Encyclopédie Wikimonde

Jarl Alé de Basseville

Aller à : navigation, rechercher
Jarl Alé de Basseville
Description de cette image, également commentée ci-après

Jarl Alé de Basseville, duc de Normandie

Nom de naissance Alexandre de Basseville
Alias
Jarl Alé de Basseville
Naissance (47 ans)
Bordeaux (France)
Nationalité Drapeau de la France, France
Pays de résidence France, Suisse et Francfort
Profession
Financier
Activité principale
Politique
Autres activités
Photographe, artiste-peintre, auteur
Ascendants
Robert de Basseville, comte de Loritello
Famille
Albert de Basseville (grand-père)

Né à Bordeaux le 8 juillet 1970, Jarl Alé de Basseville est un financier[1] issu d’une famille aristocratique liée à l’industrie pétrolière. Il est le descendant du comte de Loritello Robert de Basseville[2],[3], lui-même petit-fils du duc de Normandie Robert Courteheuse.

Biographie

Jarl Alé de Basseville est né à Bordeaux le 8 juillet 1970. Passionné d’arts, c’est à l’âge de 15 ans qu’il décide de rejoindre celui qui a révolutionné l’art contemporain. C’est alors qu’il apprend les bases du pop art, grâce à la photographie, à la peinture, à la filmographie ou à la sculpture sous les conseils avisés d’Andy Warhol, jusqu’à l’âge de 17 ans, où il s’envole pour Milan.

C’est à l’école d’art de Milan qu’il fera la rencontre de celui qui est aujourd’hui considéré comme le dernier surréaliste : Lucchi Renato Chiesa. Ses premières expositions de peinture, organisées par un grand agent New-Yorkais, feront sa renommée mondiale à l’âge de 18 ans[réf. nécessaire]. Ces différentes expériences lui permirent d’être reconnu entre autres par le Metropolitan Museum of Art (New York) et les experts du monde de l’art[réf. nécessaire]. Ses photos deviennent pour certaines mythiques dans les magazines de mode et de tendances, faisant de lui une des coqueluches mondiales[réf. nécessaire].

Après avoir partagé l’univers de la couture avec sa grand-mère, une des dirigeantes d’une grande enseigne française, c’est avec Claude Montana qu’il découvre un attrait tout particulier à la haute couture. Il expérimentera notamment la peinture sur cuir. Jarl Alé peaufinera cette méthode jusqu’à l’extrême en réalisant des sculptures sur tissu. Il développera par la suite cette sensibilité entre ces deux univers en observant l’émergence du rôle de directeur artistique et de création. Il navigue alors entre tendances et contrôle des collections au sein de plusieurs grands groupes français et internationaux.

Il part à Los Angeles au début des années 2000 dans l’optique de créer son propre studio photo et d’assumer pleinement son rôle de directeur artistique. Il y fait notamment la rencontre d’une femme audacieuse, Rosanna Arquette, avec qui il co-produit le film Searching for Debra Winger. Une amitié sans frontières naît entre ces deux personnes qui se considèrent aujourd’hui comme frères et sœurs d’âme. Il fait aussi la rencontre de stars hollywoodiennes telles que Jane Fonda, Laura Dern, Salma Hayek, Tom Cruise, Val Kilmer, Brad Pitt etc… Ainsi qu’au sein du milieu musical où il fait la rencontre des Guns & Roses, Michael jackson, Korn, Marilyn Manson, Christina Aguilera, Pink, etc…

Le 31 juillet 2016, il créa un véritable séisme politico-people international en acceptant de publier les photos qu’il avait prises de Melania Trump[4],[5] nue dans le New York Post[6],[7], l’un des plus puissants journaux conservateurs américains.

Jarl Alé de Basseville est l’auteur du manifeste politique Mon Devoir, version française du livre My Duty, publié aux Éditions Dédicaces. La préface a été écrite par l'auteur et éditeur Guy Boulianne. Il est aussi le délégué permanent au Royaume-Uni pour le Royaume de Nova Francia, une micronation québécoise axée sur l'histoire, les arts et la culture.

Il fut l’époux de Kiera Chaplin[8], la petite-fille du célèbre acteur.

Armoiries de Jarl Alé de Basseville

Références

Erreur de référence : Balise <references> incorrecte ;

seul l’attribut « group » est autorisé. Utilisez <references />, ou bien <references group="..." />.

  1. De Basseville Bank
  2. Il regno di Guglielmo I in Sicilia, illustrato con nuovi documenti, da G.B. Siragusa. Parte Prima, Palermo 1885, p. 28.
  3. Bürgerliche Geschichte des Königreichs Neapel - Enthaltend den Zustand und..., von Otto Christian von Lohenfhiold, 1962, p. 204.
  4. Témoignage du photographe des photos osées : « Il n’y a aucun problème à ressortir des photos d’art » - TVA Nouvelles (2 août 2016).
  5. Le New York Post publie des photos de Melania Trump nue (prises par un Français) - Le Huffington Post
  6. « Melania Trump's girl-on-girl photos from racy shoot revealed » - New York Post (1 août 2016).
  7. « Meet the photographer who shot Melania Trump naked » - New York Post (30 juillet 2016).
  8. « Yes, Kiera Chaplin is a descendant of you-know-who. But she is her own woman » (who has posed topless) - San Francisco Gate (11 mars 2006).