Encyclopédie Wikimonde

Jakob Yelfouf

Aller à : navigation, rechercher

Jakob (ou Yakoub) Yelfouf (en arabe : القدس المفتوحة), né le 31 mars 1980 en Algérie, est un journaliste d'origine germano-algérienne vivant en Suisse. Il est aussi connu sous le nom de Jakob Zwahlen Yelfouf Guehria.

Biographie

Après avoir obtenu un bac scientifique au lycée Saint-Augustin, il a été recruté en 1998 par le quotidien d'opinion Le Matin d'Alger et devient le plus jeune journaliste en Algérie. Il y travaille jusqu'en 2001 et se spécialise dans l'information socioéconomique[1]. Il s'engage à défendre les intérêts économiques de la région (Annaba)[1].Il s'en prend tantôt au patronat, tantôt aux syndicats pour leur non-respect de l'essor économique au détriment des conflits et intérêts personnels. En 2001, il rejoint la rédaction de L'Est Républicain. Il se spécialise dans l'information sécuritaire et réalise plusieurs reportages traitant du terrorisme islamiste. En 2003, ses efforts sont couronnés par sa nomination à la tête de la rédaction de l'Est Républicain (version bônoise). Ainsi, devient-il, à 23 ans, le plus jeune rédacteur en chef en francophonie. La même année, il démissionne, à l'obtention d'une licence en linguistique, s'inscrit à l'université de Fribourg en Suisse. Il quitte définitivement l'Algérie. De Genève, il rédige des articles pour le compte de plusieurs quotidiens francophones.

Outre sa fonction de journaliste, il a travaillé comme attaché de presse pour des manifestations culturelles, entre autres, « La quinzaine de l'enfance » qui a eu lieu en juin 2002 en Algérie (chapeautée par l'Unicef), le Festival de jazz d'Annaba (2000 à 2003). Il est porte parole de plusieurs ONG comme Algerigay (Genève), la Fondation francophone d'aide à l'information et au développement (Genève) et Virtual Nation (Genève).

Dans le cadre de la préparation d'un DEA en sciences de la communication et des médias à l'université de Genève, il travaille sur les interactions médias-terrorisme. En parallèle, il décroche un CDD de chercheur au GIPRI (Geneva International Peace Research Institute) et continue à travailler sur le terrorisme islamiste. En 2005, il est auxiliaire de presse à la BBC auprès de l'Office des Nations Unies à Genève. D'octobre 2005 à mars 2006, il devient le correspondant accrédité auprès de l'Office des Nations unies à Genève de plusieurs médias francophones et arabophones. Là aussi, à 25 ans, il est le plus jeune journaliste accrédité du Palais des Nations à Genève. Il a traité de sujets se rapportant à l'OMC, au HCR, aux Droits de l'Homme ainsi qu'à la CNUCED et au désarmement.

De 2006 à 2007, il a été journaliste à TV8 à Lausanne. Il interviewe alors plusieurs personnalités du Paysage audiovisuel français (PAF) et se spécialise dans le People/TV.

Depuis, il travaille en tant que consultant et conseiller indépendant en médias (Media Advisor) auprès d'États-nations de la mer des Caraïbes.

Libéral, proche des milieux monarchistes, Jakob Yelfouf milite activement pour les droits des minorités religieuses, ethniques et des personnes homosexuelles notamment dans les pays arabo-musulmans, pour l'abolition de la peine de mort et la dépénalisation des délits de presse. Il a participé à l'organisation de la XXIIIe Conférence mondiale de l'ILGA (International Lesbian and Gay Association) qui s'est tenue fin mars 2006 à Genève ainsi qu'à plusieurs conférences internationales sur l'homosexualité dans les pays et sociétés arabo-musulmanes. Il est membre fondateur d'Algerigay, association de droit suisse qui apporte son soutien aux personnes homosexuelles persécutées dans les pays arabo-musulmans.

Il est aussi chroniqueur au programme radiophonique de Virtual Nation, une formation sur le Web à vocation satirique fondée par des journalistes et des intellectuels issus de l'Office des Nations Unies à Genève. La "Nation Virtuelle" compte et regroupe plusieurs milliers d'exilés, auto-exilés, expatriés, apatrides et déportés à travers le monde.

Notes et références

Liens externes

Cet article « Jakob Yelfouf » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).