8], de Londres dans les catégories titre de l'année, artiste de l'année et meilleur chant. En 2006 et 2007, il chante sur les titres Rejection, Don't Waste Another Day. Il est également co-compositeur de Something Better et If You Tell Me More de l'album Hedonist de Martin Solveig.

En 2007, Jérôme Sebag sort son premier album personnel de chansons françaises Comment vous dire[9] (sortie iTunes 2011). La même année, il compose le single Tu n'es plus là[10], issu du deuxième album d'Amel Bent, À 20 ans. Il collaborera avec François Welgryn, auteur sur les titres Tu n'es plus là d'Amel Bent et Ne Me Laisse Pas Seul de son album Comment vous dire.

En 2008, il chante sur le 1er single C'est la vie de l'album éponyme de Solveig ainsi que sur la balade Some Other Time. Il est également auteur et cocompositeur avec Michaël Canitrot de Feel the Spirit (top-liner)[11], et coauteur avec DJ Yass du titre My Only à Defected Records. Il contribue également aux titres Wanna Groove? et Universe de l'album Hunterville de Rodney Hunter (de) au label G-Stone Recordings. Il fait un showcase pour la sortie de l'album au Planetarium de Vienne.

En 2009, Jérôme Sebag est auteur-compositeur et s'occupe de l'arrangement des chœurs du titre Desire avec Michaël Canitrot. Il est également avec DJ Yass auteur, co-producteur, et chanteur du titre All to Me au label Defected Records, et du titre All I’m Asking For au label Grei Matter du DJ américain Kerri Chandler. Il compose le premier single Où je vais du troisième album d'Amel Bent[1].

Années 2010

En 2010, il est auteur et s'occupe des chœurs du titre de DJ Yass Lose Control au label Defected Records. Il s'occupe également du titre I Like That Sound[12] du groupe Syke n' Sugarstarr. Il est chanteur sur le titre Beautiful Days[13] de l'album GoodBye de Discotheque (groupe japonais). Super star au japon, le groupe Exile chante Forever Love[14], composé par Jérôme Sebag sous le nom de jérôme Dufour[2], sur l'album Aisubeki Mirai e[15] vendu à plus d'1 000 000 d'exemplaires[16], titre repris sur l'album Exile Japon/Solo[15] en 2012. Jérôme assoit sa collaboration avec le groupe star en écrivant l'un des titres emblématiques du EXILE Live Tour Fantasy[17], Negai[2],[15] (Exile). De cette notoriété naissante dans le monde du clubbing en tant que vocaliste de célèbres DJ, de nombreuses demandes de représentations affluent. Jérôme Sebag parcourent alors les clubs et scènes dans le monde entier. Parmi les destinations les plus prestigieuses : Sydney (Australie), Dubaï (Émirats arabes unis), Beyrouth (Liban), Florence (Italie), Munich (Allemagne), Ibiza, Bucarest (Roumanie), en France à Saint-Tropez, Paris et au Festival français La Voix du Gaou[18]. Jérôme Sebag verra son talent particulièrement reconnu dans les pays de l'Europe de l'Est et s’encre artistiquement en Russie et ex-URSS (Moscou, Saint-Pétersbourg, Vladivostock), en Ukraine (Kiev, Odessa, Karkov, Donetzk), au Kazakhstan, en Azerbaïdjan, Lituanie, Lettonie, Moldavie, Biélorussie, donnant de nombreuses interviews à travers le pays.

En 2011, Sebag est auteur-compositeur des chansons Je suis, et compositeur-coarrangeur de Poupée d’argile, issue du 4e album À La Croisée Des Chemins de Sofia Mestari. Il compose également six titres de l'album Délit mineur d'Amel Bent[2], — Les chansons tristes (auteur François Welgryn), Toi (auteur François Welgryn), À quoi tu penses (auteur François Welgryn), C'est arrivé aujourd'hui (auteur François Welgryn), Je dois savoir, Je me l'interdis, et arrangeur de Tu fermes les yeux —. Jérôme Sebag intervient également sur les parties piano, Rhodes et chœurs de l'album. Cette même année, le groupe japonais Exile sort le titre Sorano anata composé par Jérôme Sebag. En 2012, il compose les singles Ooh Baby[2], et Anosorano[2] du groupe Exile. Il est auteur et chanteur du titre Lonely de DJ Yass sur le label Pool E Music du DJ producteur Antoine Clamaran. Il participe également au premier single de l'album HunterExpress de Rodney Hunter (de) avec le titre Sunshine du label Hunter Recordings. En 2013, il compose le titre Je ne pense plus à toi sur le 4e album Des réponses, le premier album en français de la chanteuse canadienne Nadja.

En 2014, il compose le titre En Silence du 5e album Instinct d'Amel Bent[2],[19] dont les paroles seront écrites par François Welgryn. La même année, il participe au Sunset Deep[20],[21] à La Ciotat - Soirée caritative au profit de l'ARSLA[22] (Association pour la Recherche sur la Sclérose Latérale Amyotrophique) où Jay Sebag se produit aux côtés des frères Atef et Akram Sedkaoui, les chanteurs très remarqués de l'émission de télévision The Voice (2012-2014).

Discographie

Albums studio

Singles et compilations

  • 2003 : Been Set Free featuring Tori, de DJ Yass (Defected Records)
  • 2004 : Rocking Music (100000 exemplaires vendus dans le monde, n° 1 club aux États-Unis, en Australie et en Italie[23],[8])
  • 2006 : Compilation So Far[24] (disque d’or)
  • 2008 : C'est la vie (de l'album éponyme sorti en , ainsi que la ballade Some Other Time).
  • 2009 : All to Me (Defected Records) - auteur, co-producteur, chanteur
  • 2009 : All I’m Asking For de Dj Yass (label Grei Matter du légendaire dj américain Kerri Chandler) - auteur, co-producteur, chanteur
  • 2010 : I like that sound du groupe Syke'n'Sugarstarr - chanteur et auteur[12]
  • 2010 : Beautiful Days du groupe japonais Discotheque - chanteur
  • 2012 : Lonely de DJ Yass - auteur, chanteur

Apparitions

Émissions

Radio shows

Concerts

Festivals

Notes et références

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).