Encyclopédie Wikimonde

Jacques Melançon

Aller à : navigation, rechercher

Jacques Melançon (né à Montréal, Québec, Canada le 27 juillet 1915, décédé à Montréal le 17 avril 1999) était un économiste, conseiller financier, conférencier, professeur de commerce et homme d'affaire. Il fut un pionnier de l'organisation financière d'entreprises familiales se transformant en entreprises publiques ou semi-publiques. Spécialiste de la gestion d'entreprises, il prônait la participation directe des québécois au développement économique dans les années quarante. Dans la deuxième moitié du XXe siècle, par son intermédiaire, plus de trente compagnies commerciales privées ont émis des titres sur le marché public, dont trois donneront naissance à Provigo en 1970.

« …Un des premiers à « prêcher » que l'industrialisation du Québec devait se faire à compter d'une multiplication de l'industrie secondaire, il fut le plus ardent à s'attaquer au mythe de l'entreprise familiale, lui permettre de croître, mettre à sa disposition les sources de capitaux qu'elle n'avait pas, socialiser son administration, structurer la pyramide économique du Québec, voilà ce que Jacques Melançon a cherché à réaliser, par la parole, par la plume et par l'action... »

Jacques Melançon fut le porte parole des idées d'avant garde alors préconisées par La chambre de commerce du district de Montréal et la chambre de commerce de la province de Québec et, appuyé par le directeur Gilbert Latour, il publia d'innombrables articles dans le Bulletin de la Chambre de commerce de Montréal. Pendant plusieurs décennies il a sillonné la province de Québec pour faire des conférences, à un rythme effréné casi hebdomadaire, exhortant les hommes d'affaire québécois à participer à la transformation économique du Québec, leur enseignant les moyens à prendre pour ce faire.

Biographie


Jacques Melançon est né le 27 juillet 1915 à Rawdon. Il est le fils de Jean Melançon (professeur de diction, metteur en scène et acteur) et d'Ernestine Tremblay. Il fit ses études classiques au collège Sainte-Marie de Montréal et universitaires à l'École des Hautes Études Commerciales de Montréal (HEC) alors dirigée par Esdras Minville. En 1939, il est diplômé de l'École des Hautes Études Commerciale de Montréal (HEC). Il participe aux enquêtes économiques sur l'état économique des régions durant les vacances, mises sur pied par Esdras Minville. Il participe à diverses études économiques au nom de la chambre de commerce de Montréal et de la chambre de commerce de la province de Québec, prépare de nombreux mémoires pour les gouvernements fédéral et provincial.


De 1940 à 1946 il est secrétaire de la Chambre de Commerce des Jeunes, directeur général-adjoint de la chambre du district de Montréal, éditeur et rédacteur du Bulletin de la Chambre de commerce du district de Montréal. En 1943, il épouse Madeleine Crevier. En 1946 il devient secrétaire de direction de Charles Préfontaine, président de United Auto Parts, puis en 1950 il fonde Radio-Nord avec Jean-Gourd, David Gourd et Roger Charbonneau. En 1952 il s'associe au cabinet Bolton-Tremblay avec A. M. M. Hamilton et Maurice Tremblay. En 1952 il fonde Jacques Melançon et associés Inc. Il sera professeur de commerce à l'Écoles des hautes études de Montréal (H.E.C) jusque dans les années 1960. Membre organisateur des Festivals d'été au théâtre de la Comédie Canadienne, il sera également membre fondateur de la revue Vie des Arts.

En 1958, en collaboration avec un groupe d'hommes d‘affaires du Québec il organise et fonde la Corporation d’Expansion Financière (Corpex), premier organisme au service du développement des entreprises canadiennes françaises appuyé sur une banque d'affaire privée.

En 1961, Engagé comme conseiller financier chez Denault limité, la compagnie s'inscrit en bourse. Il sera par la suite le conseiller financier et artisan de la fusion qui réunit Couvrette et Sauriol à Provost et Provost. La nouvelle corporation se nomme Couvrette et Provost et est inscrite en bourse à son tour. Elle donnera naissance à Provigo en 1970 après sa fusion avec Denault limitée et Lamontagne limitée en 1970. Il restera Jusqu'en 1969 membre du conseil d'administration de Couvrette et Provost.

De 1962 à 1964 il est président de Corpex. Il fonde Jacques Melançon Cie.

En 1964 il organise (avec Robert Roussil, Denys Chevalier, Otto Bengle et Pothier Ferland )sur le Mont-Royal à Montréal, le Symposium international de sculpture, premier symposium international de sculpture en Amérique du nord.

En 1976 il fonde avec Jean Baptiste Handfield la compagnie de location de véhicules automobiles Via Route. Fusionnée quelques années plus tard à Lauzon École de Conduite, la nouvelle compagnie offre les deux services.

Il exerce son métier de conseiller financier jusqu'à son décès, le 17 avril 1999, à Montréal.

Références

  • Revue Commerce, juin 1964 - l'Homme du mois, Jacques Melançon, Par Michel Van Schendel, journaliste au journal La Presse.
  • Actualité économique 1949, L'industrie canadienne française et ses besoins en capitaux par Jacques Melançon.
  • Actualité Économique, janvier-mars 1956, Émergence de l'entreprise… par Jacques Melançon.
  • Journal Le Devoir 30 janvier 1958, 31 janvier 1962
  • Revue Exécutive February 1964 - Quebec quiet revolution going public, par Jonh Meyer
  • Revue Assurances - Montréal avril 1987 - Émergence de l'Entreprise Francophone du Québec par Jacques Melançon.
  • Provigo, le plus grand succès de l'entrepreneurship québécois, par René provost et Maurice Chartrand, Éditions de l'homme.

Cet article « Jacques Melançon » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).