Encyclopédie Wikimonde

Jacques Dromart

Aller à : navigation, rechercher

Jacques Dromart est un peintre français né en 1953.

Biographie

D'abord autodidacte, Jacques Dromart est profondément marqué par son maître Jean Bertholle avec qui il a compris la dimension intérieure de la peinture, définie comme une quête sans fin entre les émotions du peintre et un dialogue avec ses pairs et l'histoire de l'Art. Il réside deux ans en Espagne de 1988 à 1990 à la Casa de Velazquez et plus particulièrement à Tolède. Son œuvre picturale bâtie sur une figuration allusive est régulièrement exposée depuis le début des années 1990 tant en France, qu'en Belgique ou en Espagne.

Analyse de l'œuvre

L'œuvre de Jacques Dromart est un chant intérieur et mélancolique dédié aux Flandres Espagnoles, où il vit. Dans une ville blessée par les guerres mondiales, prise dans les friches industrielles d'un Nord en pleine restructuration, Arras dont Dromart cherche à exprimer les contractions de notre temps au travers de son journal pictural. Expression de la liberté individuelle et de l'esprit de résistance dans le silence de l'Atelier, la peinture de Dromart évoque comme dans un cocktail l'œuvre du peintre espagnol Solana et de l'allemand Hans Reichel.

Entre résilience et déconstruction

La peinture sera conçue comme une méditation tumultueuse sur la résilience à travers les questions de la "reconstruction", du faire "remarcher" après une catastrophe ? Non réconciliée avec le monde, révoltée devant la nécessaire acceptation de son destin que lui propose la société, l'œuvre de Jacques Dromart se joue dans l'opposition entre le jeu de forces centripètes, tel que accident, éclatement, rupture, destruction du présent contre la nécessité de la recomposition, de regroupement, de la concentration comme architecture du devenir. Bâtie sur des natures mortes ou de paysages, la peinture de Dromart semble éclater les formes données telles que bouteilles, arbres, éléments d'architecture jusqu'à les éparpiller sur la surface de la toile tout en cherchant à leurs donner une nouvelle vie que vient lier une touche subtile et parfois éthérée presque blanche, translucide comme un nouveau départ.

L'évènement fondateur en est sans doute, la catastrophe de Séez en Haute-Savoie du 16 août 1964, dont Jacques Dromart est un des survivants. Dans la descente du col du Petit-Saint-Bernard, l'autocar de la colonie de vacances d'Arras quittait la route et s'immobilisait 70 mètres en contrebas faisant 18 morts. Son frère aîné, assis devant lui dans le car, trouve la mort. Éjecté, grièvement blessé au dos, Jacques Dromart garde à vif les traces de l'accident dans sa mémoire et dans sa chair : aujourd'hui s'il « traîne la jambe », il est aussi doublement miraculé, il peut remarcher après avoir été considéré comme paraplégique par la médecine. C'est lors de son immobilisation puis de sa rééducation à Berck avec les polytraumatisés, qu'il découvre la peinture et se reconstruit avec elle. Problématique centrale dans son œuvre qu'il explore depuis au travers des différentes thématiques dans la croyance tenace que la peinture peut toujours aider à reconstruire le monde et donc à le changer.

Exposition

Nombreuses expositions personnelles et collectives à partir des années 90 dont

  • 1991 - Galerie Septentrion - Marcq-en-Bareuil
  • 1996 - Galerie de Queeste Locker - Belgique
  • 1998 - Galerie Ofelia Aparici - Madrid
  • 2003 - Galerie Patrick Veret - Arras
  • 2005 - Galerie Emeraude - le Touquet
  • 2006 - Galerie Emeraude - le Touquet
  • 2006 - Galerie Sépia - Villefranche de Rouergue
  • 2009 - Galerie Sépia - Villefranche de Rouergue
  • 2012 - Galerie Sépia - Villefranche de Rouergue

Bibliographie

  • 2001 - Édition "Valdemorillo", édition Littera
  • 2001 - Film Palette d'Artiste, production la Lanterne Paris

Liens internes

Lien externe

Cet article « Jacques Dromart » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).