Encyclopédie Wikimonde

Jacques Cauda

Aller à : navigation, rechercher

Jacques Cauda, né à Saint-Mandé en 1955, est un réalisateur, écrivain et peintre.

Parallèlement à des études de philosophie, il poursuit une formation de réalisateur. À partir de 1978, il réalise pour les télévisions française, algérienne et canadienne une trentaine de documentaires.

En 1998, il interrompt sa carrière de documentariste pour commencer à peindre. Il crée un nouveau courant pictural: le mouvement surfiguratif ((http://www.artactif.com/fr/surfiguratif.php)) dont il exposera les grandes lignes dans un manifeste "Toute la lumière sur la figure", éditions Ex Aequo, 2009. « Surfigurer », écrit-il, « c'est prendre pour objet des sensations dont la source n'est plus le réel mais sa représentation rétinienne. Le monde est devenu une image et le peindre, c'est réécrire cette image ». C'est pourquoi, il utilise le plus souvent le pastel à l'huile qui a la particularité de se pratiquer comme une écriture sur une feuille de papier. Il renoue ainsi avec le ut pictura poesis des Anciens: la peinture est aussi une poésie.

Marc Ellsmore écrit à son propos in Electric Gallery: " L'enjeu de la peinture de Jacques Cauda est de redonner une figure au monde!"

Ses oeuvres, exposées et commentées[réf. souhaitée][1][2][3][4][5][6][7] à Londres, Amsterdam, Genève et Paris, rencontrent un public international [8],[9],[10],[11],[12][13], qui y a tout de suite reconnu cette émotion première que procure le tracé du tout premier trait qui est à la naissance de l'art.

Il poursuit également une activité d'écrivain. Dans Vox Imago, éditions Praelego, roman à plusieurs voix, il met en oeuvre sa théorie de l'écriture polymorphe. Le style doit être au service du sens, la forme être l'effet du fond. Théorie qu'il "illustre" par ailleurs dans plusieurs de ses nouvelles, au style toujours différent selon le sujet qu'elles traitent. Mais son grand livre, Comilédie, reste inédit. Il est à rapprocher des écrits des fous littéraires selon la classification établie par André Blavier. Structuré comme un solo d'Albert Ayler, Comilédie est écrit à la manière d'un nouage du langage sur lui-même tournant dans une structure en spirale. C'est un OVNI.

Bibliographie

  • Vers un effort visible, poésie, L'Échappée, 2002
  • Toute la lumière sur la figure, essai, éditions Ex aequo, 2009
  • Vox imago, roman, éditions Praelego, 2010
  • Le bonheur du mal, poésie, éditions Kirographaires, 2012
  • Lou, nouvelle, premier prix de la ville du Pecq, 2011
  • C'est ça le tango, récit, États Civils, 2011
  • Maman est morte, nouvelle, L'Angoisse, 2011
  • Ju, illustration, Syncope n°1, 2011
  • Boléro, nouvelle, éditions de l'Abat-Jour, 2012
  • Écrire pour l'oubli, nouvelle et illustration, L'Ampoule, 2012

Articles et interviews

  • Jacques Cauda Pastelliste, Marc Le Tallec, Défi, Paris 2000
  • Jacques Cauda, Willem, Libération, Paris 2000 et 2002[réf. incomplète] Éditions du 20/04/2000 et du 26/05/2002 [14]
  • Le mouvement surfiguratif, Marc Ellsmore, Electric Gallery, Londres 2007
  • Interview , Daphne Buter, Kasteel Avondrood, Amsterdam 2009
  • La Surfiguration, Art Actif, Montaigu 2009
  • Hommage à Tim Burton, BSC News Magazine n°25, Montpellier 2010
  • Hors série de Nos'Arts Magazine, 2011
  • Interview de Teklal Neguib, lesoeuvresdeteklalneguib, 2011
  • Nouveau dictionnaire des artistes contemporains, Larousse 2012

Principales expositions 2000-2012

  • Genève, Park Air Fair International
  • Rueil-Malmaison, Galerie Artisti
  • Toucy, Galerie du vieux Toucy
  • Paris, Galerie Abcarit
  • Paris, Galerie Art Génération
  • Paris, Le Divan
  • Saint-Georges sur Cher, Château des Couldraies
  • Paris, La poste
  • Marseille, VIsual Content
  • Nantes, Galerie Pol'n
  • Paris, Muséum d'Histoire Naturelle
  • Londres, "Chez Paul Bassot"
  • Paris, École Normale Supérieure
  • Paris, Hôpital Saint-Joseph
  • Paris, Le Verre à Pied
  • Paris, Galerie les 7 Voies
  • Paris, Les Feuillantines
  • Paris, Galerie Confluences
  • Paris, Les Frigos/Quai de la Gare
  • Paris, Galerie 55
  • Paris, Les 7 Parnassiens
  • Paris, Galerie Arcima
  • Rouen, Centre Culturel de Haute-Normandie

Notes et références

  1. http://jacquescauda.canalblog.com/
  2. http://www.ciudadartistica.com.ar/jacquescauda/?lang=eng
  3. http://jpdecle.com/letre/?Le-mouvement-surfiguratif
  4. http://lesoeuvresdeteklalneguib.yolasite.com/jacques-cauda.php
  5. https://www.artavita.com/artists/1226
  6. http://www.scritube.com/literatura-romana/carti/Ion-Andreita-SCRISORI-PARIZIEN1832161022.php
  7. http://www.artmajeur.com/?go=user_pages/bio&login=artuality-artedition&artist_id=165328&glang=es
  8. http://www.saatchionline.com/cauda
  9. http://www.mypafi.com/p/press-release.html
  10. http://www.artactif.com/cauda/traduction15.htm
  11. http://www.artactif.com/fr/surfiguratif.php
  12. http://www.electricgallery.co.uk/index.php/members/Jacques-Cauda/
  13. http://www.jacquescauda.mex.tl/
  14. Éditions du 20/04/2000 et du 26/05/2002
Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).