Encyclopédie Wikimonde

Jean-Baptiste-Marie-Victor Chebrou de Lespinats

Aller à : navigation, rechercher

Jean-Baptiste-Marie-Victor Chebrou de Lespinats est né le 25 mars 1773 à Niort et décédé le 13 mars 1837 au Château de Queray (Saint-Gelais près de Niort).

Famille Chebrou

Famille originaire du Poitou datée d'une charte de la ville de Nyort de 1260 (Willelmi Chebreos). Elle compte de nombreux Bourgeois de la ville de Niort et de Paris, avocats, militaires,… et figure parmi les plus anciennes familles du Poitou.

À partir de Mathurin Chebrou (1571-1625), plusieurs branches naissent, toutes situées en Poitou ; son fils, Michel Chebrou tes à l'origine des Chebrou de La Brosse, Chebrou du Petit-Château (branche éteinte), et Chebrou de La Roulière (dont postérité). Son autre fils Alexandre Chebrou laisse les Chebrou de La Mérichère, Chebrou de la Foucardière, Chebrou de Beugnon, et Chebrou de Lespinats (dont postérité).

Alexandre Chebrou (1600-1647) s'est allié à la famille d'Assailly (Assalit en Occitan), qui compte un Grand Maître de l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem - Gilbert d'Aissailly (1163-1169) et deux Grands Maîtres du Prieuré de Sion - Jean de Gisors ((1188-1220) et - Guillaume de Gisors (1266-1307)). Son frère, Michel Chebrou, s'est allié aux plus grandes familles du Poitou : l'alliance avec la famille de Chabot le fait remonter aux premiers rois francs (220 ap JC), mérovingiens, carolingiens et capétiens.

Au cours de la révocation de l'Edit de Nantes, deux branches se sont installées au Québec, à Joliette en 1704, les familles Chebroux-Ladouceur et Chebroux comte d'Argenteuil (http://www.comte-argenteuil.com/), toujours présentes à ce jour.

La branche Chebrou du Petit-Château a été anoblie, chevalier, par lettres patentes de mai 1736 et 4 avril 1737, la branche Chebrou de Lespinats, chevalier de l'Empire, par lettres patentes du 19 juin 1813 et baron héréditaire par décret impérial du 17 février 1869 et par lettres patentes du 28 mars 1870, sans règlement d'armoiries avec transmission à Antonin-Laurent-Victor Chebrou de Lespinats (marié à la comtesse Coster, fille de Mario Coster et petite-nièce du baron Charles-Joseph Coster) régularisée par décret du Président de la République du 20 août 1872[réf. nécessaire].

Biographie de Jean-Baptiste-Marie-Victor Chebrou de Lespinats

Fils puîné d'Antoine Jean Victor Laurent Marie Chebrou de La Roullière, écuyer, seigneur de Lespinasse, Les Loges et Chapelle-Baton, Le Bourneuf, Queray et autres lieux et d'Anne Elisabeth Pastour de Neuville, dont :

  • Jean Victor Madeleine Chebrou de La Roulière (1768-1845), député, maire de Niort et Président du Conseil Général des Deux-Sèvres. Marié à Suzanne Esther Bourasseau de La Renoullière (1785-1857), dont 4 enfants,
  • Antoine Jacques Victor Chebrou de Quéray (1770-1797), décédé en émigration à Hambourg,
  • Jean Baptiste Marie Victor Chebrou de Lespinats(1773-1837), qui suit

Il fut admis en 1786 à l'Ecole militaire avec dispense sans avoir le certificat du généalogiste des Ordres du roi - il lui manquait un degré de noblesse.

Officier à la suite dans un régiment de dragons, il entre ensuite dans la Garde constitutionnelle du Roi Louis XVI, où il obtient le grade de lieutenant.
Il était au service du roi les 5 et 6 octobre 1789 à Versailles.

En 1801, il est chargé de jouer le rôle bénévole d'inspecteur local des haras pour les Deux-Sèvres. En 1806, il fut nommé premier chef du dépôt de Saint-Maixent.

Il est également membre du collège électoral du département des Deux-Sèvres[1].

En 1825, il est nommé Inspecteur général des Haras, fonction qu'il gardera jusqu'en 1830.

De son mariage en 1797 avec Françoise Etiennette de Rocques, il eut :

  • Victor Chebrou de Lespinats, né en 1800 qui termina sa carrière militaire comme chef d'escadron après avoir commandé le dépôt de remontes d'Angers,
  • Antoinette Elisabeth Chebrou de Lespinats, mariée en 1er à Frédéric Sarrasin de Maraise et en 2ème au comte de Forestier,
  • Victorine Adélaïde, mariée à Auguste François Conrad de Rocques,
  • Joseph Victor Chebrou de Lespinats (1811-1828), sans postérité
  • Antonin Laurent Chebrou de Lespinats (1806-1887) fait toute sa carrière dans les haras et devint directeur du haras de Pompadour et du Pin, puis Inspecteur Général des Haras. Il est considéré, avec Gabriel de Bonneval, comme le véritable créateur de la race Anglo-arabe. On admettait volontiers qu'il avait, au XIXe siècle siècle, incarné le savoir faire et le prestige inhérent à la fonction. Il s'est marié en 1er à Catherine Amélie Guérin de Masgenet (1806-1857), puis en 2e à Marie Charlotte Jeanne Adrienne comtesse Coster (1823-1887), dont :
    • Amélie Antoinette Céleste Marie Chebrou de Lespinats (1833-1903), mariée à Amédée Jacques Charles Michel Jacquin de Margerie (1825-1905), dont postérité
    • Jean Baptiste Marie Victor Chebrou de Lespinats (1838-1906), marié à Marguerite Amélie Duval (1846-1930), dernier propriétaire du château de Séreilhac (Haute-Vienne)
    • Augustine Marie Chebrou de Lespinats (1840)
    • Antoinette Marie Joséphine Chebrou de Lespinats (1843-1899), mariée à Pierre Antoine Gustave Roque (1834-1897), dont postérité
    • Emmanuel Chebrou de Lespinats, marié à R. Férrere

Titres et décorations

Armoiries

« Parti, au 1, de pourpre au cerf grimpant d'argent; au 2, d'azur au lion d'argent lampassé d'or, tenant de la dextre un sabre du même; le tout soutenu d'une champagne d'azur du tiers de l'écu, chargée du signe des chevaliers de l'Ordre Impérial de la Réunion[1]. »

Notes et références

Biographie de son petit-fils : http://www.annales.org/archives/x/lespinats.html

Sources

D'après les archives privées du Comte Olivier-Raoul-Hugues Chebrou de Lespinats.

Cet article « Jean-Baptiste-Marie-Victor Chebrou de Lespinats » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).